Tweet Box

Apprendre l'Islam

 

 NouveauxMusulmans.com

 

nmu

 

 

 

Scroll

 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


Verset de Coran

89 25 Ce jour-là donc, nul ne saura châtier comme Lui châtie,

Haadith Aleatoire

1; Le calife ‘Omar (RA) a dit : J’ai entendu le Messager de Dieu dire :« Les actions ne valent que par les intentions et chacun n’a pour lui que ce qu’il a eu réellement l’intention de faire. Celui qui est exilé par amour pour Dieu et de son messager, son exile est pour Dieu et son messager. Celui qui s’est exilé pour parvenir à des biens de ce bas monde ou pour épouser une femme, son exile est pour la raison qui l’y a poussé. » (URA Boukhari Moslem)

Social

 

Follow us on

Follow us on Youtube

<
<
<
<
<

Videos Catégories


English

French

Espanol

Various languages

Quran

 

 

 

Path2Islam FaceBook

Sahifa ibn Munabbih intro

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

  SAHIFAH

HAMMAM IBN MUNABBIH

Par

Muhammad Hamidullah

Traduit par:Hossein G. Tocheport

BISMILLAH!

PREFACE

Il n'est pas besoin d'insister sur la haute importance de 1'histoire de la rédaction et de la conservation du Hadith.

Le présent ouvrage non seulement met en lumière le texte du plus ancien recueil qui nous soit parvenu à ce sujet – œuvre d'un très proche compagnon du Saint Prophète Y- mais encore rassemble les données jusqu'ici dispersées qui permettent la mise en lumière des efforts des premiers musulmans pour codifier et transmettre à la postérité les précieuses traditions de leur Prophète. Incidemment il dissipe maints malentendus dûs aux écrits des tout premiers chercheurs occidentaux qui n'avaient pu avoir connaissance d'ouvrages qui ont été découverts plus récemment.

Paris, Rajab 1379 H.

Muhammad Hamidullah.

BISMILLAH!

PREFACE
A L'EDITION FRANCAISE.

C'est la version française révisée et augmentée d'un travail déjà ancien, mais elle constitue une nouvelle pièce dans le dossier de 1'histoire de la codification et la transmission du Hadith du Prophète de 1'Islam.

En effet, quand j'étais étudiant à 1'Université de Bonn et passais une partie de vacances de Pâques 1933 (Dhu'l-Hijjah 1351 H.) à Berlin, j'ai trouvé à la Staatsbibliothek (Unter den Linden), Berlin, sous le N° 1384 We 1797, sur les folios 54 à 61 un manuscrit important mais malheureusement incomplet, celui de la Sahifah de Hammam ibn Munabbih.

Ce ne fut que vingt ans après pendant lesquels bien des choses bouleversantes eurent lieu, y compris le fait que je dus m'installer à Paris quand j'assistai au Congrès international des Orientalistes d'Istanbul, en 1951, que j'eus la joie d'apprendre par feu le Prof. Zubait Siddiqi de Calcutta qu'un deuxième manuscrit du même ouvrage existait à la bibliothèque Zahiriyah de Damas, N° également dans un recueil de plusieurs opuscules. Comme par hasard Mr Salahuddin Munajjed de Damas séjournait alors à Paris, comme étudiant à la Sorbonne, il eut 1'extrême amabilité d'écrire à son frère et de me procurer les photos de ce MS. Mon monographe, rédigé en arabe, put alors paraître dans la RAAD, 1953, XXVIII, 96-116, 270-281, 443-467, 665-666. L'académie m'honora en le publiant sous forme d'un livre aussi.

Profitant de la traduction ourdou par mon frère Muhammad Habibullah en 1955 à Hyderabad-Deccan, j'y ai ajouté maints nouveaux renseignements; il y eut des additions en mon insu, de la part de 1'éditeur, que j'ai demandé de supprimer dans la seconde édition ourdou, en 1956. Cette fois aussi on y ajouta certains renseignements sans m'en informer préalablement.

Bientôt après, en 1961, un de mes anciens professeurs de l'Osmania University, Mr M. Rahimuddin m'honora en le traduisant de l'ourdou en anglais, et je pus ajouter de nombreux nouveaux matériels sur le sujet.

Après quinze ans j'y reviens à propos de la présente édition, la première en français, due au Dr Hossein G. Tocheport d'Aumont(Oise), près Paris. Revu dans le détail le texte a été enrichi et mis à jour compte tenu de manuscrits découverts récemment. En outre, les références bibliographiques ont été complétées.

Paris le 4 Ramadan 1398 (8 août 1978)

B I S M I L L A H!

introduction

COMPILATION ET PRESERVATION DES TRADITIONS DU SAINT PROPHETE.

L'lNSTRUCTION AUX PREMIERS TEMPS DE L'lSLAM

Remarques préliminaires

§ 1. Allah   a envoyé des prophètes, les uns après les autres, porteurs de Son message. Mais d'âge en âge, l'obstination des esprits, les tendances fratricides forcenées, se sont manifestées sans relâche. D'âge en âge l'homme a tourné le dos aux enseignements divins révélés aux prophètes et s'est efforcé même de les annihiler. Si l'on peut estimer trop lointains les Livres d'Adam, de Seth, d'Enoch et de Noé, un livre, même tardif, comme celui d'Abraham, expressément mentionné dans le Saint Coran (sourate 87, verset 19 et aussi S.53,v.37) a suivi le même chemin que ses prédécesseurs et a disparu. Le même esprit de subversion a fait que l'homme (1) a profané la Sainte Thora (2) de Moi'se et a détruit la totalité de ses manuscrits. Des parties de celle-ci ont été, plus tard, reconstituées de mémoire mais quelque temps après, elles ont subi de nouveau le même sort(3). Aujourd'hui, la Thora existante résulte d'une troisième tentative de restauration d'anciens mémoires (4).

(1) cf. L'attaque des Babyloniens sous Nabuchodonosor (ou Nabukhodorezzad, des inscriptions)

(2) Les cinq premiers livres de la Bible appelés Pentateuque par les chrétiens.

(3) Attaques par les Romains sous Antioche

(4) Encyclopaedia Britannica ou autres ouvrages similaires au mot Bible.

Et nous ne la connaissons qu'avec ses nombreuses lacunes et ses difficultés internes diverses. A des périodes plus tardives, tout ce que les docteurs juifs ont écrit sous les titres de Talmud, Michna et Haggadah a été à tel point truffé de règles dures et de restrictions contraignantes que, même les plus zélés et les plus pieux ont eu du mal à les mettre soigneusement en pratique. Aussi, la grande compassion d'Allah  se manifesta à nouveau et Lui, dans Sa Miséricorde sans mesure, envoya le prophète Jésus-Christ, porteur d'un message d'amour et de clémence; mais 1'homme dans 1'ignommie de son esprit, n'a pas voulu laisser cet apôtre d'Allah     prêcher en paix, ne serait-ce que 1'espace de trois ou quatre années. Pour accomplir sa mission, le Prophète Jésus fut dans la nécessité continuelle de se cacher et d'oeuvrer seulement dans la clandestinité; la grossièreté des gens qui l'entouraient rendit sa tache si difficile qu'il n'eut ni l'occasion de dicter son Evangile ni la possibilité d'assurer le recueil et l'enregistrement par ses disciples du contenu doctrinal de sa foi. Longtemps après qu'il fut élevé de ce monde ses disciples et les disciples de ses disciples mirent par écrit sons le nom d'évangiles leurs souvenirs concernant sa vie et son enseignement, mais des différences importantes apparurent entre les uns et les autres et ces contradictions désorientèrent les croyants. Chaque jour le nombre de ces Evangiles s'accroissait(5) et les différences textuelles engendraient des disputes au point qu'il fallut trouver un moyen pour sortir de ce chaos. D'une manière ou d'une autre on en sélectionna quatre(6). Ces quatre Evangiles faisant autorité ressemblent plutôt aux ouvrages de la Sira (ou biographies du Saint Prophète de l'Islam) qu'à un livre divinement révélé au fondateur de religion comme la Thora ou le Coran. En d'autres termes, les compagnons de Jésus et leurs successeurs firent le recueil des souvenirs de la vie de leur prophète, les paroles de ce dernier étant seulement incorporées ça et là. Nous n'avons pas l'intention ici de juger de leur valeur. Soit dit en passant, dans la communauté chrétienne, ce qui prévaut, ce n'est pas la parole de Jésus telle qu'elle figure dans l'Evangile mais la décision de l'Eglise.

(5) On en connaît plus d'une soixantaine, tous portant le même nom: «Evangile»

(6) Pour ce qui concerne les incertitudes de l'histoire de la codification et de laconservationdes évangiles, consulter notamment l'Encyclopaedia Britanicas, v. Bible, New Testament.

§ 2 Ce fut dans de telles circonstances, qu'une fois encore un peuple dut être divinement choisi pour assurer la préservation, la conservation et la diffusion de la Parole d'Allah     authentique. Le peuple ainsi choisi fut le peuple arabe et ce furent les Arabes qui, au début, se chargèrent de prêcher l'Islam. Ces Arabes étaient des hommes de tempérament et de qualité uniques dans l'histoire des races ainsi que nous allons maintenant l'examiner.

© 2008 .Path2Islam | Path2Islam