Tweet Box

Apprendre l'Islam

 

 NouveauxMusulmans.com

 

nmu

 

 

 

Scroll

 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


Verset de Coran

7 61 Il dit : "ô mon peuple, il n´y a pas d´égarement en moi; mais je suis un Messager de la part du Seigneur de l´Univers.

Haadith Aleatoire

1; Le calife ‘Omar (RA) a dit : J’ai entendu le Messager de Dieu dire :« Les actions ne valent que par les intentions et chacun n’a pour lui que ce qu’il a eu réellement l’intention de faire. Celui qui est exilé par amour pour Dieu et de son messager, son exile est pour Dieu et son messager. Celui qui s’est exilé pour parvenir à des biens de ce bas monde ou pour épouser une femme, son exile est pour la raison qui l’y a poussé. » (URA Boukhari Moslem)

Social

 

Follow us on

Follow us on Youtube

<
<
<
<
<

Videos Catégories


English

French

Espanol

Various languages

Quran

 

 

 

Path2Islam FaceBook

Livre 258 - L'interdiction de rapporter aux responsables ce que disent les gens..Livre 265 - Où il est permis de maudire les auteurs d'actes de désobéissance .

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Les jardins des vertueux


Livre 258 - L'interdiction de rapporter aux responsables ce que disent les gens, à moins qu'on y soit contraint par crainte d'une source de corruption ou autre chose pareille

 


Allâh (تعالى) a dit : {et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression} (5/2)

Les ahadiths cités dans le chapitre précedent se rapportent aussi à celui-ci.

1539. Selon Ibn Mas'oûd (رضي الله عنه) , le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Que l'un de mes compagnons ne me rapporte rien sur personne. J'aime en effet sortir à votre rencontre en n'ayant rien dans le coeur contre personne". (Abou Dâwoûd et At-Tirmidhi)

Al-Albâni a jugé ce hadith faible.

 

 


Livre 259 - Le dénigrement de l'homme à double face

 

 


Allâh (تعالى) a dit : {Ils se cachent des gens et ne se cachent pas d'Allâh alors qu'il est avec eux quand ils combinent dans l'ombre ce qui ne Lui plait pas comme paroles. Allâh embrasse entiè rement de Son savoir tout ce qu'ils font} . (4/108)
1540. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه) , le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Vous trouverez que les gens sont comme les métaux. Les meilleurs d'entre eux avant l'Islam sont leurs meilleurs après l'Islam, une fois qu'ils en ont bien assimilé l'esprit. Vous trouverez que les gens les plus qualifiés pour ces postes de commandement sont ceux qui les détestent le plus. Vous trouverez que les pires des gens sont les hommes à double face. Ils présentent à celui-ci une face et à celui-là une autre" . (Al-Boukhâri, Mouslim)

1541. Mouhammad Ibn Zeyd rapporte que des gens dirent à son grand-père 'Abdoullâh Ibn 'Amr (رضي الله عنه) : "Quand nous entrons auprèsdes gouvernants nous leur disons le contraire de ce que nous disons une fois sortis de chez eux".
Il leur dit : "Au temps du Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم), nous considérions cela comme de l'hypocrisie" . (Al-Boukhâri)

 


Livre 260 - L'interdiction du mensonge

 


Allâh (تعالى) a dit : {Ne te laisse pas aller à ce dont tu n'as aucune science}. (17/36)
{Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l'inscrire}. (50/18)

1542. Selon Ibn Mas'oûd (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "La sincérité mène à la bienfaisance. La bienfaisace mène au Paradis. L'homme ne cesse pas de dire la vérité jusqu'à ce qu'il soit inscrit auprès d'Allâh comme absolument véridique. Le mensonge mène à la dépravation. La dépravation mène à l'Enfer. L'homme ne cesse pas de mentir jusqu'à ce qu'il soit inscrit auprès d'Allâh comme grand menteur". (Al-Boukhâri, Mouslim)

1543. Selon 'Abdoullâh Ibn 'Amr Al-'As (رضي الله عنه), le Prophete (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quatre défauts, celui qui les possède tous est un pur hypocrite. Celui qui n'en a qu'un seul a l'une des caractéristiques de l'hypocrisie jusqu'a ce qu'il quitte ce défaut :
- Quand on lui fait confiance il trahit.
- Quand il parle il ment.
- Quand il prend un engagement il ne le respecte pas.
- Quand il est en litige il piétine toute justice et toute morale". (Al-Boukhâri, Mouslim)

1544. Selon Ibn 'Abbâs (رضي الله عنهما), le Prophete (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui prétend à tort avoir vu un rêve est chargé le jour de la résurrection, de nouer les extrémités de deux grains d'orge et il ne pourra jamais le faire. Celui qui écoute contre leur gré la conversation des autres, on lui versera dans ses oreilles, le jour de la résurrection, du plomb fondu. Celui qui reproduit l'image d'un être vivant sera astreint à lui insuffler la vie et il ne pourra jamais le faire". (Al-Boukhâri)

1545. Selon Ibn 'Omar (رضي الله عنهما), le Prophete (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Le plus grave mensonge est de prétendre avoir vu de ses yeux ce qu'on n'a pas vu". (Al-Boukhâri)

1546. Samoura Ibn Joundoub (رضي الله عنه) rapporte : "Parmi les questions que posait le plus souvent le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) à ses compagnons est celle-ci : "Est-ce que l'un de vous a vu quelque chose en rêve"
Celui qui avait eu un rêve le lui racontait. Un matin il nous dit : "J'ai vu cette nuit en rêve deux visiteurs venus me dire : "Viens avec nous!" Je partis avec eux et nous trouvâmes en chemin un homme étendu sur le coté. Prés de lui se tenait debout un homme portant une grosse pierre. Il en frappait la tête du premier jusqu'à la lui fendre, la pierre roulait alors et il allait la ramasser de nouveau. Il ne frappait l'autre que lorsque la blessure de sa tête était guérie. A ce moment il le frappait encore une fois et lui fendait la tête comme à la précedente".
Il dit : "Je dis aux deux visiteurs : "Gloire et pureté à Allâh ! Qu'est-ce donc que cela?"
Ils dirent : "Avance! Avance!"
Nous reprîmes notre marche et passâmes devant un homme étendu sur le dos. Prés de lui se tenait debout un homme avec une scie en acier à la main. Il lui posait la scie sur l'une des moitiés de son visage et coupait sa bouche en deux moitiés jusqu'à la nuque. Il en faisait de même de la narine et de l'oeil de cette partie du visage. Puis il faisait le même chose avec l'autre moitié. Il ne revenait à chacune des deux moitiés qu'une fois complétement guérie pour la scier de nouveau".
Il dit : "Je dis : "Gloire et pureté à Allah Que sont ces deux-la?"
Ils me dirent : "Avance! Avance!"
Nous reprimes notre marche et passâmes devant quelque chose comme un four à pain. (Il me semble qu'il a dit : "Voiloi que montaient de ce four une rumeur confuse et des voix".) Nous nous penchâmes pour voir dans son intérieur et voilà qu'il y avait des hommes et des femmes nus. Des flammes venaient les lécher par en bas. Quand les flammes les touchaient, ils se mettaient a crier".
Je dis : "Que sont ceux-la?"
Ils me dirent : "Avance! Avance!"
Nous reprîmes donc notre marche et nous arrivâmes à une rivière. (Il me semble qu'il a dit : "Rouge comme le sang".) Dans la rivière apparut un homme qui nageait. Sur le bord de la rivière nous en vîmes un autre qui avait assemblé un tas de pierres. Le nageur venait a chaque fois vers lui et lui présentait sa bouche ouverte. L'autre y introduisait une pierre. Puis le nageur s'en allait et revenait ensuite vers l'autre, lui ouvrait sa bouche et l'autre y introduisait une pierre. Je leur dis : "Que sont ces deux-la?".
Ils me dirent : "Avance! Avance!".
Nous reprîmes notre marche et passâmes devant un homme à l'aspect hideux (ou le plus hideux qu'on ait jamais vu). Or voilà qu'il avait devant lui un feu qu'il attisait tout en tournant autour de lui.
Je leur dis : "Qu'est cet homme?"
Ils me dirent : "Avance! Avance!"
Nous reprîmes notre marche et arrivâmes à un jardin plein de verdure exubérante et contenant toutes sortes de fleurs du printemps. Au milieu du jardin se tenait un homme tellement long qu'on voyait à peine sa tête dans le ciel. Autour de lui il y avait un nombre jamais vu d'enfants.
Je dis : "Qu'est-ce cet homme et que sont ces enfants?"
Ils dirent : "Avance! Avance!"
Nous reprîmes notre marche et voilà que nous trouvâmes un trés grand arbre auquel je n'ai jamais vu de plus grand ni de plus beau.
Ils me dirent : "Grimpe sur cet arbre".
Nous montâmes ainsi jusqu'à une cité. Nous y frappâmes et l'on nous ouvrit. Nous entrâmes donc et furent accueillis par des hommes dont la moitié du corps était d'une beauté înouïe et dont l'autre était d'une laideur exceptionnelle. Ils dirent a ces hommes : "Allez vous jeter dans cette rivière!"
Nous vîmes en effet une rivière en face de nous dont les flots coulaient tout blancs comme un lait trés pur. Ils allaient s'y jeter et revinrent tous. Leur moitié laide avait alors complétement disparu et ils apparurent dans leur plus belle image.
Les deux anges me dirent : "Ceci est le Paradis-Eden et là-haut se trouve ta demeure".
Je levai les yeux et vis un palais comme un nuage blanc.
Ils me dirent : "C'est là-bas ta demeure".
Je leur dis : "Qu'Allâh vous bénisse! Laissez-moi y entrer".
Ils dirent : "Maintenant, non. Mais tu dois surement y entrer un jour".
Je leur dis : "J'ai vu durant cette nuit des choses bouleversantes. Que sont-elles donc?"
Ils me dirent : "Maintenant nous allons t'en informer. Le premier homme devant qui tu es passé et dont on fendait le crâne avec une pierre, c'est celui qui apprenait le Coran et refusait de le mettre en pratique. Il dormait aussi avant d'avoir fait sa prière obligatoire. Quant à l'homme devant qui tu es passé et dont on sciait la bouche jusqu'à la nuque ainsi que sa narine et son oeil, c'est un homme qui sortait le matin de chez lui pour dire un mensonge qui se progageait jusqu'aux provinces lointaines. Pour ce qui est des hommes et des femmes nus qui se tenaient dans une fosse semblable à un four à pain, ce sont les fornicateurs et les fornicatrices. L'homme devant qui tu es passé qui nageait dans la rivière et à qui on mettait une pierre dans la bouche, c'est le mangeur d'intêrets (l'usurier). L'homme à l'aspect hideux qui se tenait prés du feu qu'il attisait et autour duquel il tournait, c'est Mâlik, l'Ange Gardien de l'Enfer. L'homme trés grand qui était dans le jardin, c'est Ibrahîm. Quant aux enfants qui étaient autour de lui, ce sont tout enfant mort dans la saine nature".

Dans la version d'A-Barqâni : "Tout enfant né dans la saine nature (l'Islam)".
Certains musulmans dirent : "S'agit-il aussi des enfants des idolâtres? ? Messager d'Allâh!".
Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) leur dit : "Et les enfants des idolâtres. Quant aux gens dont la moitié?u corps était belle et l'autre moitié laide, ce sont des gens ayant une bonne oeuvre et une autre mauvaise. Allâh leur a pardonné". (Al-Boukhâri)

Dans une autre version d'Al-Boukhâri : "J'ai vu cette nuit deux hommes venus à moi. Ils me sortirent pour m'emmener à une terre sainte".
Puis il raconta son rêve et dit : "Nous marchâmes jusqu'à une fosse pareille à un four à pain. Elle se rapétissait en haut et s'élargissait à la base. Dans son fond flambait un feu, Quand les flammes montaient, ils montaient jusqu'à faillir en sortir et quand les flammes baissaient, ils retournaient à son fond. Il y avait dans cette fosse des hommes et des femmes nus".
Il dit entre autres : "Jusqu'a ce que nous arrivâmes une rivière de sang (dans cette version le narrateur n'a pas douté) Il y avait un homme debout au milieu de la rivière et un autre sur son bord ayant devant lui un tas de pierres. L'homme se trouvant dans la rivière vint à lui. Chaque fois qu'il voulait sortir sur la berge, l'autre lui jetait une pierre qui s'installait dans sa bouche et le faisait ainsi retourner à son point de départ".
Il dit encore : "Les deux anges me firent grimper sur l'arbre. Ils me firent entrer dans une demeure à laquelle je n'avais jamais vu rien de plus beau. Il y avait dans cette maison des hommes vieux et des jeunes".
Il dit : "Celui dont tu as vu scier la bouche, c'est un trés grand menteur qui racontait un mensonge que d'autres propageaient à leur tour jusqu'a ce qu'il parvienne aux provinces lointaines. Il est tourmenté de cette façon jusqu'au jour de la rérrection".
Il dit aussi : "Celui dont tu as vu fendre la tête, c'est un homme à qui Allâh avait enseigné le Coran mais qui ne le lisait pas la nuit et ne le mettait pas en pratique le jour. Il est ainsi torturé jusqu'au jour de la résurrection. La première demeure où tu es entré est celle du commun des croyants et l'autre est celle des martyrs. Moi je suis Gabriel et celui-ci est Michael, Lève la tête"
Je levai la tête et vis au-dessus de moi comme un nuage blanc.
Ils me dirent : "C'est là-bas ta demeure".
Je leur dis : "Laissez-moi entrer chez moi!".
Ils dirent : "Il te reste encore du temps à vivre et, une fois que tu l'auras accompli, tu viendras à ta maison". (Al-Boukhâri)


 
Livre 261 - Quel est le mensonge permis?

 


Sache que, si le mensonge est essentiellement interdit, il est toutefois permis dans certains cas et sous certaines conditions que nous avons bien exposé dans le livre "des invocations". Nous disons en résumé que la parole est un moyen d'atteindre certains buts visé. Dans tout but noble qu'on peut atteindre sans recouvrir au mensonge, il est interdit de mentir. Mais, quand on ne peut y parvenir que par le mensonge, il est alors permis de mentir. Selon que le but recherché soit simplement autorisé, le mensonge y est autorisé et selon que ce but soit obligatoire, le mensonge devient lui aussi obligatoire. Quand par exemple un musulman se cache pour fuir un injuste voulant le tuer ou lui prendre son argent, quand il a caché son argent et que quelqu'un est interrogé sur lui, il est de son devoir de mentir pour le cacher. C'est aussi lorsque quelqu'un défent un dût qu'un injuste veut lui prendre, il doit lui mentir en lui disant qu'il ne l'a pas. Mais la solution la meilleure serait de donner une réponse équivoque, c'est-à dire de s'arranger pour dire une chose où il ne ment pas dans le fond quoique ce soit un mensonge dans la forme selon ce que comprend son vis-à-vis. Mais, même si on ne recourt pas à cette astuce, on ne commet aucun interdit en mentant.
Les savants basent cette permission de mentir sur le Hadith d'Oum Koulthoum (رضي اللهعنها) qui rapporte : "J'ai entendu le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) dire : "Le vrai menteur n'est pas celui qui ramène la paix entre les deux ennemis en disant à chacun d'eux : "Untel a dit du bien de toi"". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Mouslim ajoute dans sa version : "Oum Koulthoum (رضي اللهعنها) a dit : "Je ne l'ai jamais vu autoriser le mensonge que dans ces trois cas : dans la guerre. Pour réconcilier les gens. Dans ce que dit l'homme à sa femme et la femme à son mari"".

 


Livre 262 - L'exhortation à être circonspect dans tout ce qu'on dit et raconte

 


Allâh (تعالى) a dit : "Ne te laisse pas aller à ce dont tu n'as aucune science". (17/36)

"Il ne prononce pas une parole sans qu'il n'ait à ses côtés un observateur très bien prédisposé (à ce rôle)". (50/18)

1547. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Il suffit à l'homme pour être menteur de rapporter tout ce qu'il entend". (Mouslim)

1548. Selon Samoura (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui rapporte un Hadith soi-disant de ma part alors qu'il sait qu'il n'est pas de moi, celui-là fait partie des menteurs". (Mouslim)

1549. Asmâ (رضي الله عنها) rapporte qu'une femme a dit : "? Messager d'Allâh! J'ai une co-épouse. Est-ce que je commets un péché en lui faisant croire que mon mari m'accorde plus d'égards qu'il ne le fait en réalité?"
Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) lui dit "Celui qui se vante de recevoir des égards qu'il ne reçoit pas en réalité, est comme celui qui porte à tort la tenue d'une corporation à laquelle il n'appartient pas". (Al-Boukhâri, Mouslim)


 

Livre 263 - La démonstration de l'interdiction absolue de tout faux témoignage

 


Allâh (تعالى) a dit : {Evitez de parlez en pur mensonge}. (22/30)

{Ne te laisse pas aller à ce dont tu n'as aucune science}. (17/36)

{Il ne prononce pas une parole sans qu'il n'ait à ses côtés un observateur bien prédisposé (à ce rôle)}. (50/18)

{Ceux qui ne font pas de faux témoignages}. (25/72)

{Ton Seigneur ne laisse rien échapper à Son observation vigilante}. (89/14)

1550. Selon Abou Bakra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Voulez-vous que je vous dise quel est le plus grand péché?"
Nous dîmes : "Nous voulons bien, ô Messager d'Allâh!"
Il dit : "Le fait d'associer quoi que ce soit à Allâh. Le manque de piété filiale..." Il était appuyé sur quelque chose et il se redressa pour dire : "... et surtout le faux témoignage".
Il ne cessa pas de le répéter au point que nous dîmes : "Il aurait été préférable qu'il gardât le silence". (Al-Boukhâri, Mouslim)

 


Livre 264 - L'interdiction de maudire une personne en particulier ou une bête

 


1551. Selon Abou Zayd Ibn Thâbit Ibn Ad-Dahâk Al-Ansâri (رضي الله عنه) qui avait pris part à l'alliance dite d'Ar-radwân (an VI), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui affirme mensongèrment et en connaissance de cause que, s'il ment, il fait partie de telle communauté autre que l'Islam, en fait effectivement partie. Celui qui se suicide avec quelque chose, sera tourmenté avec cette même chose le jour de la résurrection. L'homme n'a pas le droit de faire un voeu sur ce qui ne lui appartient pas. Maudire le croyant est comme le tuer". (Al-Boukhâri, Mouslim)
1552. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Il n'appartient pas à celui qui s'attache fermement la vérité d'être maudisseur". (Mouslim)

1553. Selon Abou d-darda (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Les maudisseurs invétérés ne seront, le jour de la résurrection, ni intercesseurs, ni témoins". (Mouslim)

1554. Selon Samoura Ibn Joundab (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Ne vous maudissez pas les uns les autres en vous souhaitant la malédiction d'Allâh ou Sa colère ou l'Enfer". (Abou Dâwoûd)

1555. Selon Ibn Mas'oud (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Le croyant n'est pas celui qui jette le doute sur la bonne réputation des autres, ni le maudisseur invétéré ni le grossier". (At-Tirmidhi)

1556. Selon Abou Ad-Darda (رضي اللهعنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quand 'homme maudit quelque chose, sa malédiction monte au ciel, mais les portes du ciel se ferment devant elle. Elle retourne alors à la terre et en trouve aussi les portes fermées. Puis elle se cherche un passage à droite et à gauche et n'en trouve aucun. Elle revient alors à celui qui a été maudit, s'il la mérite, sinon elle retombe sur celui qui l'a proférée". (Abou Dâwoud)

1557. 'Imrân Ibn Al-Housayn (رضي الله عنه) rapporte : "Durant l'un des voyages du Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم), voilà qu'une femme des Ansârs, montée sur une chamelle, fut mise à bout par son comportement et la maudit. Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) entendit cela et dit : "Prenez ce que porte cette chamelle et abandonnez-la car elle est désorrmais maudite".
'Imrân dit : "Il me semble encore la voir errer parmi les gens sans que personne ne pense à la prendre". (Mouslim)

1558. Abou Baraza Al-Aslami (رضي الله عنه) rapporte : "Alors qu'une jeune femme était sur une chamelle portant une partie des bagages de ses compagnons, elle vit tout à coup le Prophète alors que le sentier de montagne devenait trop étroit pour toute la caravane. Elle cria donc à sa chamelle : "Mais avance donc! Seigneur Allâh maudis-la!".
Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) dit alors : "Nous ne permettons pas à une chamelle maudite de nous accompagner dans notre voyage". (Mouslim)

Sache que le sens de ce Hadith pourrait poser des problèmes alors qu'il n'y en a aucun. On a voulu simplement dire par là que cette chamelle n'a plus le droit de faire partie de la caravane du Prophète (صلى الله عليه و سلم). Cependant il n'est nullement interdit de la vendre, de l'égorger ou de la monter ailleurs qu'en compagnie du Prophète (صلى الله عليه و سلم). Donc tout cela et toute chose pareille sont permis l'exception de la compagnie du Prophète (صلى الله عليه و سلم). Tous ces comportements étaient permis. On en a interdit certains et le reste demeure comme il était. Allâh sait mieux que tous.


 

Livre 265 - Où il est permis de maudire les auteurs d'actes de désobéissance à Allah sans les nommer personnellement

 


Allâh (تعالى) a dit : {Que la malédiction d'Allâh (frappe) les injustes.} (11/18)

{Un héraut annoncera alors au milieu d'eux : Que la malédiction d'Allâh soit sur les injustes} (7/44)

Il a été bien authentifié que le Messager d'Allâh  (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Qu'Allâh maudisse celle qui place la perruque et celle pour qui elle est placée".
Il a dit aussi : "Qu'Allâh maudisse le mangeur d'intêrets (l'usurier)".
Il a dit encore : "Qu'Allâh maudisse ceux qui représentent les êtres vivants". (Il s'agit sans doute des sculpteurs).
"Qu'Allâh maudisse celui qui déplace frauduleusement les bornes d'un terrain".
"Qu'Allâh maudisse celui qui amène les autres à maudire ses deux géniteurs".
"Qu'Allâh maudisse celui qui sacrifie une bête pour autre qu'Allah".
"Qu'Allah maudisse celui qui introduit à Médine une mauvaise innovation ou qui y héberge celui qui l'introduit. Qu'il soit maudit d'Allah, des anges, et de l'Humanité entière".
"Seigneur Allâh Maudis les tribus de Ri'ian, de Dhakwân et 'Ousya car elles ont désobéi à Allah et à Son Messager".
"Qu' Allah maudisse les Juifs ils ont fait des tombes de leurs Prophètes des lieux de prière".
"Qu'Allâh maudisse ceux parmi les hommes qui prennent les apparences des femmes et qu'Allâh maudisse celles parmi les femmes qui prennent les apparences des hommes".
Toutes ces expressions se trouvent dans les recueils authentifiés des ahâdith. Certaines sont dans les recueils d'Al-Boukhâri et de Mouslim, certaines autres dans l'un seulement de ces recueils. J'ai seulement visé la concision en faisant signe à ces ahadith et j'en citerai la plupart dans les chapitres respectifs de ce livre, si Allâh le veut.

© 2008 .Path2Islam | Path2Islam