Tweet Box

Apprendre l'Islam

 

 NouveauxMusulmans.com

 

nmu

 

 

 

Scroll

 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


Verset de Coran

27 10 Et : "Jette ton bâton". Quand il le vit remuer comme un serpent, il tourna le dos [pour fuir] sans revenir sur ses pas. "N´aie pas peur, Moïse. Les Messagers n´ont point peur auprès de Moi.

Haadith Aleatoire

Le Messager d’Allah (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « Allah ne m’a point envoyé aux gens pour leur rendre la vie difficile ou pour souhaiter leur perte ; Allah m’a plutôt envoyé en tant qu’enseignant et pour rendre la vie facile aux gens. » Rapporté par Mouslim.

Social

 

Follow us on

Follow us on Youtube

<
<
<
<
<

Videos Catégories


English

French

Espanol

Various languages

Quran

 

 

 

Path2Islam FaceBook

Sahih Al Bukhari

Sahih Al Bohkari Volume 3 -Livre 46. LES INJUSTICES

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

 

Sahih Al Bohkari Volume 3

 

Au Nom d'Allah Le Clément Le Miséricordieux

 

Livre 46. LES INJUSTICES

 

Sur les injustices et la spoliation;

* Sur ces paroles du Très-Haut: "Non, ne crois pas que Allah reste indifférent aux actions des iniques. Seulement, II les ajourne au Jour où le regard fixe, hagards, le col tendu, ils courront, la tête élevée (muqni'y ru'ûsihim signifie: tête élevée; de plus al-muqni' et al-muqmih ont le même sens. D'autre part, Mujâhîd est d'avis que muhti'în(1) veut dire: ils regardent sans cesse. Pour d'autres, cela signifie: ils marchent rapidement), sans pouvoir ciller, le cœur béant... (c.-à-d. creux, ne contenant aucune raison). Donne l'alarme aux humains pour le Jour où leur viendra le châtiment, et que les iniques diront: «Notre Seigneur, ajourne-nous à court délai pour nous laisser répondre à Ton appel en suivant les envoyés.».. Quoi! n'avez-vous pas juré naguère qu'il n'y aurait pas pour vous de transfert? et pourtant vous habitiez le site de ceux qui furent iniques envers eux-mêmes, la façon dont Nous les traitâmes vous a été manifestée, et Nous avons usé envers vous de semblances!

Quelques machinations qu'ils aient machinées, elles ne firent que s'inscrire en Allah, fussent-elles de taille à faire bouger les montagnes.

Non, ne crois pas que Allah manque à la promesse qu'il fit à Ses Messagers. Il est Tout-Puissant dans Sa vengeance(2).

(1) Dans la traduction, ils courront.

(2) 'Ibrâhîm, 42-47.

 

 

Rubrique. 1 - Sur la punition des iniquités [le Jour de la Résurrection]

2440 - D'après Abu Sa'îd al-Khudry (radiallahanho), le Messager d'Allah (r) dit:

«Epargnés du Feu, les Croyants seront retenus sur un pont se trouvant entre le Paradis et le Feu. Ils [y] régleront les iniquités qui ont eu lieu entre eux dans l'ici-bas; et, une fois purifiés et débarrassés [des péchés], on leur donnera l'autorisation d'entrer au Paradis... Par Celui qui tient l'âme de Muhammad dans Sa Main, l'un d'eux pourra reconnaître sa demeure dans le Paradis mieux que sa demeure dans l'ici-bas.»

* De Yûnus ibn Muhammad, directement de Chaybân, de Qatâda, directement d'Abu al-Mutawakkil...

Rubrique. 2 - Sur ces paroles du Très-Haut:

"Que la malédiction d'Allah tombe sur les injustes"(1).

2441 - D'après Qatâda, Safwân ibn Muhriz al-Mâziny dit: Tandis que je marchais avec ibn 'Umar (radiallahanho) en lui tenant la main, arriva un homme qui lui dit:

«Comment as-tu entendu le Messager d'Allah (r) parler du Conciliabule? — J'ai entendu le Messager d'Allah (r), répondit ibn 'Umar, dire ceci: "Allah fera approcher le Croyant..., Il le mettra alors sous Son égide et II le couvrira en lui disant: Reconnais-tu tel et tel péchés?— Oui, Seigneur! répondra le Croyant. Et une fois qu'il lui aura fait avouer ses péchés et que le Croyant aura cru qu'il périra, Allah lui dira: J'ai caché ces péchés dans la vie de du bas monde et Je te les pardonne aujourd'hui.

«"Quant au mécréant et à l'hypocrite, les Témoins diront [à leur sujet]: "Voilà ceux qui attribuaient des mensonges à Allah... Que la malédiction d'Allah tombe sur les injustes."»

 

Rubrique. 3 - Le musulman ne doit pas être inique envers un autre musulman, ni l'abandonner

2442 - 'Abd Allah ibn 'Umar (radiallahanho): Le Messager d'Allah (r) dit: «Le musulman est le frère du musulman; il ne doit ni être inique envers lui, ni l'abandonner... Celui qui aide son frère. Allah l'aidera. Celui qui délivre un musulman d'une gêne, Allah le délivrera d'une des gênes du Jour de la Résurrection. Celui qui couvre un musulman, Allah le couvrira le Jour de la Résurrection.»

(1) Hûd, 18.

 

Rubrique. 4 - Sur "Soutiens ton frère, qu'il soit oppresseur ou opprimé"

2443 - 'Anas ibn Mâlik (radiallahanho) dit: «Le Messager d'Allah (r) dit: "Soutiens ton frère, qu'il soit oppresseur ou opprimé."»

 

2444 - 'Anas (radiallahanho) dit: «Le Messager d'Allah (r) dit: "Soutiens ton frère, qu'il soit oppresseur ou opprimé. — 0 Messager d'Allah! dirent les présents, certes, nous le soutiendrons opprimé mais comment le soutiendrons-nous oppresseur? — En l'empêchant d'opprimer."»

 

Rubrique. 5 - Sur le fait de soutenir l'opprimé

2445 - Al-Barâ' ibn 'Azib (radiallahanho) dit: «Le Prophète (r) nous ordonna sept choses et nous en défendit sept autres.»

Al-Barâ' cita ceci: visiter le malade, suivre le convoi funèbre, dire: "que Allah vous accorde Sa miséricorde" à celui qui éternue, rendre le salâm, soutenir l'opprimé, répondre favorablement aux invitations et croire celui qui prête serment.

2446 - Selon Abu Musa (radiallahanho), le Prophète (r), en entrecroisant les doigts, dit:

«Le croyant est pour le croyant comme une construction dont une partie tient une autre.»

Rubrique. 6 - Sur le fait d'invoquer le secours contre l'oppresseur;

Car Allah dit: "Allah n'aime pas qu'on médise à haute voix, à moins qu'on n'ait subi une injustice" (1).

"…..et qui, impudement agressés, se défendent" (2).

* 'Ibrâhîm: On détestait d'être méprisé... Cependant, on pardonnait une fois qu'on pouvait faire cela.

(1) An-Nisâ', 148.

(2) Ach-Chûra, 39.

Rubrique. 7 - Sur le pardon de l'opprimé;

* Le Très-Haut dit: "Que vous fassiez éclater un bien, ou le cachiez, ou encore effaciez un mal, Allah seul est Effaceur, Efficient(1).

La rétribution d'une action mauvaise l'égalera en mauvaiseté. Toutefois, indulgence, conciliation: à Allah en incombe le salaire... Allah n'aime pas les iniques.

Pour sûr, celui qui se défend, une fois subie l'iniquité... ceux-là n'ouvrent contre eux aucun recours.

N'ouvrent recours que ceux qui font subir l'iniquité aux humains, commettent l'agression sur la terre, à contre-vérité.. A ceux-là revient un châtiment douloureux.

Mais patienter, pardonner, cela répond vraiment à l'exigence morale

Celui que Allah égare, en conséquence ne trouve hors Lui de protecteur. Tu entendrais les iniques, une fois en vue du châtiment, dire: «Y a-t-il moyen de rebrousser chemin?"(2)

Rubrique. 8 - Sur "L'injustice (zuim) [serai des ténèbres (zulumât) le Jour de la Résurrection".

2447 - D'après 'Abd Allah ibn 'Umar (radiallahanho), le Prophète (r) dit: «L'injustie [sera] des ténèbres, le jour de la Résurrection.»

Rubrique. 9 - Sur le fait d'éviter et de redouter les invocations de l'opprimé.

2448 - Ibn 'Abbâs (radiallahanho): Le Prophète (r) envoya Mu'âdh au Yémen et lui dit alors ceci: «Evite l'invocation de l'opprimé, car il n'y a aucun voile entre elle et Allah.»

Rubrique. 10 - Celui à qui on pardonne une injustice, peut-il divulguer celle-ci?

2449 - D'après Sa'îd al-Maqbury, Abu Hurayra (radiallahanho) dit: «Le Messager d'Allah (r) dit: «Celui qui a commis une injustice contre quelqu'un, soit dans son honneur,soit dans une autre chose, doit s'en délier aujourd'hui, avant qu'il n'y ait ni dinar ni dirham, [car] s'il avait [à son actif] de bonnes œuvres, on lui en prendra selon son injustice; sinon, on prendra des mauvaises actions de sa victime et on les posera sur lui."»

(1) An-Nisâ', 149.

(2) Ach-Chûra, 40 - 44.

 

* Abu 'Abd Allah: «'Ismâ'îl ibn Abu 'Uways dit: "On a surnommé Sa'îd Maqbury du fait qu'il habitait du côté des maqâbir (les cimetières)"

«Ce Sa'îd al-Maqbury est l'affranchi des béni Layth; il est Sa'îd ibn Abu Sa'îd. Et Kaysân est le nom d'Abu Sa'îd.»

 

Rubrique. 11 - On ne peut revenir sur le désengagement accordé à celui qui commet une injustice.

2450 - A'icha (radiallahanho), à propos de: "Si une femme craint de son mari désaffection, éloignement(1)..., dit: «Ce verset fut révélé au sujet de la femme qui, voyant que son mari ne la fréquente que rarement et qui veut se séparer d'elle, lui dit: "Tu es libre en ce qui me concerne."»

 

Rubrique. 12 - Sur le cas où l'on donne la permission... ou qu'on désengage quelqu'un sans connaître de combien il s'agit...

2451 - Sahl ibn Sa'd as-Sâ'idy (radiallahanho): On apporta [du lait] au Messager d'Allah (r) et il en but. Et comme il y avait à sa droite un jeune homme et à sa gauche des personnes âgées, il dit au jeune: «Veux-tu me permettre de donner [à boire] à ceux-ci? — J'en jure par Allah, ô Messager d'Allah (r )! répondit le jeune homme, en ce qui concerne la part qui me reste directement de toi, je ne préférerai aucune autre personne à moi-même.» Sur ce, le Prophète lui remit le vase entre les mains.

 

Rubrique. 13 - Sur le péché de celui qui commet une injustice se rapportant à un lopin de terre.

2452 - Sa'îd ibn Zayd (radiallahanho) dit: «J'ai entendu le Messager d'Allah (r) dire:

"Celui qui commet une injustice concernant un lopin de terre, sera encerclé à partir de sept terres."»

(1) An-Nisâ', 128.

2453 - Salama [rapporte] avoir eu un litige avec quelques gens, et qu'en exposant cela devant A'icha (radiallahanho), celle-ci dit: «O Abu Salama! évite [les litiges] concernant les terres; car le Prophète (r) a dit: "Celui qui commet une injustice au sujet d'un empan de terre sera encerclé à partir de sept terres."»

 

2454 - D'après Sâlim, son père (radiallahanho) dit: «Le Prophète (r) dit: "Celui qui prend un lopin de terre sans en avoir le droit sera englouti jusqu'à sept terres le Jour de la Résurrection."»

* Al-Firabry: Abu Ja'far ibn Abu Hâtim dit: «Abu 'Abd Allah a dit: "Ce hadîth ne se trouve pas dans les livres écrits par ibn al-Mubârak à Khurâsan. Il l'a dicté à Basrah."»

Rubrique. 14 - Sur le fait qu'il est permis de faire la chose pour laquelle on nous donne la permission.

2455 - Directement de Hafs ibn 'Umar, directement de Chu'ba, de Jabala [qui dit]: «Nous étions à Médine avec quelques Irakiens. Comme nous avions eu une disette, ibn az-Zubayr nous donnait des dattes. Et de passage près de nous, ibn 'Umar (radiallahanho) disait: "Le Messager d'Allah (r) a interdit de mettre à la bouche plus d'une datte à la fois, sauf si l'un de vous demande l'autorisation de son frère."»

 

2456 - Abu Mas'ûd: Un homme des Ansâr, nommé Abu Chu'ayb, avait un esclave qui vendait de la viande. Une fois Abu Chu'ayb lui dit: "Fais-moi un repas pour cinq personnes! il se peut que j'invite le Prophète (r) qui sera alors le cinquième convive"... Abu Chu'ayb, qui avait remarqué l'aspect du visage du Prophète (r), que celui-ci avait faim, l'invita au repas. Un individu, qui n'avait pas été invité, suivit alors le groupe. Et le Prophète (r) de dire: "Celui-ci nous a suivis;veux-tu lui donner la permission...? — Oui, répondit Abu Chu'ayb."

Rubrique. 15 - Sur ces paroles d'Allah, le Très-Haut: "…or, il est le plus acharné des adversaires" (1)

2457 - D'après A'icha (radiallahanho), le Prophète (r) dit: «L'homme que Allah déteste le plus est le plus acharné des querelleurs.»

(1) Al-Baqara, 204.

Rubrique. 16 - Sur le péché de celui qui plaide une affaire injuste tout en le sachant.

2458 - Um Salama (que Allah l'agrée) — l'épouse du Prophète (r) — [rapporte] qu'en ayant entendu une dispute près de la porte de sa chambre, le Messager d'Allah (r) sortit... et dit: «Je ne suis qu'un homme et il arrive qu'on vient plaider devant moi. Il se peut que l'un de vous soit plus éloquent.., et [lorsqu'il parle] il me semble qu'il dit la vérité et je juge ainsi en sa faveur. [Sachez que] celui à qui je juge d'avoir le droit d'un musulman n'a en fait qu'une partie du Feu; il peut la prendre comme il peut la laisser.»

Rubrique. 17 - Sur "lorsqu'il se dispute il se comporte avec perfidie".

2459 - D'après 'Abd Allah ibn 'Amrû (radiallahanho), le Prophète (r) dit: «II y a quatre [défauts] qui font de celui qui les a un hypocrite — celui qui n'a qu'un seul des quatre [défauts] a en fait l'une des qualités de l'hypocrisie, et ce jusqu'à ce qu'il le laisse —, ce sont: mentir en parlant, donner sa parole sans la respecter ensuite, s'engager et trahir, et enfin, se disputer en se comportant avec perfidie.»

Rubrique. 18 - Sur le fait que l'opprimé récupère son droit en trouvant le bien de l'oppresseur.

* Ibn Sirin dit: «L'opprimé peut récupérer son droit [dans ce cas].» Puis, il récita: S'il vous faut punir, que la peine infligée n'excède pas celle subie(1)

2460 - D'après 'Umra, 'A'icha (radiallahanho) dit: «Hind bent 'Utba ibn Rabî'a arriva et dit: "0 Messager d'Allah (r)! Abu Sufyân est un homme avare; y a-t-il du mal si je donne de ce qu'il a à nos enfants? — Tu n'encours aucun mal, répondit le Prophète, si tu leur donnes d'une façon raisonnable."»

2461 - Selon Abu al-Khayr, 'Uqba ibn 'Amir dit: «Nous dîmes au Prophète (r): "Des fois tu nous envoies..., et il nous arrive de camper [dans le territoire] de gens qui ne nous offrent pas l'hospitalité; qu'en dis-tu? — Si vous arrivez chez des gens, répondit le Prophète (r), et qu'on vous accorde ce qu'on doit à

(1) An-Nahl, 126

l'hôte, vous devez accepter; mais s'ils ne font pas cela, vous prendrez d'eux le droit de l'hôte."»

Rubrique. 19 - Sur ce qui a été rapporté au sujet des endroits ombragés [près des maisons].

* Le Prophète (r) et ses Compagnons s'assirent dans la saqîfa des béni Sâ'ida.

2462 - D'après ibn 'Abbâs, 'Umar (radiallahanho) dit: «Lorsque Allah recueillit l'âme de son Prophète (r ), les Ansâr se réunirent dans la saqîfa des béni Sâ'ida.»

Rubrique. 20 - On ne doit pas défendre à son voisin d'introduire une poutre dans son mur.

2463 - Abu Hurayra (radiallahanho): Le Messager d'Allah (r) dit: «Le voisin ne doit pas empêcher son voisin d'enfoncer une poutre dans son mur.»

Après cela, Abu Hurayra dit [aux présents]: «Pourquoi vous vois-je négliger [ces paroles]; par Allah, je les répandrai malgré vous.»

 

Rubrique. 21 - Sur le fait de verser du vin sur le chemin.

2464 - Selon Thâbit, 'Anas (radiallahanho) [dit]: «J'étais l'échanson de ceux qui étaient chez Abu Talha. Ils étaient en train de boire du fadîkh.

«Le Messager d'Allah (r) désigna quelqu'un d'annoncer que le vin était devenu illicite. Sur ce, Abu Talha me dit: "Sors et verse ce vin!" En effet, je sortis et je le versai. D'ailleurs, tout le monde versait du vin dans les ruelles de Médine. Quelques-uns se dirent: "II y a quelques individus qui ont été abattus alors que le vin était encore dans leurs ventres!" Sur ce, Allah révéla: A ceux qui croient, effectuent Pœuvre salutaire, nulle faute n'est imputable en matière d'alimentation(1) (V. le reste du verset).»

(1) Al-Mâ'ida, 93.

Rubrique. 22 - Sur les cours des maisons et sur le fait de s'y asseoir ou de s'asseoir dans les rues.

* 'A'icha: ... Alors, Abu Bakr construisit un oratoire près de la cour de sa maison. Il y venait faire la prière et réciter le Coran. Les femmes et les enfants des Polythéistes se regroupaient autour de lui et voyaient la chose d'une manière étrange. A cette période, le Prophète (r ) était à La Mecque.

2465 - D'après Abu Sa'îd al-Khudry (radiallahanho), le Prophète (r) dit: «Gardez-vous de vous asseoir dans les rues.» Les présents dirent alors: «Nous n'avons pas le choix;c'est là que nous nous asseyons pour discuter... — Eh bien! si vous insistez à y tenir vos rencontres, donnez alors aux rues leurs droits, rétorqua le Prophète. — Et quels sont les droits de la rue? — Ce sont: baisser le regard..., éviter de nuire, rendre le salâm(1) ordonner à faire le bien, et interdire de commettre le mal.»

Rubrique. 23 - Sur les puits qui se trouvent dans une voie publique et qui ne nuisent à personne.

2466 - Abu Hurayra (radiallahanho): Le Prophète (r) dit: «Etant sur un chemin, un homme fut saisi par une grande soif. Il trouva un puits et aussitôt il y descendit. Il but puis sortit. Alors, [il vit] un chien essoufflé qui touchait de sa bouche [l'humidité] du sol, tellement il avait soif.

«L'homme se dit: "La soif de ce chien est aussi grande que l'était la mienne." Il descendit au puits, remplit ses bottines d'eau... et donna à boire au chien. [Pour cet acte], Allah lui sut gré et lui pardonna. Les présents dirent: 0 Messager d'Allah (r)! aurons-nous une Réconpense pour les animaux? — II y a Récompense, répondit le Prophète, pour tout être vivant(2).»

Rubrique. 24 - Sur le fait d'éloigner ce qui est nuisible.

* De Hammân, d'Abu Hurayra (radiallahanho), du Prophète (r): «Est une aumône le fait qu'un individu écarte de la rue ce qui est nuisible.»

(1) Le salut consistant à dire: as-salâmu 'alaykum (Que la paix soit sur vous!)

(2) Littéralement: pour tout foie humide.

 

Rubrique. 25 - Sur la partie élevée de la maison dominant les terrasses d'autrui ou autre chose.

2467 - D'après 'Urwa, 'Usâma ibn Zayd (radiallahanho) dit: «Dominant l'un des fortins de Médine, le Prophète (r ) dit: "Voyez-vous ce que je vois? Eh bien! je suis en train de voir entre vos maisons les subversions qui tombent comme une pluie."»

2468 - Abd-ul-Lâh ibn 'Abbâs(radiallahanho) dit: «J'avais toujours cherché à interroger 'Umar ibn al-Khattâb sur les deux femmes du Prophète (r) au sujet desquelles Allah dit:"Si toutes deux vous vous repentez en Allah, c'est que votre cœur incline (au bien)(1).

«J'eus enfin l'occasion de faire le pèlerinage avec lui... Comme il s'était écarté du chemin [pour aller satisfaire un besoin naturel], je fis de même en emportant avec moi un vase d'eau. Quand il eut satisfait ses besoins et qu'il revint vers moi, je lui versai de l'eau dans ses mains; il fit ses ablutions mineures. "0 Commandeur des croyants, lui dis-je, quelles sont donc les deux épouses du Prophète (r) à qui Allah, Puissant et Majestueux, dit: Si toutes deux vous vous repentez en Allah, c'est que votre cœur incline (au bien)? — Que cela est étrange de ta part, ibn 'Abbâs, me répondit-il, ces deux femmes, ce sont 'A'icha et Hafsa." Sur ce, il se mit à raconter en disant: "J'étais avec un de mes voisins des 'Ansâr chez les banu 'Umayya ibn Zayd (au 'Awâlî de Médine). Nous nous rendions à tour de rôle chez le Prophète (r): un jour c'était mon voisin, le jour suivant c'était moi. Quand je descendais je rapportais à mon voisin toutes les nouvelles que j'avais apprises, révélation du Coran ou autre chose. Mon voisin en faisait autant les jours où il descendait.

«"Nous autres Quraychites, nous avions du pouvoir sur nos épouses. Mais à notre arrivée chez les Ansar, nous remarquâmes qu'ils étaient dominés par leurs femmes. Et nos femmes de se mettre alors à prendre les habitudes des femmes de ceux-ci. Il arriva même qu'en criant sur elle, ma femme me répondit. Comme cela me déplut, elle me dit: Pourquoi n'aimes-tu pas que je te réponde; par Allah! les épouses du Prophète (r) lui répondent aussi; il arrive même que l'une d'elles le laisse... jusqu'à la nuit. Effrayé de ce qu'elle disait, je dis: Elles seront déçues, les femmes qui agissent ainsi. Puis, je rajustai mes vêtements,... et, en entrant chez Hafsa, je lui dis: 0 Hafsa! est-il vrai que l'une de vous se met en colère contre le Prophète (r) toute la journée, jusqu'à la nuit? — Oui, me répondit-elle. — Cette femme sera déçue et court à sa propre perte; ne craint-elle pas que Allah s'irrite pour la colère de Son Prophète (r)?... tu périras, [si c'est toi]... Ne sois pas exigeante envers le Prophète (r), ne lui réponds pas, ne l'accable pas de demandes

(1) At-Tahrîm, 4.

et demande-moi ce que tu voudras. Ne sois pas jalouse si ta voisine est plus belle que toi et préférée à toi par le Prophète (r) — II faisait allusion à 'A'icha.

«D'autre part, [en cette période], nous parlions des préparatifs des Ghassan [qui s'apprêtaient à nous surprendre]. Le jour de son tour [d'aller à Médine], mon compagnon s'y rendit et revint le soir. Frappant à ma porte avec une grande violence, il dit: "Dors-tu?" A ces mots, je sortis tout effrayé. "Il vient de se passer une chose très grave...! ajouta-t-il. — Quoi? demandai-je, est-ce les Ghassan qui arrivent? — Non, une chose beaucoup plus grave; le Messager d'Allah (r) vient de répudier ses épouses. — Que Hafsa est perdante! je craignais bien cela." Je rajustai mes vêtements, puis je fis la prière du dhor avec le Prophète (r). Sur ce, il se rendit dans sa machruba(l) et y resta seul. En entrant chez Hafsa, je la trouvai en larmes. Je lui dis: "Quelle est la chose qui te fait pleurer? ne t'ai-je pas prévenue?... Le Prophète (r) vous a-t-il répudiées? — Je ne sais pas, répliqua-t-elle; il est dans la machruba." Aussitôt, je la quittai et allai en direction du minbar autour duquel je trouvai quelques hommes dont quelques-uns étaient en pleurs. Je m'assis un instant avec eux, puis, n'y pouvant plus tenir, je me dirigeai vers la machruba. M'adressant au serviteur noir du Prophète (r), je lui dis: "Demande la permission pour 'Umar!" En effet, le serviteur entra parler au Prophète (r) puis sortit de chez lui et me dit: "Je lui ai mentionné ton nom mais il s'est tu." Sur ce, je partis et allai m'asseoir avec le groupe du minbar. Mais comme je n'y pouvais plus tenir, je me dirigeai [de nouveau vers la machruba] (et il cita la même chose). Je m'assis alors avec le groupe du minbar; puis, n'y pouvant plus tenir, je me dirigeai vers le serviteur et je lui dis: "Demande la permission pour 'Umar!" J'eus la même réponse, mais, juste au moment où je m'apprêtai, à m'en aller, le serviteur m'appela: "Le Messager d'Allah (r) t'accorde la permission [d'entrer le voir]."

«J'entrai donc chez le Messager d'Allah (r); je le trouvai étendu sur une natte dont les tresses étaient bien prépondérantes, et il n'y avait aucune couverture pouvant le protéger de ses tresses qui avaient, d'ailleurs, laissé des marques sur son flanc; il était en outre accoudé contre un coussin de cuir rembourré de fibres de palmier. Je le saluai et, tout en restant debout, je lui dis: "As-tu répudié tes femmes?" Il leva les yeux vers moi et me dit: "Non. — 0 Messager d'Allah (r)! lui dis-je; autrefois, nous autres Quraychites, nous dominions nos femmes; mais à notre arrivée à Médine, nous trouvâmes des gens dominés par leurs femmes (et il lui parla du reste(1)." A ces mots, le Prophète (r) sourit; puis je repris: "Si seulement tu m'as vu entrer chez Hafsa pour lui dire ceci: Ne te fais pas d'illusion, ta voisine est plus belle que toi et est plus aimée par le Prophète (r) (il faisait allusion à 'A'icha)." De nouveau, il sourit. En le voyant sourire, je m'assis; puis, en relevant les yeux dans sa chambre, et à part trois peaux, je ne remarquai rien que ce soit. Alors, je lui dis: "Prie Allah qu'il donne l'aisance à ton peuple. Les Persans et les Byzantins, qui cependant n'adorent pas Allah, sont à leur aise et ont reçu les biens de ce monde." Le Prophète (r), qui était accoudé, se mit sur son séant et dit: "Es-tu dans le doute? ô fils d'al-Khattâb! Ces peuples-là ont reçu par avance de bonnes choses durant la vie de ce monde. — 0 Messager d'Allah (r)! demande pardon pour moi!"

«Donc, à cause des paroles que Hafsa divulgua à 'A'icha, le Prophète (r) quitta ses épouses après avoir déclaré ceci: "Je n'entrerai pas chez elles durant un mois", et ce du fait qu'il était en colère contre elles à cause des reproches que Allah lui avait adressées (sic). Après le passage de vingt-neuf [jours], le Prophète (r) commença par aller chez 'A'icha. "Mais tu as fait un serment de ne pas entrer chez nous durant tout un mois! lui dit-elle; il vient de passer vingt-neuf nuits seulement, je les ai bien comptées. — [Ce] mois est de vingt-neuf [jours], expliqua le Prophète (r)." En effet, ce mois-là fut de vingt-neuf [jours],

«'A'icha: Ensuite, fut révélé le verset dit de choix. Le Prophète (r) commença par moi et me dit: "Je vais te parler d'une chose; et il n'y a aucun mal à ne pas te hâter avant de consulter tes parents." — "Je sais bien, répondit-elle, que mes parents ne me diront jamais de te quitter." Puis le Prophète (r) dit: "Allah dit:

Prophète, dis à tes épouses... jusqu'à: magnifique(2). — Est-ce pour cela que je vais consulter mes parents? lui dis-je; bien sûr, je suis encline à vouloir Allah, Son Messager et la demeure dernière."

«Après cela, il dit la même chose à ses [autres] épouses et elles dirent toutes ce qu'avait dit 'A'icha.»

(1) La machruba peut être une chambre-terrasse

2469 - 'Anas (radiallahanho) dit: «Le Prophète (r) jura de ne pas toucher à ses épouses durant un mois. C'était au moment où s'était luxé le pied. Il s'assit dans un endroit élevé [de sa maison.. En arrivant, 'Umar dit: "As-tu répudié tes femmes? — Non, répondit le Prophète (r), j'ai seulement juré de ne pas les toucher durant un mois."

(1) Voir le début du hadîth.

(2) Al-'Ahzâb, 28-29.

«En effet, il resta... vingt-neuf jours puis il descendit et rentra chez ses femmes.»

Rubrique. 26 - Sur celui qui attache son chameau dans un balai en pierre ou près de la porte de la mosquée.

2470 - Abu al-Mutawakkil an-Nâjy dit: «J'allai voir Jâbir ibn 'Abd Allah (radiallahanho) qui [me] dit: "Le Prophète (r) entra à la mosquée et j'entrai derrière lui après avoir attaché mon chameau dans le balât(l). Je lui dis: Voici ton chameau. Il sortit alors et se mit à l'examiner pour [me] dire ensuite: Le prix et le chameau sont à toi."»

Rubrique. 27 - Sur le fait de se mettre debout ou d'uriner près de la poubelle de quelques gens.

2471 - Hudhayfa (radiallahanho) dit: «J'ai vu le Messager d'Allah (r) (ou: Le Prophète (r) se mit près des immondices de quelques gens et urina en étant debout).»

Rubrique. 28 - Sur celui qui prend une branche, ou quelque chose pouvant nuire aux gens dans le chemin, et la jette...

2472 - Abu Hurayra (radiallahanho): Le Messager d'Allah (r) dit: «Etant en train de, marcher dans une route, un homme trouva une branche épineuse et la ramassa. . Alors, Allah lui sut gré et lui pardonna.»

Rubrique. 29 - Sur le cas où l'on se dispute au sujet d'une grande rue (c'est le cas d'une place située entre des rues) [lorsque] ses propriétaires désirent construire et qu'on laisse ensuite sept coudées

2473 - 'Ikrima [dit]: «J'ai entendu Abu Hurayra (radiallahanho) dire: "Le Prophète (r) jugea, en cas de dispute sur une rue, de lui [laisser] sept coudées."»

II s'agit de l'entrée en pierre de la Mosquée de Médine.

Rubrique. 30 - Sur le fait de s'emparer d'un bien sans la permission du propriétaire.

* 'Ubâda dit: Nous avons prêté allégeance au Prophète (r) sous condition de ne pas s'emparer des bien d'autrui durant les assauts.

2474 - 'Abd Allah ibn Yazîd al-'Ansâry (qui est le grand-père maternel de 'Ady) dit: «Le Prophète (r) défendit la mutilation et le fait de s'emparer des biens d'autrui.»

2475 - D'après Abu Bakr ibn 'Abd-ar-Rahmân, Abu Hurayra (radiallahanho) dit: «Le Prophète (r) dit: "Le fornicateur ne fornique pas en étant croyant... Celui qui boit du vin n'est pas croyant au moment où il boit... Le voleur ne vole pas en étant croyant [au moment du vol]. On ne s'empare pas d'un bien, sur lequel les regards sont fixés en étant croyant au moment [du délit]."»

* Sa'îd et Abu Salama rapportent le même hadith sauf pour le fait de s'emparer du bien d'autrui, et ce d'Abu Hurayra, du Prophète (r)...

* Al-Firabry: «J'ai trouvé un texte écrit de la main d'Abu Ja'far où il y a ceci:

Abu 'Abd Allah a dit: "Cela veut dire que la foi lui sera enlevée."»

Rubrique. 31 - Sur le fait de casser la Croix et d'abattre le porc.

2476 - Selon Abu Hurayra (radiallahanho), le Messager d'Allah (r) dit: «L'Heure ne se dressera qu'après que le fils de Marie sera descendu parmi vous comme juge équitable. Il cassera la Croix, abattra le porc et supprimera le tribut. Les richesses déborderont jusqu'à ce qu'aucun ne les accepte.»

Rubrique. 32 - Doit-on casser les jarres et crever les outres qui contenaient du vin? Et qu'en est-il si on casse une idole, une croix, un tambour ou ce qu'on ne peut tirer profit de son bois?

* On plaida devant Churayh au sujet d'un tambour cassé mais il n'en donna aucun jugement.

2477 - Salama ibn al-'Akwa' (radiallahanho): Le jour [de la bataille] de Khaybar, le Prophète (r ) vit qu'on allumait des feux. "Pourquoi, demanda-t-il, a-t-on allumé ces feux? — Pour [faire cuire] des ânes domestiques, répondit-on. — Cassez [ces marmites] et versez-les! — Pouvons-nous les vider puis les laver? — Lavez-les!"

2478 - D'après Abu Ma'mar, 'Abd Allah ibn Mas'ûd (radiallahanho) dit: « Le Prophète (r ) entra à La Mecque au moment où il y avait autour de la Ka'ba trois cents soixante idoles. Il se mit à les frapper avec un bâton qu'il avait à la main en récitant: Le Vrai s'en est venu. Le faux a disparu(1) (V. la suite du verset).»

2479 - D'après al-Qâcim, 'A'icha (radiallahanho) [rapporte] avoir mis sur une sahwa une couverture où il y avait des dessins d'êtres animés. Le Prophète (r) la déchira... Elle en fit alors deux coussins; et il arrivait des fois que le Prophète s'assoyait sur eux.

Rubrique. 33 - Sur celui qui combat pour défendre son bien.

2480 - Suivant 'Ikrima, 'Abd Allah ibn 'Amrû (radiallahanho) dit: «J'ai entendu le Prophète (r) dire: "Celui qui est tué en défendant son bien est un chahid.'"»

Rubrique.34 - Sur le cas où l'on casse une écuelle ou un autre objet appartenant à autrui.

2481 - 'Anas (radiallahanho): Le Prophète (r) était chez l'une de ses épouses lorsqu'une autre de ses femmes envoya avec un serviteur une écuelle contenant de la nourriture. La femme chez qui il était fît un mouvement de la main et cassa l'écuelle. Alors le Prophète réunit les deux morceaux, y replaça la nourriture et dit:

"Mangez!" Il retint l'écuelle et la personne avec laquelle elle a été envoyée jusqu'à ce qu'il eut fini de manger. Après quoi, il donna au serviteur une écuelle intacte et garda l'écuelle cassée.

* D'ibn Abu Maryam, directement de Yahya ibn 'Ayyûb, directement de Humayd, directement de 'Anas, du Prophète (r)...

Rubrique. 35 - Si on démolit le mur [d'autruij on doit refaire un qui lui ressemble.

2482 - D'après Muhammad ibn Sirîn, Abu Hurayra (radiallahanho) dit: «Le Messager de

(1)Al-'Isrâ',Sl.

Allah (r) dit: II y avait un homme des béni 'Isrâ'îl nommé Jurayj qui était en train de prier quand sa mère vint le voir et l'appela mais il refusa de lui répondre. Il se dit: Dois-je lui répondre ou continuer à priera Elle s'approcha de lui et dit: 0 mon Allah! ne le fais mourir qu'après lui avoir/ait connaître les femmes de mauvaise vie... Jurayj était dans sa chapelle quand une femme se dit: "Je vais séduire Jurayj." En effet, elle alla le voir et lui parla; mais il refusa... Alors elle alla trouver un berger et elle se donna à lui...Elle mit au monde un garçon et dit: "II est de Jurayj." Sur ce, on se dirigea vers lui; on lui démolit la chapelle; on le fît descendre et on l'insulta...Quant à lui, Jurayj, il fit des ablutions puis se dirigea vers le garçon pour lui dire: "Qui est ton père? — C'est le berger, fut la réponse du garçon." A ces mots, les présents dirent à Jurayj: "Nous allons reconstruire ta chapelle en or... — Non, leur dit-il, seuleument en pisé."»

 

 

© 2008 .Path2Islam | Path2Islam