Tweet Box

Apprendre l'Islam

 

 NouveauxMusulmans.com

 

nmu

 

 

 

Scroll

 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


Verset de Coran

111 4 de même sa femme, la porteuse de bois ,

Haadith Aleatoire

Le Messager d’Allah (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « Allah ne m’a point envoyé aux gens pour leur rendre la vie difficile ou pour souhaiter leur perte ; Allah m’a plutôt envoyé en tant qu’enseignant et pour rendre la vie facile aux gens. » Rapporté par Mouslim.

Social

 

Follow us on

Follow us on Youtube

<
<
<
<
<

Videos Catégories


English

French

Espanol

Various languages

Quran

 

 

 

Path2Islam FaceBook

23) Chapitre XXVI La cure par les médicaments et les aliments que le corps est habitué à prendre•

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

 

LA MEDECINE PROPHETIQUE

Par IBN QAYYIM AL JAWZIYYA

 

 

Chapitre XXVI


La cure par les médicaments et les aliments que le corps est habitué à prendre•

 

La cure des malades par ce qu'ils sont habitués à prendre constitue un grand principe curatif. Si le médecin ne le suit pas correctement, il nuit au malade plutôt que de le soigner salutairement. Le médecin qui délaisse cette cure pour adopter les remèdes indiqués dans les livres médicaux est ignorant, car les médicaments et les aliments conviennent le corps en fonction du degré de leur acceptation. Les habitants des déserts et les laboureurs ne tirent aucun profit du sirop de «nénuphar blanc» et des rosés tendres non bouillies qui n'affectent guère leurs caractères.La plupart des médicaments des sédentaires et des aisés ne leur sort guère profitables. L'expérience en est là une preuve nette.Celui qui réfléchit aux cures du Prophète, que nous avons précitées, se rend compte que tout ce qui y est prescrit convient les habitudes et le pays du malade. Ceci constitue un grand principe curatif qu'il faudra prendre en considération. Ce principe est favor¬isé par les éminents médecins. Le médecin des Arabes, Al-Hareth Ben Katada, qui était considéré par les siens comme Hyppocrate, a dit: «Le régime préside aux médicaments, l'estomac est l'habitat du mal; habituez chaque corps à ce qu'il est habitué à prendre».Le Prophète, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, avait dit une fois: «Le régime alimentaire est un médicament». En effet, le régime constitue l'un des plus efficaces remèdes pour soigner les maladies résultant d'un excès de sorte qu'il y est plus profitable que le vomissement s'il n'y a pas lieu de craindre Fexcès et l'agitation, l'intensité et l'irritation des humeurs.

Le Prophète, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, avait dit: «L'estomac est l'habitat du mal». L'estomac est en effet un organe nerveux creux, physiologiquement pareil à une citrouille, composé de trois couches formées de particules nerveuses, nommées fibres et entourées de chair.Les fibres de l'une des couches sont allongées, celles de la deuxième couche sont larges alors que les fibres de la troisième sont obliques. La pylore contient plus de nerfs tandis que le fond de l'estomac renferme plus de chair et son intérieur est rugueux. Ces fibres sont coincées au milieu de l'estomac et tendent légèrement vers le côté droit. L'estomac est ainsi créé en raison d'une sagesse inconnue du sage Créateur, qu'il soit glorifié. Et il est l'habitat du mal et le lieu de la première digestion. C'est là où l'aliment est mûri pour chuter ensuite au foie et aux intestins. Y demeurent les restes d'aliments que la force digestive n'a pu complètement digérer à cause de la surabondance de nourriture, de sa nocivité ou d'un mauvais usage des aliments ou bien de tous ces facteurs réunis. L'homme est exposé au risque de ne pouvoir se débarrasser de tous ces éléments maléfiques et l'estomac devient alors l'habitat du mal.Le Prophète, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, aurait voulu inciter l'homme à réduire la quantité des aliments qu'il consomme, à éviter de poursuivre les désirs et à se méfier des surplus. L'habitude est telle la nature pour l'homme, c'est pour cela qu'on répète souvent que l'habitude est un deuxième caractère. Elle est une force puissante logée dans le corps de telle façon qu'une seule affaire mesurée par rapport à plusieurs corps aux habitudes différentes, diffère d'un corps à un autre, même si ces corps s'accor¬dent en d'autres points. Pareil à ce fait, le cas de trois corps jeunes au tempérament chaud dont le premier est habitué à consommer des produits chauds, le deuxième étant habitué à consommer des pro¬duits froids, alors que le troisième a prfô l'habitude de consommer les produits modérés.Si le premier mange du miel, celui-ci ne lui nuit point, alors que si le deuxième en mange, il lui nuira et le troisième s'en trouve légèrement affecté.L'habitude est donc un pilier dans le maintien de la santé et le traitement des maladies. Ainsi, la cure prophétique a-t-elle prescrit de permettre à chaque corps de suivre ses habitudes dans l'utilisa¬tion des aliments et des médicaments.


Chapitre XXVII


La nutrition du malade par les aliments adéquats qu'il est habitué à consommer.Dans les deux «Al-Sahihs», sont citées ces paroles de Ourwa rapportant lui-même d'après Aicha: «Qu'en cas de décès de l'un des siens et que les femmes se sont réunies puis séparées excepté ses proches et ses amies, elle ordonnait de préparer une terrine de «talbina»^ puis de confectionner du tharid^ pour y verser la talbina. Puis elle disait aux femmes: Mangez-en car j'ai entendu le Prophète, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, dire:«I. ;- talbina revigore le cœur du malade et dissipe son affliction».Dans le «Al-Sounan», sont mentionnées ces paroles de Aicha:«Le Prophète, que !a paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, a dit- 'Ayez recours au détestable salutaire: la soupe au lait». Elle a dit ; Jssi: «Lorsque l'un des membres de la famille du Prophète, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, se plaignait d'un mal, il ordonnait de placer la terrine (contenant la soupe au lait) sur le feu jusqu'à ce que le souffrant guérisse ou meure». Est aussi rapporté d'après Aicha: «Si l'on disait au Prophète, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, que tel souffrant n'est pas nourri, il dir alors: «Ayez recours à la soupe au lait et que le malade l'absorbe». Il ajoutait: «Par celui qui tient mon âme entre ses mains, elle purifie vos ventres comme l'une de vous se lave le visage pour en' er les crasses».• soupe au lait "est utile pour le malade si elle est légère et bien mais moin épaisse et crue. Si vous désirez connaître les bienfaits de la soupe au lait, réferez-vous aux bienfaits de l'eau d'orge, bien que la soupe au lait soit plus bénéfique que l'eau d'orge car elle est faite de farine d'orge gardant sa mouture.La différence entre la soupe au lait et l'eau d'orge consiste à ce que cette dernière est cuite entière alors que la soupe au lait recquiert une farine en poudre.Elle est ainsi plus bénéfique car l'orge pulvérisée ne garde plus saspécifité.Il est précité que les habitudes jouent un rôle déterminant dans l'efficacité du remède. Les gens étaient habitués à confectionner l'eau d'orge à partir de l'orge réduite en poudre et non en grains. Elle est ainsi plus nutritive et plus profitable. Les médecins des villes ont adopté l'orge entière qui est plus tendre et n'accable pas la nature du malade. Ceci en fonction de la mollesse des caractères des habitants des villes et de la lourdeur de l'eau d'orge réduite en farine.La visée de ces paroles est que l'eau d'orge en grains cuite est rapidement absorbée. Elle est évacuante et nutritive. Bue chaude, sa capacité évacuante se trouve accrue, son absorption devient d'au¬tant plus rapide, la croissance de la chaleur instinctive s'accélère et son polissage de la surface de l'estomac sera plus convenable.Ces paroles du Prophète, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui: «La talbina dissipe la tristesse» signifient, et Allah est omniscient, que le souci et l'affliction refroidissent le tempérament et affaiblissent la chaleur instinctive car l'âme qui la porte tend du côté du cœur qui est son origine.Cette soupe renforce la chaleur instinctive à cause de son augmentation dans sa matière et elle dissipe alors la tristesse et le dépit.On dit aussi, ce qui est plus correct, r îlle anéantit la tristesse à cause d'une spécifité qu'elle renferme et qui est de la même nature des aliments égayants. Et Allah est omniscient.On pourrait dire que les forces de l'affligé s'amollissent car la siccité s'empare de ses organes et de son estomac surtout à cause du manque de nourriture. Cette soupe les humidifie, les revigore et les nourrit de même qu'elle humidifie et nourrit le cœur du malade.Souvent, une humeur bilaire, flegmique ou purulente s'amasse dans l'estomac du souffrant. Or, la soupe au lait évacue l'estomac, en le délivrant de ces humeurs, en les amollissant, en modifiant leur condition et en atténuant leur dureté. Ainsi, elle procure le repos à l'estomac surtout pour celui habitué à se nourrir de pain d'orge tel que les habitants de Médine qui se nourrissaient le plus souvent de pain d'orge et l'orge occupait une place importante chez eux. Et Allah est omniscient!

(1 ) Le talbina est une soupe de lait caillé et de son. (2) le tharid est un pain émietté mariné dans une sauce.

 

 

© 2008 .Path2Islam | Path2Islam