Tweet Box

Apprendre l'Islam

 

 NouveauxMusulmans.com

 

nmu

 

 

 

Scroll

 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


Verset de Coran

77 39 Si vous disposez d´une ruse, rusez donc contre Moi.

Haadith Aleatoire

Le Messager d’Allah (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « Allah ne m’a point envoyé aux gens pour leur rendre la vie difficile ou pour souhaiter leur perte ; Allah m’a plutôt envoyé en tant qu’enseignant et pour rendre la vie facile aux gens. » Rapporté par Mouslim.

Social

 

Follow us on

Follow us on Youtube

<
<
<
<
<

Videos Catégories


English

French

Espanol

Various languages

Quran

 

 

 

Path2Islam FaceBook

Livre 241 - Le mérite de la science.Livre 245 - Le devoir d'évoquer Allâh debout, assis ou étendu

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Les jardins des vertueux


Livre 241 - Le mérite de la science


Allâh (تعالى) a dit :

{Et dis : "Seigneur! Donne-moi encore plus de savoir".} (20/114)

{Dis : "Est-ce que ceux qui savent et ceux qui ne savent pas ont la même valeur?"} (39/)

{Allâh élèvera de plusieurs degrés ceux d'entre vous qui auront cru et qui auront reçu le savoir.} (58/11)

{Seuls craignent Allâh, de tous Ses esclaves, les savants.} (35/28)

1376. Selon Mou'âwiya (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quand Allâh veut du bien à quelqu'un, Il le rend versé dans les sciences de la religion". (Al-Boukhâri, Mouslim)

 

1377. Selon Abou Mas'ùd (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "L'envie n'est permise que dans deux cas : "Un homme à qui Allâh a donné une fortune qu'il s'empresa de dépenser totalement dans les domaines du bien. Et un homme à qui Allâh a donné la sagesse (la science). Il s'en sert pour juger entre les gens et pour la leur enseigner". (Al-Boukhâri, Mouslim)

1378. Selon Abou Moûsa (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "L'image de ce qu'Allâh a envoyé avec moi comme bonne direction et science est celle d'une pluie bienfaisante qui a atteint une terre. Une partie de cette terre était fertile. Elle absorba l'eau et fit pousser le fourrage et l'herbe en abondance. Une autre partie était stérile mais retint l'eau dont Allâh fit profiter les gens qui en burent et en abreuvèrent leurs bêtes et leurs champs. Une autre partie était plate et perméable, ne retenant pas l'eau et ne faisant pousser aucune herbe. La première image est celle de quelqu'un qui a bien assimilé les sciences de la religion d'Allâh et a tiré profit de ce qu'Allâh a envoyé avec moi. Il s'instruisit et enseigna. La deuxième image est celle de quelqu'un qui a retenu la science sans en profiter lui-même et sans accepter la bonne direction qui a fait l'objet de ma mission". (Al-Boukhâri, Mouslim)

1379. Selon Sahl Ibn Sa'd (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) dit une fois à 'Ali (رضي الله عنه) : "Par Allâh, quand Allâh met par toi un seul homme sur la bonne voie, cela t'est préférable aux biens les plus précieux de ce monde (les chamelles rouges)". (Al-Boukhâri, Mouslim)

1380. Selon 'Abdoullâh Ibn 'Amr Ibn Al-'As (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Transmettez de ma part ne serait-ce qu'un seul verset et parlez des fils d'Israël sans éprouver aucune gêne. Celui qui ment sciemment à mon détriment, qu'il occupe dès maintenant sa place en Enfer". (Al-Boukhâri)

1381. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui prend une route à la recherche d'une science. Allâh lui facilite une voie vers le Paradis". (Mouslim)

1382. Selon lui encore, le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui appelle à une bonne voie a un salaire égal à celui de tous ceux qui la suivent sans rien diminuer de leur propre salaire". (Mouslim)

1383. Selon lui encore, le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quand le fils d'Adam meurt son oeuvre s'arrête sauf dans trois choses :
- Une aumône continue.
- Une science dont les gens tirent un profit.
- Un enfant vertueux qui pri'Allâh pour lui". (Mouslim)

1384. Il a dit encore : "J'ai entendu le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) dire : "Ce bas-monde est maudit et tout ce qu'il contient est maudit sauf l'évocation d'Allâh et ce qui s'ensuit, de même qu'un savant ou un étudiant"". (At-Tirmidhi)

1385. Selon Anas (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui sort (de son pays) à la recherche de la science est considéré au service d'Allâh jusqu'à son retour". (At-Tirmidhi n°2647)

Al-Albâni l'a considéré faible. La chaîne de transmission de ce Hadith est faible car elle comporte parmi ses rapporteurs Abou Ja'far ar-Razi qui avait une très mauvaise mémoire.

1386. Selon Abou Sa'îd Al-Khoudri (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Jamais le croyant n'aura assez de faire du bien jusqu'à ce que le Paradis soit son étape finale". (At-Tirmidhi n°2686)

Cheikh Al-Albâni l'a considéré faible. Sa chaîne de transmission est faible car elle comporte Daradje d'après Abou al Haytham.

1387. Selon Abou Oumâma (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "La supériorité du savant par rapport au dévot est comme ma supériorité par rapport au moindre d'entre vous".
Puis le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) ajouta : "Allâh, Ses anges, les habitants des cieux et de la terre jusqu'à la fourmi dans son trou et les poissons prient sùrement pour ceux qui enseignent le bien aux autres". (At-Tirmidhi)

1388. Abou Darda (رضي الله عنه) a dit : "J'ai entendu le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) dire : "Celui qui prend un chemin à la recherche d'une science, Allâh lui facilite une voie vers le Paradis. Les anges abaissent leurs ailes (par humilité) devant le chercheur de science en signe de satisfaction de ce qu'il a fait. Tous les habitants des cieux et de la terre, jusqu'aux poissons dans l'eau prient pour l'absolution du savant. La supériorité du savant par rapport au dévot est égale à la supériorité de la lune par rapport à l'ensemble des étoiles. Les savants sont les héritiers des prophètes. Or les prophètes n'ont laissé en héritage ni dinar, ni dirham mais ils ont laissé la science. Celui qui la recueille a recueilli une part énorme". (Abou Dâwoûd)

1389. Ibn Mas'oûd (رضي الله عنه) a dit : "J'ai entendu le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) dire "Qu'Allâh fasse resplendir de beauté quelqu'un qui a entendu quelque chose de ce que nous avons dit et l'a transmise telle qu'il l'a entendue. Car il se peut que celui à qui on fait parvenir une vérité la retienne mieux que celui qui l'a entendue". (At-Tirmidhi)

1390. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui a été interrogé sur une science et l'a tue sera doté, le jour de la résurrection, d'une bride de feu". (Abou Dâwoûd et At-Tirmidhi)

1391. Selon lui encore, le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui a appris une science à travers laquelle on recherche le visage d'Allâh honoré et glorifié, mais qui ne l'a apprise que pour atteindre l'un des buts de ce bas-monde, ne sentira pas le parfum du Paradis, le jour de la résurrection". (Abou Dâwoûd)

1392. 'Abdoullâh Ibn 'Amr Ibn Al-'As (رضي الله عنهما) a dit : "J'ai entendu le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) dire : "Allâh ne reprend pas la science en l'arrachant aux gens, mais Il la reprend en reprenant l'âme des savants jusqu'à n'en laisser aucun. Les gens mettent à leur tête des ignorants. On les interroge sur certaines questions. Ils en donnent leur avis sans se baser sur aucune science. Ils s'égarent ainsi et égarent les autres". (Al-Boukhâri, Mouslim)


Livre 242 - Le livre de la louange d'Allâh le Très-Haut et de Son remerciement


Allâh (تعالى) a dit :

1. Chapitre 2 - verset 152 :  {Evoquez-moi et Je vous aurai présents à l'esprit. Rendez-moi grâce et ne Me reniez point!}

2. Chapitre 14 - verset 7 : {Assurément, si vous rendez grâce. Je vous donnerai encore plus}.

3. Chapitre 17 - verset 111 : {Dis : "La louange est à Allâh}.

4. Chapitre 10 - verset 10 : {Et leur invocation se termine toujours par : "La louange est à Allâh, Seigneur et Maître des univers"}.

1393. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) reçut, la nuit de son ascension au ciel, deux récipients l'un plein de vin et l'autre plein de lait. Il les regarda et prit finalement le lait. Gabriel lui dit : "La louange est à Allâh qui t'a guidé à la saine nature [Al-Fitra]. Si tu avais pris le vin, ta communauté serait tombée dans l'errance"". (Mouslim)

1394. Selon lui encore, le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Toute oeuvre importante qu'on ne commence pas en disant "la louange est à Allâh" est une oeuvre tronquée". (Abou Dâwoûd)

Al-Albâni a jugé ce hadîth faible.

1395. Selon Abou Moûsa Al-Ach'ari (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quand l'enfant de l'une des créatures d'Allâh meurt, Allâh dit à Ses anges : "Ainsi vous avez repris l'âme de l'enfant de Mon esclave?"
Ils disent : "Oui".
Il dit : "Vous avez donc cueilli le fruit de son coeur?"
Ils disent : "Oui".
Il dit : "Qu'a dit Mon esclave?"
Ils disent : "Il T'a loué et a dit : "Nous appartenons à Allâh et nous devons Lui revenir".
Allâh exalté dit alors : "Construisez au Paradis une maison pour Mon esclave et appelez-la "la maison de la louange". (At-Tirmidhi)

1396. Selon Anas (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Allâh est certainement satisfait de Son esclave quand il mange quelque chose et Le loue et quand il boit quelque chose et Le loue à cause d'elle". (Mouslim)
 


Livre 243 - Le livre de la bénédiction du Messager d'Allâh

 


Allâh (تعالى) a dit : {Allâh et Ses anges bénissent le Prophète. ? vous qui avez cru! Invoquez pour lui la bénédiction et le salut d'Allâh!} (33/56)
1397. 'Abdoullâh Ibn 'Amr Ibn Al-'As (رضي الله عنه) rapporte qu'il a entendu le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) dire : "Celui qui me bénit une fois. Allâh le bénit dix fois à cause d'elle". (Mouslim)

1398. Selon Ibn Mas'oûd (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Les gens à qui seront les plus dignes de ma sollicitude et de mon amour, le jour de la résurrection, seront ceux qui me bénissaient le plus dans ce bas-monde". (At-Tirmidhi)

1399. Selon Aws Ibn Aws (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Parmi vos meilleurs jours est le vendredi. Bénissez-moi beaucoup durant ce jour car vos bénédictions me seront présentées".
Ils dirent : "? Messager d'Allâh! Comment te présenteratons nos bénédictions alors que tu ne seras plus que poussière?"
Il dit : "Allâh a interdit à la terre (de manger) le corps des prophètes". (Abou Dâwoûd)

1400. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Honni soit quelqu'un auprès de qui on a évoqué mon nom sans qu'il me bénisse". (At-Tirmidhi)

1401. Selon lui encore, le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Ne faites pas de mon tombeau une occasion de fêtes et bénissez-moi car votre bénédiction me parvient d'où que vous soyez". (Abou Dâwoûd)

1402. Toujours selon lui, le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Toutes les fois que quelqu'un m'adresse le salut (dans ma tombe) Allâh me redonne mon âme pour que je le lui rende". (Abou Dâwoûd)

1403. Selon 'Ali (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Le vrai avare est celui auprès de qui on évoque mon nom sans qu'il me bénisse". (At-Tirmidhi)

1404. Fadàla Ibn 'Oubeyd (رضي الله عنه) rapporte : "Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) entendit quelqu'un invoquer Allâh dans sa prière sans proclamer la louange d'Allâh exalté et sans bénir le Prophète (صلى الله عليه و سلم). Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) dit : "Cet homme a été trop hâtif dans sa prière".
Puis il l'appela et lui dit : "Quand l'un de vous prie, qu'il commence par la louange et la glorification d'Allâh, gloire et pureté à Lui. Puis qu'il bénisse le Prophète (صلى الله عليه و سلم) et qu'il invoque ensuite Allâh pour ce qu'il veut". (Abou Dâwoûd et At-Tirmidhi)

1405. Ka'b Ibn 'Ojra (رضي الله عنه) rapporte : "Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) sortit de sa maison et nous lui dîmes : "? Messager d'Allâh! Nous avons appris la façon de te saluer et pas encore celle de te bénir".
Il dit : "Dites : "Seigneur Allâh! Donne Ta miséricorde à Mouhammad et à la famille de Mouhammad comme Tu l'as donnée à la famille d'Abraham. Tu es digne de louange et de glorification. Seigneur Allâh! Bénis Mouhammad et la famille de Mouhammad comme Tu as béni la famille d'Abraham. Tu es digne de louange et de glorification". (Al-Boukhâri, Mouslim)

1406. Abou Mas'ùd Al-Badri (رضي الله عنه) a dit : "Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) vint me trouver alors que nous étions réunis chez Sa'd Ibn 'Oubàda (رضي الله عنه). Bashir Ibn Sa'd lui dit : "Allâh nous a ordonné de te bénir, ô Messager d'Allâh! Comment devons-nous le faire?"
Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) se tut au point que nous eussions souhaité qu'il ne l'ait pas interrogé.
Puis le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) dit: "Dites : "Seigneur Allâh! Donne Ta miséricorde à Mouhammad et à la famille de Mouhammad comme Tu l'as donnée à Abraham et bénis Mouhammad et la famille de Mouhammad comme Tu as béni Abraham. Tu es digne de louange et de glorification". Quant au salut c'est comme vous l'avez su". (Mouslim)

1407. Abou Houmeyd Asâ'idi (رضي الله عنه) rapporte : "Ils dirent : "? Messager d'Allâh! Comment devons-nous te bénir?"
Il dit : "Dites : "Seigneur Allâh! Prie sur Mouhammad, ses épouses et sa descendance comme Tu as prié sur Ibrâhim. Et béni Mouhammad, ses épouses et sa descendance comme Tu as béni Ibrâhîm. Tu es digne de louange et de glorification". (Al-Boukhâri, Mouslim)

 

Livre 244 - Le mérite de l'évocation d'Allâh et l'exhortation à le faire


Allâh (تعالى) a dit : {Et l'évocation d'Allâh est bien plus grande encore}. (29/45)

{Evoquez-Moi et Je vous aurai présents à l'esprit}. (2/152)

{Evoque ton Seigneur en toi-même dans tes humbles supplications et dans ta peur, sur un ton plus bas que ton franc-parler, à l'aube et au soleil couchant et ne sois pas parmi les distraits}. (7/205)

{Et évoquez beaucoup Allâh, peut-être récolterez-vous le succès}. (62/10)

{Les musulmans et les musulmanes...} jusqu'à ce qu'Il dise {ceux et celles qui ne cessent d'évoquer Allâh, ceux-là Allâh leur a préparé une absolution et une récompense énorme}. (33/35)

{? vous qui avez cru! Evoquez Allâh d'une façon abondante. Proclamez Sa gloire et Sa pureté de bonne heure et à la tombée de la nuit}. (33/41-42)

Les versets concernant ce chapitre sont très nombreux et bien connus.

1408. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Deux paroles légères sur la langue, lourdes sur la Balance et bien aimées du Très-Miséricordieux : "Gloire et pureté à Allâh ainsi que Sa louange, gloire et pureté à Allâh Le Très-Grand [Soubhànallàhi wa bi-hamdihi, soubhanallâhi l-'azhîm]"". (Al-Boukhâri, Mouslim)

1409. Selon lui encore, le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Dire : Gloire à Allâh! Louange à Allâh! Il n'y a de dieu qu'Allah, Allâh est le Plus Grand, est préférable à mes yeux que ce bas-monde". (Mouslim)

1410. Selon lui toujours, le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui dit : "Il n'est de dieu qu'Allâh, seul et sans associé, Il a le royaume. Il a la louange et Il est capable de toute chose", et ce cent fois par jour, cela lui est compté comme l'affranchissement de dix esclaves; on lui inscrit en outre cent bonnes actions et on lui efface cent péchés. Cela lui est aussi une protection contre le Diable durant toute cette journée jusqu'au soir. Personne n'a fait une oeuvre meilleure que lui sauf quelqu'un qui en a fait plus que lui". Il dit encore : "Celui qui a dit cent fois par jour : "Soubhanallahi wa bihamdi (gloire et pureté à Allâh, ainsi que louange)", se voit décharger de tout ces péchés quand même ils auraient le volume de l'écume de la mer". (Al-Boukhâri, Mouslim)

1411. Selon Abou Ayûb Al-Ansari (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui a dit dix fois par jour : "Il n'est de dieu qu'Allâh, seul et sans associé. Il a le royaume, Il a la louange et Il est capable de toute chose", a le même salaire que celui qui a affranchi quatre esclaves des fils d'Ismaîl". (Al-Boukhâri, Mouslim)

1412. Selon Abou Dharr (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) lui a dit : "Veux-tu que je t'indique les paroles les plus aimées d'Allâh? Les paroles les plus aimées d'Allâh sont : "gloire et pureté à Allâh ainsi que louange" [Soubhànallahi wa bihamdihi]". (Mouslim)

1413. Selon Abou Mâlik Al-Ach'ari (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "La propreté rituelle est la moitié de la foi. "la louange est à Allâh [Al-hamdou lillàh]" remplit la balance (des bonnes actions). "gloire et pureté à Allâh ainsi que louange [Soubhànallahi wa bihamdihi]", remplissent l'espace entre les cieux et la terre". (Mouslim)

1414. Sa'd Ibn Abi Waqqâs (رضي الله عنه) rapporte : "Un Bédouin vint dire au Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) : "Apprends-moi des paroles que je doive prononcer".
Il lui dit : "Dis : "Il n'y a de dieu qu'Allâh, seul et sans associé. Allâh est plus grand dans toute Sa grandeur. La louange est à Allâh en abondance. Gloire et pureté à Allâh, Maître des univers. Il n'est de puissance ni de force que par Allâh, Le Puissant et Le Sage".
Le Bédouin dit : "Ces paroles sont pour mon Seigneur. Quelles sont celles qui sont pour moi?".
Il dit : "Dis : "Seigneur Allâh! Absous-moi, donne-moi Ta miséricorde, guide-moi sur le droit chemin et procure-moi ma subsistance". (Mouslim)

1415. Thawbàn (رضي الله عنه) rapporte : "Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم), quand il terminait une prière, demandait trois fois de suite à Allâh de l'absoudre, puis disait : "Seigneur Allâh! Tu es le salut et le salut vient de Toi. Béni sois-Tu par Toi-même, ô digne d'honneur et de glorification!"
On demanda à Al-Awzà'i (l'un des narrateurs du Hadith): "Comment est l'absolution d'Allâh?"
Il dit : "Tu dis : "Je prie Allâh de m'absoudre, je prie Allâh de m'absoudre". (Mouslim)

1416. Al-Moughyra Ibn Sho'ba (رضي الله عنه) rapporte : "Quand le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) avait terminé une prière, il disait : "Il n'y a de dieu qu'Allâh, seul et sans associé. Il a le royaume. Il a la louange et Il est capable de toute chose. Seigneur Allâh! Nul ne peut retenir ce que Tu as donné et nul ne peut donner ce que Tu as retenu. Le fortuné ne trouve dans sa fortune aucune protection efficace contre Toi". (Al-Boukhâri, Mouslim)

1417. On rapporte au sujet de 'Abdoullâh Ibn Az-Zoubayr (رضي الله عنهما) qu'il disait à la fin de chaque prière, après avoir prononcé le salut de clôture : "Il n'y a de dieu qu'Allâh, seul et sans associé. Il a le royaume et Il a la louange. Il est capable de toute chose. Il n'est de puissance ni de force que par Allâh. Il n'y a de dieu qu'Allâh. Nous n'adorons que Lui. Les biens proviennent de Lui et la générosité Lui appartient. C'est à Lui que vont les elles formules laudatives. Il n'y a de dieu qu'Allâh. Nous Lui réservons en exclusivité notre culte, n'en déplaise aux Mécréants". Ibn Az-Zoubayr a dit : "Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) disait ces paroles après chaque prière". (Mouslim)

1418. Abou Hourayra (رضي الله عنه) rapporte que les pauvres des exilés de la Mecque vinrent dire au Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) : "Les riches ont emporté les degrés les plus élevés du Paradis ainsi que ses délices éternels. Ils font en effet la prière comme nous, jeûnent comme nous et ils ont en plus un excédent de biens : ils peuvent ainsi faire le grand et le petit pèlerinage, ils prennent part à la guerre sainte et ils font l'aumône".
Il leur dit : "Voulez-vous que je vous indique quelque chose qui vous permette de rattraper ceux qui vous ont devancés et de devancer ceux qui viennent après vous, si bien qu'il n'y aura plus de plus méritant que vous, si ce n'est quelqu'un qui fait ce que vous faites?".
Ils dirent : "Nous voulons bien, ô Messager d'Allâh!"
Il dit : "Vous dites à la fin de chaque prière trente trois fois "Soubhànallàh" (gloire et pureté à Allâh). Trente trois fois "Alhamdou lillàh" (la louange est à Allâh). Trente trois fois "allahou akbar" (Allâh est plus grand)".
Abou Sâlih (le narrateur) rapporte que lorsqu'on demanda à Abou Hourayra (رضي الله عنه) comment on devait les prononcer, il dit : "Il prononçait les trois formules ensemble en répétant le tout trente trois-fois". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Mouslim ajoute dans sa version : "Les pauvres des exilés de la Mecque revinrent dire au Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) : "Nos frères riches ont su ce que nous faisions et en ont fait de même".
Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) leur dit : "Telle est la générosité d'Allâh qu'il donne à qui Il veut".

1419. Selon lui encore, le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui dit trente trois fois après chaque prière "Soubhànallàh", trente trois fois "Alhamdou lillàh" et trente trois fois "Allahou akbar", puis les complète à cent en disant une seule fois "il n'y a de dieu qu'Allâh, seul et sans associé. Il a le royaume et Il a la louange. Il est capable de toute chose", celui-là est absous de tous ses péchés quand même ils atteindraient le volume de l'écume de la mer". (Mouslim)

1420. Selon Ka'b Ibn 'Ojra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Voici des formules de glorification d'Allâh qu'on prononce à la fin de chaque prière obligatoire et qui assurent le succès à celui qui les prononce : "Trente trois fois "Soubhànallàh" (gloire et pureté à Allâh). Trente trois fois "Alhamdou lillàh" (La louange est à Allâh). Et trente trois fois "Allahou akbar" (Allâh est plus grand)". (Mouslim)

1421. Selon Sa'd Ibn Abi Waqqâs (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) se mettait à la fin de chaque prière sous la protection d'Allâh en prononçant ces paroles : "Seigneur Allâh! Je me mets sous Ta protection contre la lâcheté et l'avarice. Je me mets sous Ta protection afin de ne pas retomber dans l'âge le plus avilissant. Je me mets sous Ta protection contre les tentations de ce bas-monde et contre celles de la tombe". (Al-Boukhàrî)

1422. Selon Mou'àdh (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) le saisit une fois par la main et lui dit : "? Mou'àdh! Par Allâh, je t'aime".
Puis il ajouta : "Je te recommande, ô Mou'àdh, de ne jamais omettre de dire à la fin de chaque prière : "Seigneur Allâh! Aide-moi à T'évoquer, à Te remercier et à T'adorer comme il se doit"". (Abou Dâwoûd)

1423. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quand l'un de vous prononce l'attestation (tachahoud) qu'on récite après deux unités de prière et à la fin de chaque prière, qu'il invoque la protection d'Allâh contre quatre choses en disant : "Seigneur Allâh! Je me mets sous Ta protection contre le supplice de l'Enfer contre les tourments de la tombe, contre la tentation de la vie et de la mort et contre le mal de la tentation du faux Messie charlatan". (Mouslim)

1424. 'Ali (رضي الله عنه) rapporte : "Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم), quand il se levait pour la prière, clôturait ce qu'il disait entre la formule d'attestation (tachahoud) qui termine la prière et le salut par cette invocation : "Seigneur Allâh! Absous-moi de mes péchés anciens et futurs, de ce que j'ai caché, de ce que j'ai laissé voir, de ma prodigalité et de tout ce que Tu sais mieux que moi. C'est Toi qui fais avancer et c'est Toi qui fais rétrograder. Il n'y a de dieu que Toi". (Mouslim)

1425. Selon '?ïsha (رضي الله عنها), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) dans ses roukou' (attitude pliée du corps) et dans ses soujoud (prosternation) : "Gloire et pureté à Toi, Seigneur Allâh, notre Maître! ainsi que louange. Seigneur Allâh! Absous-moi". (Al-Boukhâri, Mouslim)

1426. Selon elle encore, le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) disait dans son roukou' et son soujoud : "Très digne de glorification (soubbouh) et très digne de sanctification (qoudoûs), Seigneur et Maître des anges et du Saint-Esprit (Gabriel)". (Mouslim)

1427. Selon Ibn 'Abbâs (رضي الله عنهما), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Dans le roukoû' glorifiez Allâh Le Très-Grand (Soubhànallâh Al-'Azim) et dans le soujûd invoquez Allâh de toute votre force car vous y avez beaucoup de chance de voir vos voeux exaucés". (Mouslim)

1428. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "C'est quand on est prosterné dans la prière qu'on est le plus près de son Seigneur. Aussi invoquez-y beaucoup Allâh". (Mouslim)

1429. Selon lui encore, le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) disait quand il était prosterné : "Seigneur Allâh! Absous-moi de tous mes péchés, les plus légers comme les plus graves, leurs premiers et leurs derniers, ceux commis en public et ceux commis en secret". (Mouslim)

1430. 'Aïcha (رضي الله عنها) rapporte : "Une nuit je n'ai pas trouvé le Prophète (صلى الله عليه و سلم). Je me suis mise à sa recherche et voilà qu'il était en position de roukoû' (corps plié en avant) ou de soujûd (prosternation) et il disait : "Gloire et pureté à Toi, ainsi que louange. Il n'y a de dieu que Toi".

Dans une autre version : "Tout à coup mes mains touchèrent la plante de ses pieds qui étaient dressés. Il était à la mosquée et disait : "Seigneur Allâh! Je me mets sous la protection de Ta satisfaction contre Ta colère, sous la protection de Ton pardon contre Ton châtiment, et sous Ta protection contre Toi-même. Je ne saurais Te louer, ni Te remercier autant que Tu T'es loué Toi-même". (Mouslim)

1431. Sa'd Ibn Abi Waqqâs (رضي الله عنه) rapporte : "Nous étions chez le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) quand il dit : "Qui de vous se sent capable d'acquérir mille bonnes actions tous les jours?"
L'un des assistants lui demanda : "Comment peut-on acquérir mille bonnes actions?"
Il dit : "Il répète cent fois "Soubhànallàh" et cela lui est inscrit comme mille bonnes actions ou le décharge de mille fautes". (Mouslim)

1432. Selon Abou Dharr (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "A chaque matin, chacun de vous est redevable d'une aumône pour chacun de ses organes sains. Toutes les fois qu'il dit "Soubhànallàh", il a une bonne action. Toutes les fois qu'il dit "Al-hamdou lillàh", il a une bonne action. Toutes les fois qu'il dit "là ilaha illallàh", il a une bonne action. Toutes les fois qu'il dit "Allâhou akbar", il a une bonne action. Toutes les fois qu'il commande le bien et interdit le mal, il a une bonne action. Et tout cela peut être remplacé par deux unités de prière entre le plein lever du soleil et midi". (Mouslim)

1433. Selon la mère des croyants (épouse du Prophète), Jouwayriya Bint Al-Hàreth (رضي الله عنها), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) fit la prière de l'aube puis sortit de bonne heure alors qu'elle était dans son oratoire. Puis il rentra une fois le soleil bien au-dessus de l'horizon, sans qu'elle n'ait bougé de sa place. Il lui dit : "Tu es toujours dans l'état où je t'ai quittée?"
Elle dit : "Oui".
Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) dit : "J'ai dit après toi trois fois de suite quatre paroles qui, si on les pesait, dépasseraient en poids tout ce que tu as dit depuis ce matin : "Gloire, pureté et louange à Allâh un nombre de fois égal à celui de Ses créatures, suffisant pour Le satisfaire, égal au poids de Son Trône et au volume de l'encre de Ses paroles". (Mouslim)

1434. Selon Abou Moûsa Al-Ach'ari (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "L'image de celui qui évoque son Seigneur et de celui qui ne L'évoque pas est comme l'image du vivant et du mort". (Al-Boukhâri)

Dans une version de Mouslim : "L'image de la maison où l'on évoque Allâh et de celle où on ne L'évoque pas est comme l'image du vivant et du mort".

1435. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Allâh exalté dit : "Je suis conforme à la bonne idée que se fait de Moi Mon esclave. Je suis avec lui quand il M'évoque. Quand il M'évoque en lui-même, Je l'évoque en Moi-Même. Quand il M'évoque parmi des gens importants, Je l'évoque parmi des gens meilleurs qu'eux". (Al-Boukhâri, Mouslim)

1436. Selon lui encore, le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Sont arrivés les premiers les évocateurs d'Allâh en exclusivité".
Ils dirent : "Et qui sont-ils? Messager d'Allâh!"
Il dit : "Les hommes et les femmes qui évoquent beaucoup Allâh". (Mouslim)

1437. Jâbir (رضي الله عنه) a dit : "J'ai entendu le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) dire : "La meilleure façon d'évoquer Allâh est de dire : "Il n'y a de dieu qu'Allâh"". (At-Tirmidhi)

1438. Selon 'Abdoullâh Ibn Bousr (رضي الله عنه) un homme dit : "? Messager d'Allâh! Les règles de la législation islamique sont trop nombreuses pour moi. Indique-moi donc quelque chose à laquelle je m'attache".
Il dit : "Ne cesse pas de vivifier ta langue par l'évocation d'Allâh". (At-Tirmidhi)

1439. Selon Jâbir (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui a dit : "Gloire et pureté à Allâh ainsi que louange", se voit planter un palmier au Paradis". (At-Tirmidhi)

1440. Selon Ibn Mas'oûd (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "J'ai rencontré Abraham (عليه السلام), la nuit de mon ascension. Il me dit : "? Mouhammad! Transmets mon salut à ta nation et annonce-lui que la terre du Paradis sent bon et que son eau est suave. Annonce-lui que le Paradis est fait de plaines et que sa semence consiste à répéter : Soubhànallàh (gloire et pureté à Allâh). Al-hamdoulillàh (la louange est à Allâh). Allâhou akbar (Allâh est plus grand)". (At-Tirmidhi)

1441. Selon Abou Dardà (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Voulez-vous que je vous dise qu'elles sont vos meilleures oeuvres, quelles sont celles qui sont les plus pures et les plus méritoires auprès de votre Roi, celles qui élèvent le plus haut votre degré, celles qui vous rapportent plus de salaire que le don de votre or et de votre argent ou que le fait d'aller à la rencontre de vos ennemis pour en frapper les cous et pour qu'ils vous frappent les vôtres?"
Ils dirent : "Nous voulons bien".
Il dit : "C'est l'évocation d'Allâh exalté". (At-Tirmidhi)

1442. Sa'd Ibn Abi Waqqâs (رضي الله عنه) rapporte qu'il entra une fois avec le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) chez une femme ayant devant elle des noyaux de dattes (ou des cailloux) lui servant de chapelet. Il lui dit : "Veux-tu que je t'indique quelque chose de plus facile que cela (ou de plus méritoire)? Prononce cette formule : "Gloire et pureté à Allâh autant de fois que les êtres qu'il a créés dans le ciel. Gloire et pureté à Allâh autant de fois que les êtres qu'il a créés sur terre. Gloire et pureté à Allâh autant de fois que les êtres qu'il a créés entre le ciel et la terre. Gloire et pureté à Allâh autant de fois que les êtres qu'il doit créer. Allâh est plus grand autant de fois que cela. La louange est à Allâh autant de fois que cela. Il n'y a de dieu qu'Allâh autant de fois que cela. Il n'est de puissance ni de force que par Allâh autant de fois que cela". (At-Tirmidhi qui dit: bon)

1443. Abou Moûsa (رضي الله عنه) rapporte : "Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) m'a dit : "Veux-tu que je t'indique l'un des trésors du Paradis?"
Je lui dis : "Je veux bien, ô Messager d'Allâh!"
Il dit : "Répète : "Il n'y a de puissance ni de force que par Allâh"". (Al-Boukhâri, Mouslim)
 


Livre 245 - Le devoir d'évoquer Allâh debout, assis ou étendu sur le côté même si l'on est en état d'impureté rituelle sauf la lecture du Coran qui est interdite dans ces deux derniers cas


Allâh (تعالى) a dit : {Il y a certes dans la création des cieux et de la terre et dans l'alternance de la nuit et du jour des signes évidents pour ceux qui ont un cerveau. Ceux qui pensent à Allâh debout, assis ou sur leurs côtés}. (3/190-191)
1444. Selon 'Aïcha (رضي الله عنها), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) évoquait Allâh dans tous ses moments. (Mouslim)

1445. Selon Ibn 'Abbâs (رضي الله عنهما), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Si l'un de vous disait avant d'avoir des rapports avec sa femme : "Au nom d'Allâh, Seigneur Allâh! Eloigne de nous le Diable. Eloigne le Diable de la progéniture que Tu nous as donnée", et si Allâh leur a prédestiné un enfant, le Diable n'aura pas d'emprise néfaste sur lui". (Al-Boukhâri, Mouslim)

 

© 2008 .Path2Islam | Path2Islam