Tweet Box

Apprendre l'Islam

 

 NouveauxMusulmans.com

 

nmu

 

 

 

Scroll

 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


Verset de Coran

27 64 N´est-ce pas Lui qui commence la création, puis la refait, et qui vous nourrit du ciel et de la terre. Y a-t-il donc une divinité avec Allah ? Dis : "Apportez votre preuve, si vous êtes véridiques ! "

Haadith Aleatoire

 

Anas   a dit :
J'ai entendu le Messager d'Allah  dire : 
Allah  le Très-Haut dit :
"Ô fils d'Adam ! Tant que tu M'implores et que tu espères en Moi, Je te pardonnerai tes péchés et Je ne m'en soucierai pas.  
Ô fils d'Adam ! Si tes péchés atteignaient les nuages du ciel, et que tu implores Mon pardon, Je te pardonnerai, et Je ne m'en soucierai pas. 
Ô fils d'Adam ! Si tu Me rencontres avec l'équivalent de tous les péchés de la terre, sans rien M'associer, Je te donnerai l'équivalent en pardon." 
Rapporté pat Tirmidhi ( Riyad Es-Salihine chapitre 52 hadith 442 )

 

Social

 

Follow us on

Follow us on Youtube

<
<
<
<
<

Videos Catégories


English

French

Espanol

Various languages

Quran

 

 

 

Path2Islam FaceBook

Livre 235 - La définition d'une catégorie inconnue de martyrs.Livre 240 - Le mérite de la facilité dans la vente et l'achat

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Les jardins des vertueux


Livre 235 - La définition d'une catégorie inconnue de martyrs. Leurs dépouilles sont pourtant lavées et l'on fait sur eux la prière des morts alors qu'on ne fait rien de tout cela pour ceux qui tombent au combat dans la guerre contre les mécréants


1353. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Les martyrs sont cinq :
- Celui qui meurt dans une épidémie de peste.
- Celui qui meurt à la suite d'une entérite (choléra ou autre).
- Celui qui meurt noyé.
- Celui qui meurt sous les décombres.
- Celui qui meurt tué au service d'Allâh. (Al-Boukhâri, Mouslim)
1354. Selon lui encore, le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quels sont ceux que vous comptez parmi vous comme martyrs? " Ils dirent : "? Messager d'Allâh! Celui qui est tué au service d'Allâh est un martyr ". Il dit : "Dans ces conditions le nombre des martyrs de ma communauté serait bien faible ". Ils dirent : "Qui sont alors les martyrs? 0 Messager d'Allâh! " Il dit : "Celui qui a été tué au service d'Allâh est un martyr. Celui qui meurt (par accident ou de mort naturelle) au service d'Allâh est un martyr. Celui qui meurt d'une entérite (choléra ou autre) est un martyr. Celui qui meurt noyé est un martyr ". (Mouslim)

 

1355. Selon 'Abdoullâh Ibn 'Amr Ibn Al-'As (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui est tué en défendant ses biens est un martyr". (Al-Boukhâri, Mouslim)

1356. Sa'id Ibn Noufeyl (l'un des dix à qui le Prophète a promis le Paradis) a dit : "J'ai entendu dire le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) : "Celui qui est tué en défendant ses biens est un martyr. Celui qui est tué en défendant sa vie est un martyr. Celui qui est tué en défendant sa foi est un martyr. Celui qui est tué en défendant son honneur est un martyr". (Abou Dawud et At-Tirmidhi)

1357. Abou Hourayra (رضي الله عنه) rapporte : "Quelqu'un vint dire au Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) : "? Messager d'Allâh! Que dois-je faire si quelqu'un venait me prendre mon argent? " Il dit : "Ne lui donne pas ton argent ". Il dit : "Et s'il me combat pour le prendre? " Il dit : "Combats-le ". Il dit : "Et s'il me tue? " Il dit : "Tu es alors un martyr ". Il dit : "Et si je le tue? " Il dit : "Il est alors dans l'Enfer ".(Mouslim)

 


Livre 236 - Le mérite de l'affranchissement des esclaves

 


Allâh (تعالى) a dit : {Or, il ne s'engage pas dans la voie difficile ! Et qui te dira ce qu'est la voie difficile ? C'est délier un joug [affranchir un esclave]}. (90/11-13)

Quant aux ahâdîth :

1358. Abou Hourayra (رضي الله عنه) rapporte : "Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) m'a dit : "Celui qui a affranchi un musulman, Allâh affranchit du Feu chacun de ses membres pour chacun des membres qu'il a affranchis. Même son organe sexuel est affranchi pour celui de l'autre"". (Al-Boukhâri, Mouslim)

1359. Abou Dharr (رضي الله عنه) rapporte : "J'ai dit une fois : "? Messager d'Allâh! Quelle est l'oeuvre la plus méritoire?"
Il dit : "La foi en Allâh et le combat au service d'Allâh".
J'ai dit : "Quel affranchi rapporte le plus grand salaire à celui qui le libère?"
Il dit : "Celui qui est le plus précieux pour ses maîtres et qui coûte le plus cher". (Al-Boukhâri, Mouslim)


 

Livre 237 - Le mérite de celui qui fait du bien à son esclave

 


Allâh (تعالى) a dit : {Adorez Allâh et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers (vos) père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur, et les esclaves en votre possession}. (4/36)

1360. Al-Ma'rùr Ibn Suweyd rapporte : "J'ai vu une fois Abou Dharr (رضي الله عنه) portant un beau costume et son serviteur portant un costume pareil. Je lui demandai la raison de cela et il relata un échange d'injures qu'il avait eu avec quelqu'un (Bilâl Ibn Ràbih) du temps du Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم). Il avait insulté l'homme dans sa mère en lui disant : "? fils de la négresse".
Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) lui dit alors : "Tu es un homme ne cessant de garder en toi quelque reste de ton ancien paganisme. Ils sont vos frères en même temps que vos serviteurs et vos protégés qu'Allâh a mis en votre possession. Quand quelqu'un a droit de propriété sur son frère, qu'il lui fasse manger de ce qu'il mange lui-même et qu'il le vête de ce qu'il porte lui-même. Ne les chargez pas au-dessus de leur forces et, quand vous les chargez de quelque chose, aidez-les à la supporter". (Al-Boukhâri, Mouslim)

1361. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quand le serviteur de l'un de vous lui apporte son manger, s'il ne lui fait pas partager sa table, qu'il lui en donne au moins une bouchée ou deux, car c'est lui qui l'a préparé". (Al-Boukhâri)

 


Livre 238 - Le mérite de l'esclave qui remplit ses devoirs envers Allâh et envers son maître

 


1362. Selon Ibn 'Omar (رضي الله عنهما), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quand l'esclave est loyal avec son maître et accomplit bien ses actes de dévotion vis-à-vis d'Allâh, il a son salaire en double". (Al-Boukhâri, Mouslim)
1363. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "A l'esclave qui agit dans le bien deux salaires".
"Par Celui qui tient l'âme de Abou Hourayra dans Sa main, n'étaient le combat au service d'Allâh, le pèlerinage et ma dévotion à ma mère, j'aurais sûrement aimé mourir en n'étant qu'esclave de quelqu'un". (Al-Boukhâri, Mouslim)

1364. Selon Abou Moûsa Al-Ach'ari (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "L'esclave qui adore Allâh comme il se doit, s'acquitte vis-à-vis de son maître de ses devoirs de loyauté et d'obéissance, a deux salaires". (Al-Boukhâri)

1365. Selon lui encore, le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Trois personnes ont un salaire double : Un homme des gens du Livre (Juifs et Chrétiens) qui a cru à son propre prophète et à Mouhammad. L'esclave quand il remplit ses obligations vis-à-vis d'Allâh et vis-à-vis de ses maîtres. Un homme qui avait une esclave. Il l'a bien élevée, bien instruite, puis l'a affranchie et l'a épousée. Il a deux salaires". (Al-Boukhâri, Mouslim)


 

Livre 239 - Le mérite de l'adoration d'Allâh en période de troubles et quand l'ivraie se mêle au bon grain, comme dans les guerres civiles et autres épreuves pareilles

 


1366. Selon Ma'qil Ibn Yasàr (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "L'adoration d'Allâh en période de troubles équivaut à un exil en ma compagnie". (Mouslim)

 

 


Livre 240 - Le mérite de la facilité dans la vente et l'achat, dans l'action de prendre et de donner. La bonne manière de s'acquitter de ses dettes et de réclamer son dû. Le devoir de donner plein poids, pleine mesure et de n'y point tricher. Le mérite du riche quand il laisse un répit au pauvre dans le paiement de ses dettes ou quand il lui en annule une partie

 


Allâh (تعالى) a dit : {Tout ce que vous faites comme bien, Allâh le sait parfaitement}. (2/215)
{? mon peuple! Faites équitablement pleine mesure et plein poids et ne dépréciez pas aux gens leurs valeurs}. (11/85)

{Malheur aux mesureurs peu loyaux! Qui, lorsqu'ils demandent aux gens de leur mesurer leur dû, exigent pleine mesure. Et qui, lorsqu'ils leur mesurent ou leur pèsent leur dû, leur en font perdre quelque chose. Ces gens ne croient-ils donc pas qu'ils seront ressuscites? Pour un très grand jour. Le jour où les gens se dresseront pour affronter Le Seigneur et Maître des univers}. (88/1-6)

1367. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), un homme vint réclamer au Prophète (صلى الله عليه و سلم) le paiement de ce qu'il lui devait. Il le dit d'une façon brutale. Aussitôt les compagnons du Prophète voulurent l'en punir.
Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) leur dit : "Laissez-le en paix car celui qui a un droit a droit à la parole".
Puis il ajouta : "Donnez-lui un chameau du même âge que celui qu'il m'a vendu".
Ils dirent : "Nous ne trouvons que des chameaux meilleurs que le sien".
Il dit : "Donnez-lui donc car les meilleurs d'entre vous sont ceux qui s'acquittent le mieux de leurs dettes". (Al-Boukhâri, Mouslim)

1368. Selon Jâbir (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Puisse Allâh traiter avec clémence un homme facile quand il vend, quand il achète et quand il réclame le paiement de ce qu'on lui doit!". (Al-Boukhâri)

1369. Abou Qatàda rapporte : "J'ai entendu le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) dire : "Celui qui serait heureux de voir Allâh le sauver des afflictions du jour de la résurrection, qu'il laisse un répit à un homme dans la gêne pour le paiement de ce qu'il lui doit ou qu'il le décharge d'une partie de sa dette"". (Mouslim)

1370. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Un homme prêtait souvent son argent. Il disait à son coursier chargé de l'encaissement des dettes : "Quand tu trouves un débiteur dans la gêne, fais-lui des facilités, peut-être qu'Allâh nous traitera avec bienveillance". Il rencontra Allâh et Allâh le jugea effectivement avec bienveillance". (Al-Boukhâri, Mouslim)

1371. Selon Abou Mas'ùd Al-Badri (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quelqu'un de vos prédécesseurs passa devant le jugement suprême. On ne lui trouva aucune bonne action si ce n'est qu'il était en affaires avec les gens. Il était clément et ordonnait à ses coursiers chargés d'encaisser les dettes de laisser un répit aux débiteurs dans la gêne. Allâh honoré et glorifié dit alors : "Nous sommes plus dignes d'être généreux que cet homme. Fermez les yeux sur ses péchés"". (Mouslim)

1372. Houdhayfa (رضي الله عنه) rapporte : "Allâh exalté fit venir l'une de Ses créatures à qui Il avait donné une grande fortune. Il lui dit : "Qu'as-tu fait dans le bas-monde?"
Il dit (et ils ne peuvent cacher à Allâh rien de ce qu'ils disent) : "Seigneur! Tu m'as donné Ton argent. J'étais en affaires avec les gens et j'étais de nature magnanime. J'étais facile avec les aisés et je donnais un répit à ceux qui étaient dans la gêne".
Allâh exalté dit alors : "Je suis plus digne que toi de cette magnanimité. Fermez les yeux sur les péchés de Mon esclave".
Le narrateur ajoute : "C'est exactement ainsi que nous l'entendîmes de la bouche du Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم)". (Mouslim)

1373. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui donne un répit à un débiteur dans la gêne ou qui le décharge d'une partie de sa dette, Allâh l'ombragera, le jour de la résurrection, de l'ombre de Son Trône, le jour où il n'y aura d'ombre que la Sienne". (At-Tirmidhi)

1374. Selon Jâbir (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) lui acheta un chameau. Quand il lui pesa l'argent de son prix, il fit bien pencher la balance. (Al-Boukhâri, Mouslim)

1375. Sùweyd Ibn Qays (رضي الله عنه) rapporte : "Nous avons importé, Makhrama Al-'Abdi et moi, des vêtements de Hajar. Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) vint me trouver et nous demanda le prix d'un pantalon. J'avais alors quelqu'un que je payais pour peser la marchandise. Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) lui dit : "Pèse et fais bien pencher la balance"". (Abou Dâwoûd et At-Tirmidhi)
 

© 2008 .Path2Islam | Path2Islam