Tweet Box

Apprendre l'Islam

 

 NouveauxMusulmans.com

 

nmu

 

 

 

Scroll

 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


Verset de Coran

4 150 Ceux qui ne croient pas en Allah et en Ses messagers, et qui veulent faire distinction entre Allah et Ses messagers et qui disent : " Nous croyons en certains d´entre eux mais ne croyons pas en d´autres", et qui veulent prendre un chemin intermédiaire (entre la foi et la mécréance),

Haadith Aleatoire

Le Messager d’Allah (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « Œuvrez ! Car on facilitera à chacun la voie pour laquelle il a été créé. » Rapporté par Tirmidhy et authentifié par Albâny.

Social

 

Follow us on

Follow us on Youtube

<
<
<
<
<

Videos Catégories


English

French

Espanol

Various languages

Quran

 

 

 

Path2Islam FaceBook

Al-Wala’ wa’l-Bara partie 3

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Al-Wala’ wa’l-Bara
D’après la ‘Aqeedah des pieux ancêtres
“as-Salaf Salah”
Mohammed Saeed al-Qahtani

Table des matières
Introduction
La nature de l’islam.
La déclaration de foi.
La mission qui nous attend

Premier chapitre
La déclaration de foi.
Ce que la déclaration de foi confirme et ce qu’elle dénie.
Les Compagnons du Prophète et la déclaration de foi .

Deuxième chapitre
Les conditions de la déclaration de foi.
Troisième chapitre
Al-Wala ‘ wa’l Bara et la déclaration de foi.

 

Quatrième chapitre
La déclaration de foi sur la langue et dans le cœur.
Cinquième chapitre
Les effets de la déclaration de foi sur le cœur.
Sixième chapitre
Les annulations de la déclaration de foi.

Septième chapitre

 L’incroyance dans les actions et dans la conviction.
Huitième chapitre

Les annulations de l’islam.
Gouverner par d’autres lois que celles que Allah a révélées.
S’allier avec les mécréants contre les musulmans.
Conclusion

 

 

Septième chapitre.

L’incroyance dans les actions et dans les convictions.
Dénigrer les gouverneurs.


Quelques-uns des termes qui sont cités dans le texte précédent d’ Ibn al-Qayim al-Jawziya ont été mal interprété dans le passé, spécialement ceux concernant le pouvoir politique.Cheikh Ibn al-Qayim a fait remarquer que de gouverner par d’autres lois que la loi d’Allah est de l’incroyance qui est moins que l’incroyance. Il est nécessaire de compléter les explications à ce sujet afin d’éviter certaines confusions.
La communauté musulmane a été fondé sur l’adhérence et l’application de la Sharria dès le début de son établissement par le Prophète Mohammed e (que la paix et les bénédictions soient sur lui). Il y eu les mêmes conditions au temps des Califes bien guidés et les Omeyades ont continué cette tradition. Même si quelques-uns des Omeyades l’ont quelque peu détournée, la loi qu’ils appliquaient sur le peuple était la Sharria, et tous profitaient de la justice de la sécurité et de la guidée qu’elle délimite. Quand les Abbassides leurs succédèrent, la loi avec laquelle ils gouvernaient était encore la Sharria même si les gens avaient du mal à l’admettre. Puis quand arrivèrent les Tatares, Hulaqa imposa le Yasaq ,(la loi traditionnelle des Tatares) sur la population. Nous reviendrons sur ce sujet un peu plus tard inshallah.
L’opinion des pieux ancêtres tel que Ibn al-Qayim Jawziya que nous avons cité, est sans reproche; effectivement quand un gouverneur est coupable de despotisme, corruption, d’avidité ou toute autre chose similaire, cela est de l’incroyance qui ne rend pas incroyant.
Par contre le malheur qui touche la communauté musulmane aujourd’hui c’est que ceux qui la gouvernent ont poussé la Sharria de coté, prétendant qu’elle est ancienne conformiste, et qu’elle ne convient plus dans les temps modernes avec le développement de la technologie. Ceci est une nouvelle forme de rejet de la foi qui s’est manifestée dans la Oumma en général.
De plus, cette ignorance ne s’arrête pas là ; ces gouverneurs en sont arrivés à remplacer la Sharria par les lois américaines françaises, anglaises, ou le socialisme, l’humanisme ou le même genre d’ignorance, échangeant une perle pour une bille de verre !
Les preuves contre eux sont terribles et ce n’est pas le moindre ce que Ibn al-Qayim a dit , ‘’Cela est de la véritable incroyance et il n’y a absolument aucun doute chez personne là-dessus.’’ Certainement il n’y a assurément nul désaccord à ce sujet. De repousser la Sharria en déclarant qu’elle est déficiente, et de prétendre qu’une autre loi lui est supérieure, et de la diluer pour accommoder les passions du temps, cela est de la pure incroyance.


Ibn al-Qayim déclare également que le gouverneur qui ne se fixe pas strictement à la Sharria ou qui est négligent, tout en étant dévoué à l’islam et à la Sharria est qualifié d’avoir agit avec une forme d’incroyance qui ne rend pas incroyant. Cela n’est pas comme celui qui rejette la Sharria et gouverne par d’autres lois.
Puis il y a les sujets de la législation regardant les permissions et les interdictions énoncées dans la Sharria . Nos Oulémas passés et présents sont tous du même avis que cela est le domaine réservé d’Allah, qui tient la création entière dans Son pouvoir. Quiconque réclame ce droit pour lui-même s’est placé comme objet d’adoration, en dehors d’Allah. Nous reviendrons en détail sur ce sujet plus loin inshallah.
De se distancer de la Loi Divine pour établir à sa place ce qui est le fruit des passions humaines est un des actes que nos Oulémas ont toujours qualifié comme faisant manifestement sortir de l’Islam. Il n’y a pas un autre jugement valable la dessus, personne ne peut le nier.
Allah I dit dans le Coran (7:54) : 
] …أَلاَ لَهُ الْخَلْقُ وَالأَمْرُ تَبَارَكَ اللّهُ رَبُّ الْعَالَمِينَ[
« La création et le commandement n’appartiennent qu’à Lui. Toute gloire à Allah, Seigneur de l’Univers! »
Nous reconnaissons que c’est Allah qui détermine notre foi et notre incroyance. C’est Lui le Créateur des cieux et de la terre, le Maître de tout le pouvoir de toute l’autorité, de la gérance et de la suprématie.(1)
Cheikh Mohammed Ibrahim Al-ash-Shaykh commente les paroles de l’Imam Ahmed que nous avons mentionné plutôt:’’Cela est de la véritable incroyance et il n’y a absolument aucun doute chez personne là-dessus.’’: en disant : « Certainement la plus grande forme d’incrédulité c’est d’élever une profanation séculière au rang de la Révélation transmise par l’Ange Gabriel (que la paix soit sur lui) au Prophète Mohammed e (que la paix et les bénédictions soient sur lui) pour que cette Révélation soit proclamée à l’humanité tout entière !
Ibn al-Qayim a dit aussi,’’Le fait est, que cette phrase,’’gouverner par d’autres lois que celles révélées par Allah’’, se réfère à toutes les formes d’incroyance, mineure et majeure, et ce suivant les circonstances qui les entourent. Si un gouverneur comprend l’obligation qu’il a de gouverner suivant la Sharria, mais refuse par désobéissance sachant très bien que cela l’expose à la punition d’Allah son cas est de l’incroyance mineure.
Par contre s’il pense que cela n’est pas une obligation et qu’il peut choisir ce qu’il veut comme lois, alors qu’il est informé que la seule loi acceptée par Allah est la Sharria alors son cas est de l’incroyance majeure. Si son erreur est due à de l’ignorance, alors le jugement qu’on lui applique est le même que quiconque d’autre fait une erreur par ignorance.(3)
Cheikh Ibn Taimiya a dit : « Il n’y a aucun doute que celui qui ne croit pas en l’obligation de juger par ce que Allah a révélé à Son Prophète e (paix et bénédictions sur lui) est un infidèle. Quiconque ordonne ou autorise quelqu’un de juger ou gouverner suivant ses envies sans se référer à la Sharria, est un infidèle. Il peut prétendre être juste, mais il n’y a personne qui ne prétendrait pas être juste, même si cette ‘’justice’’ n’est perceptible que par les plus puissants d’entre eux ! En fait un grand nombre de ceux qui prétendent être musulman continuent de gouverner et juger d’après les lois et les coutumes de leurs ancêtres. Lois et coutumes qui n’ont absolument rien à voir avec la Révélation d’Allah ta’Ala , par exemple l’ancien code d’honneur des bédouins. Leurs Princes devaient être obéit et ils pensaient que leurs traditions étaient meilleures pour leur peuple que laSharria révélée par Allah, cela est de la véritable incroyance. Beaucoup de gens qui ont l’islam comme religion jugent et gouvernent par d’autres lois que la Loi d ‘Allah par habitude ou ignorance. Une fois informés et mis en garde de l’obligation de diriger d’après le Livre d’Allah et la Sunnah du Prophète Mohammed e (paix et bénédictions sur lui) ils continuent à désobéir à cet ordre et supportent une gérance contraire à la Révélation d’Allah alors ils sont des mécréants.(4) Dans son commentaire des versets du Coran (26 :97.98) :
] تَاللَّهِ إِن كُنَّا لَفِي ضَلَالٍ مُّبِينٍ _ إِذْ نُسَوِّيكُم بِرَبِّ الْعَالَمِينَ [
” Par Allah! Nous étions certes dans un égarement évident, quand nous faisions de vous les égaux du Seigneur de l’univers. » Ibn al-Qayim al-Jawziya dit, ‘’Ils sont comparés à des divinités dans le fait de leur obéissance à des créatures dans la désobéissance au Maître de la création’’ et non pas dans les qualités d’Allah en tant que Le Créateur. Quant à l’égalité c’est comme il est cité dans le verset suivant (6:1) : 
] الْحَمْدُ لِلّهِ الَّذِي خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضَ وَجَعَلَ الظُّلُمَاتِ وَالنُّورَ ثُمَّ الَّذِينَ كَفَرُواْ بِرَبِّهِم يَعْدِلُونَ [
«Louange à Allah qui a créé les cieux et la terre, et établi les ténèbres et la lumière. Pourtant, les mécréants donnent des égaux à leur Seigneur. » Cela veut dire qu’ils ont élevé d’autres comme égaux à Allah en les aimant, les servant les sanctifiant, comme ils devraient le faire pour Allah et uniquement pour Allah. Ils ne croient pas vraiment qu’un être humain est l’égal d’Allah dans les actions et les attributs, mais ils confèrent à des êtres humains des qualités qui n’appartiennent qu’à Allah. Ils font cela conscients qu’il y a une grande différence entre eux et Allah. La réponse à ce paradoxe est dans la compréhension de ‘’Il n’y a pas de divinité que Allah’’.(5)
L’incroyance dans les convictions.
Nos savants ont mentionné cinq formes d’incroyance par conviction, plutôt que par action.(6) Elles incluent, renier la Révélation, l’orgueil, l’évasion, le doute, et l’hypocrisie.
Premièrement, l’incroyance par reniement c’est de croire que les Messagers sont des menteurs. Ces gens sont très peu, car Allah a toujours aidé Ses Messagers, en leur donnant des preuves et des signes irréfutables de leur authenticité. Ainsi tous ceux qui les ont rencontrés n’ont eu aucune excuse valable pour les renier. Allah dit de Pharaon et son peuple (27:14) :
] وَجَحَدُوا بِهَا وَاسْتَيْقَنَتْهَا أَنفُسُهُمْ ظُلْمًا وَعُلُوًّا فَانظُرْ كَيْفَ كَانَ عَاقِبَةُ الْمُفْسِدِينَ[
«Ils les nièrent injustement et orgueilleusement, tandis qu’en eux-mêmes ils y croyaient avec certitude. Regarde donc ce qu’il est advenu des corrupteurs. »
Allah dit au Prophètee (paix et bénédictions sur lui) verset (6:33) : 
] قَدْ نَعْلَمُ إِنَّهُ لَيَحْزُنُكَ الَّذِي يَقُولُونَ فَإِنَّهُمْ لاَ يُكَذِّبُونَكَ وَلَكِنَّ الظَّالِمِينَ بِآيَاتِ اللّهِ يَجْحَدُونَ[
« Nous savons qu’en vérité ce qu’ils disent te chagrine. Or, vraiment ils ne croient pas que tu es menteur, mais ce sont les versets (le Coran) d’Allah, que les injustes renient. »
Deuxièmement, l’incroyance par arrogance et fierté qui est l’incroyance du shaytan et de ceux qui savent qu’il est le Messager d’Allah e et ne trouvent pas de fautes avec lui mais qui se détournent par mépris refusant de le suivre et lui obéir.
Ceci est la forme d’incroyance la plus connue parmi les ennemis des Messagers ; Allah dit, rapportant les paroles de Pharaon et de ses gens : verset (23:47) : 
] فَقَالُوا أَنُؤْمِنُ لِبَشَرَيْنِ مِثْلِنَا وَقَوْمُهُمَا لَنَا عَابِدُونَ [
« Ils dirent: "Croirons-nous en deux hommes comme nous dont les congénères sont nos esclaves". » L’incroyance d’Abu Talib était de la même sorte. Il faisait vraiment confiance au Prophète e (paix et bénédiction sur lui) et ne doutait pas de sa sincérité mais il était trop absorbé par l’amour pour son clan, et craignait de leur déplaire en reconnaissant la prophétie de son neveu.
Troisièmement, l’incroyance par évasion c’est de se détourner du Prophète Mohammed e (paix et bénédiction sur lui)et de son message. Ces gens ne le croient pas, ne le renie pas, ne l’écoutent pas, ni qu’ils associent quoi que ce soit avec lui, ne l’oppose pas et ne font aucune attention à ce qu’il dit. C’est la forme d’incroyance d’un des Bani Abd Yalid. qui dit au Prophète, e ‘’Par Allah je te dirai seulement ceci. Si ce que tu dis est vrai tu es la personne la plus noble à qui je m’opposerais, et si tu mens tu es la personne la plus odieuse à qui je parle.(7)"
Quatrièmement, l’incroyance par le doute est ce qui ne renie pas ni ne confirme la sincérité et l’authenticité du Prophète e (paix et bénédictions sur lui) mais qui fait apparaître des doutes sur son message. Ce n’est pas possible de maintenir cette position pendant très longtemps. Soit les gens vont se détourner des signes et de la lumière prophétique soit ils se tournent vers la vérité et la suivent de bonne foi, mais le doute ne peut pas se maintenir.
Cinquièmement, c’est l’incroyance par hypocrisie qui est de déclarer l’islam, en cachant le reniement du cœur et c’est la plus grande forme d’hypocrisie.

Le shirk, l’hypocrisie et l’apostasie.
Pour le shirk il est de deux sortes : le grand shirk qui fait sortir de la Oumma et le petit shirk qui n’en fait pas sortir. En ce qui concerne le grand shirk, Allah I dit :verset (4:116):
] إِنَّ اللّهَ لاَ يَغْفِرُ أَن يُشْرَكَ بِهِ وَيَغْفِرُ مَا دُونَ ذَلِكَ لِمَن يَشَاء وَمَن يُشْرِكْ بِاللّهِ فَقَدْ ضَلَّ ضَلاَلاً بَعِيدًا[
«Certes, Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne des associés. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. Quiconque donne des associés à Allah s’égare, très loin dans l’égarement. » 
Cheikh Mohammed Ibn Abdul Wahhab a expliqué qu’il y a quatre sortes de grand shirk qui peuvent se manifester ; en demandant de l’aide, dans les actes de dévotion, dans l’obéissance à d’autres que Allah, et en aimant d’une manière qui ne doit être que pour Allah-ta’Ala.
Allah parle de la supplication en ces termes décrits dans le verset (29:65) : 
] فَإِذَا رَكِبُوا فِي الْفُلْكِ دَعَوُا اللَّهَ مُخْلِصِينَ لَهُ الدِّينَ فَلَمَّا نَجَّاهُمْ إِلَى الْبَرِّ إِذَا هُمْ يُشْرِكُونَ[
«Quand ils montent en bateau, ils invoquent Allah Lui vouant exclusivement leur culte. Une fois qu’Il les a sauvés [des dangers de la mer en les ramenant] sur la terre ferme, voilà qu’ils [Lui] donnent des associés. »
A propos du shirk de ceux qui sont dévoués à autre chose que Allah,
Allah Y dit (11:15-16):
] مَن كَانَ يُرِيدُ الْحَيَاةَ الدُّنْيَا وَزِينَتَهَا نُوَفِّ إِلَيْهِمْ أَعْمَالَهُمْ فِيهَا وَهُمْ فِيهَا لاَ يُبْخَسُونَ_ أُوْلَـئِكَ الَّذِينَ لَيْسَ لَهُمْ فِي الآخِرَةِ إِلاَّ النَّارُ وَحَبِطَ مَا صَنَعُواْ فِيهَا وَبَاطِلٌ مَّا كَانُواْ يَعْمَلُونَ[
“ Ceux qui veulent la vie présente avec sa parure, Nous les rétribuerons exactement selon leurs actions sur terre, sans que rien leur en soit diminué. Ceux-là qui n’ont rien, dans l’au-delà, que le Feu. Ce qu’ils auront fait ici-bas sera un échec, et sera vain ce qu’ils auront oeuvré. “
Quant à ceux qui associent un partenaire avec Lui dans l’obéissance,
Allah Y dit , verset (9:31) : 
] اتَّخَذُواْ أَحْبَارَهُمْ وَرُهْبَانَهُمْ أَرْبَابًا مِّن دُونِ اللّهِ وَالْمَسِيحَ ابْنَ مَرْيَمَ وَمَا أُمِرُواْ إِلاَّ لِيَعْبُدُواْ إِلَـهًا وَاحِدًا لاَّ إِلَـهَ إِلاَّ هُوَ سُبْحَانَهُ عَمَّا يُشْرِكُونَ[
« Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d’Allah, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui! Gloire à Lui! Il est au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent. »
Egalement dans le hadith rapporté par Adiy Ibn Hatim qui quand il entendit le Prophète e réciter ce verset demanda ’’Mais les ont-ils vraiment adorer ?’’ et le Prophète e (paix et bénédictions sur lui) répondit : «Certainement ils les ont pris comme divinité, car ceux-ci leur interdisent ce qui est permit et ils leur autorisent ce qui est interdit et ils les suivent la dedans ; c’est en cela qu’ils les ont adorés. » (8)
Pour le shirk qui se réfère à l’amour pour un autre que Allah, Allah Y dit
dans le verset (2:165) :
] وَمِنَ النَّاسِ مَن يَتَّخِذُ مِن دُونِ اللّهِ أَندَاداً يُحِبُّونَهُمْ كَحُبِّ اللّهِ وَالَّذِينَ آمَنُواْ أَشَدُّ حُبًّا لِّلّهِ وَلَوْ يَرَى الَّذِينَ ظَلَمُواْ إِذْ يَرَوْنَ الْعَذَابَ أَنَّ الْقُوَّةَ لِلّهِ جَمِيعاً وَأَنَّ اللّهَ شَدِيدُ الْعَذَابِ[
« Parmi les hommes, il en est qui prennent, en dehors d’Allah, des égaux à Lui, en les aimant comme on aime Allah. Or les croyants sont les plus ardents en l’amour d’Allah. Quand les injustes verront le châtiment, ils sauront que la force tout entière est à Allah et qu’Allah est dur en châtiment!.. ». (9)
L’hypocrisie peut faire sortir quelqu’un de la Oumma. Cheikh Ibn Tamiya explique cela en disant,’’Il y a une hypocrisie majeure qui fait rentrer dans le plus profond de l’enfer, comme l’hypocrisie de Abdallah ibn Oubey ibn Saloul et d’autres comme lui. Cette forme d’hypocrisie consiste à renier le Prophète e (la paix et les bénédictions sur lui), le rejet d’une partie de la Révélation, l’incapacité de croire à la nécessité de l’obéissance à Allah, la joie devant les difficultés rencontré par l’islam pour se propager, et la tristesse devant les succès rencontrés par l’islam et ce qui lui ressemble comme attitude de dédain et d’inimité envers Allah Y et Son Prophète e (paix et bénédictions sur lui). (10)
L’apostasie est une forme d’incroyance qui se manifeste après la foi. C’est le cas de celui qui déclare l’incroyance et qui la pratique, ou qui y prend plaisir même si c’est contre l’intention de son cœur, après avoir été Musulman. Les Oulémas ont longuement discuté ce sujet et ont dit qu’un apostat est celui qui mécroit après s’être soumis à l’islam, par la parole, par l’action, ou par conviction. Ils ont déclaré que la personne qui témoigne de l’incroyance est un infidèle même s’il a parlé sans conviction, et qu’il ne la pas mise en pratique. Exception faite de celui qui est contraint.
Pareillement si quelqu’un fait une action d’incroyance lui aussi est un infidele même s’il agit sans conviction et qu’il ne déclare pas verbalement l’incroyance. Ceci est vrai également si l’incroyance se déclare dans son cœur et le domine même s’il n’en a fait aucune déclaration et qu’il n’agit pas en tant que mécréant. Ceci est clairement évident d’après ce qui à été écrit sur le sujet. Quiconque a une bonne connaissance du deen a déjà traité ce sujet auparavant. (11)
Notes :
(1)Voir les commentaires de Sayid Qutub sur ce verset dans Fi Dhilal al-Quran, (3/1297) voir aussi Tafsir Ibn Kathir.
(2) Tahkim al-Qawanin, p.1.
(3) Madarij as-Salikin, 1/337.
(4) Majmu’at at-Tauhid, ch.12.
(5) At-Tafsir al-Qayim, p.396.
(6) Madarij as-Salikin, 1/337-338.
(7)Mohammed Hamid al-Fiqi fait remarquer justement que beaucoup
parmi ceux qui prétendent être Musulman suivent les Juifs et les Chrétiens, se donnant mutuellement beaucoup de respect, proclament avec ignorance que la voie du progrès est dans la modernisation et dans l’occidentalisation ! Ces gens sont dans cette catégorie d’incroyance, 1/228/ marge.
(8) Tirmidhi, Kitab at-Tafsir,8/248, (3094) ; aussi Ibn Kathir,4/77 ; Cheickh al-Albani le classe comme hassan.
(9) Majmu’at-Tauhid, p.3.
(10) Cheikh Ibn Tamiyah, Majmu’al-Fatawa, 28/434.
(11) Ahmed ibn Atiq, ad-Difaa’, p.28.

 


Huitième chapitre.

Les annulations de l’Islam.


Voici un résumé de ce que disent les Oulémas.
Les Oulémas ont mentionné dix actions qui annulent l’Islam (les dix nawakides) et qui sont :
Premièrement, est mécréant impie quiconque associe d’autres divinités dans les adorations avec Allah l’Unique qui n’a pas de partenaire. Allah Y dit dans le Coran verset (4:116) :
] إِنَّ اللّهَ لاَ يَغْفِرُ أَن يُشْرَكَ بِهِ وَيَغْفِرُ مَا دُونَ ذَلِكَ لِمَن يَشَاء وَمَن يُشْرِكْ بِاللّهِ
فَقَدْ ضَلَّ ضَلاَلاً بَعِيدًا[
«Certes, Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne des associés. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. Quiconque donne des associés à Allah s’égare, très loin dans l’égarement. »

Deuxièmement, est mécréant impie quiconque prend des intermédiaires, des intercesseurs entre lui et Allah en se confiant à eux .

Troisièmement, est mécréant impie quiconque refuse de condamner l’incroyance, le kufr, de ceux qui prennent des divinités en dehors d ‘Allah, ou doute qu’ils soient des infidèles, ou approuve leur religion, cela est en soit de l’incroyance.

Quatrièmement, est mécréant impie quiconque croit qu’il y a une guidée plus parfaite que celle du Prophète e (paix et bénédictions sur lui) ou qu’il y a une façon de gouverner meilleure que la Sharria, comme ceux qui préfèrent la loi des tyrans à la loi d’Allah Y .

Cinquièmement, est mécréant impie quiconque a du dédain pour une partie de la Révélation, même si cette personne agit d’après la Révélation. Allah Y dit dans Le Coran verset (47:9) :
] ذَلِكَ بِأَنَّهُمْ كَرِهُوا مَا أَنزَلَ اللَّهُ فَأَحْبَطَ أَعْمَالَهُمْ[
«C’est parce qu’ils ont de la répulsion pour ce qu’Allah a fait descendre. Il a rendu donc vaines leurs oeuvres. »

Sixièmement, est mécréant impie quiconque tourne en dérision un enseignement du Prophète e (paix et bénédictions sur lui) Allah I dit dans le Coran (9:65-66) : 
] وَلَئِن سَأَلْتَهُمْ لَيَقُولُنَّ إِنَّمَا كُنَّا نَخُوضُ وَنَلْعَبُ قُلْ أَبِاللّهِ وَآيَاتِهِ وَرَسُولِهِ كُنتُمْ تَسْتَهْزِؤُونَ_ لاَ تَعْتَذِرُواْ قَدْ كَفَرْتُم بَعْدَ إِيمَانِكُمْ إِن نَّعْفُ عَن طَآئِفَةٍ مِّنكُمْ نُعَذِّبْ طَآئِفَةً بِأَنَّهُمْ كَانُواْ مُجْرِمِينَ[
« Et si tu les interrogeais, ils diraient très certainement:"Vraiment, nous ne faisions que bavarder et jouer." Dis:"Est-ce d’Allah, de Ses versets (le Coran) et de Son messager que vous vous moquiez?" Ne vous excusez pas: vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru. Si Nous pardonnons à une partie des vôtres, Nous en châtierons une autre pour avoir été des criminels. »

Septièmement, pratiquer la magie blanche ou noire, que ce soit pour détourner l’esprit de ce que l’on aime ou pour attirer l’esprit à sympathiser avec ce que l’on déteste et qui fait du tort, quiconque pratique la magie ou l’agrée est mécréant impie. Allah I dit dans le Coran verset (2:102) :
] وَاتَّبَعُواْ مَا تَتْلُواْ الشَّيَاطِينُ عَلَى مُلْكِ سُلَيْمَانَ وَمَا كَفَرَ سُلَيْمَانُ وَلَـكِنَّ الشَّيْاطِينَ كَفَرُواْ يُعَلِّمُونَ النَّاسَ السِّحْرَ وَمَا أُنزِلَ عَلَى الْمَلَكَيْنِ بِبَابِلَ هَارُوتَ وَمَارُوتَ وَمَا يُعَلِّمَانِ مِنْ أَحَدٍ حَتَّى يَقُولاَ إِنَّمَا نَحْنُ فِتْنَةٌ فَلاَ تَكْفُرْ فَيَتَعَلَّمُونَ مِنْهُمَا مَا يُفَرِّقُونَ بِهِ بَيْنَ الْمَرْءِ وَزَوْجِهِ وَمَا هُم بِضَآرِّينَ بِهِ مِنْ أَحَدٍ إِلاَّ بِإِذْنِ اللّهِ وَيَتَعَلَّمُونَ مَا يَضُرُّهُمْ وَلاَ يَنفَعُهُمْ وَلَقَدْ عَلِمُواْ لَمَنِ اشْتَرَاهُ مَا لَهُ فِي الآخِرَةِ مِنْ خَلاَقٍ وَلَبِئْسَ مَا شَرَوْاْ بِهِ أَنفُسَهُمْ لَوْ كَانُواْ يَعْلَمُونَ[
« Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Solayman. Alors que Solayman n’a jamais été mécréant mais bien les diables: ils enseignent aux gens la magie ainsi que ce qui est descendu aux deux anges Hârout et Mârout, à Babylone; mais ceux-ci n’enseignaient rien à personne, qu’ils n’aient dit d’abord: "Nous ne sommes rien qu’une tentation: ne sois pas mécréant"; ils apprennent auprès d’eux ce qui sème la désunion entre l’homme et son épouse. Or ils ne sont capables de nuire à personne qu’avec la permission d’Allah. Et les gens apprennent ce qui leur nuit et ne leur est pas profitable. Et ils savent, très certainement, que celui qui acquiert [ce pouvoir] n’aura aucune part dans l’au-delà. Certes, quelle détestable marchandise pour laquelle ils ont vendu leurs âmes!Si seulement ils savaient! »
Huitièmement, est mécréant impie quiconque aide les infidèles polythéistes contre les musulmans. Allah Y dit dans le Coran verset (5:51) :
] يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ لاَ تَتَّخِذُواْ الْيَهُودَ وَالنَّصَارَى أَوْلِيَاء بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاء بَعْضٍ وَمَن يَتَوَلَّهُم مِّنكُمْ فَإِنَّهُ مِنْهُمْ إِنَّ اللّهَ لاَ يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ[
«? les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. »

Neuvièmement, est mécréant impie quiconque croit qu’il n’est pas nécessaire de suivre Le Prophète e (paix et bénédictions sur lui) ou que certains peuvent se passer de suivre le Coran et la Sunnah. Allah I dit dans le Coran verset (3:85) : 
] وَمَن يَبْتَغِ غَيْرَ الإِسْلاَمِ دِينًا فَلَن يُقْبَلَ مِنْهُ وَهُوَ فِي الآخِرَةِ مِنَ الْخَاسِرِينَ[
«Etquiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l’au-delà parmi les perdants. »

Dixièmement, l’éloignement du deen sans l’apprendre, ni le mettre en pratique est une forme d’incroyance qui rend mécréant. Allah I dit dans Le Coran (32:22) : 
] وَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّن ذُكِّرَ بِآيَاتِ رَبِّهِ ثُمَّ أَعْرَضَ عَنْهَا إِنَّا مِنَ الْمُجْرِمِينَ مُنتَقِمُونَ[
« Qui est plus injuste que celui à qui les versets d’Allah sont rappelés et qui ensuite s’en détourne? Nous nous vengerons certes des criminels. »
Aucune distinction n’est faites entre ces dix nawakides , annulations, en ce qui concerne l’intention ; qu’une personne joue ou soit sérieuse ou agisse par peur tout cela rend mécréant. Sauf la personne qui agit sous la contrainte. Ces dix actions sont très dangereuses mais très communes, tous les musulmans devraient y faire attention et craindre qu’ils ne tombent dedans ! (1)
Nous porterons notre attention sur deux sujets qui sont particulièrement importants dans notre discussion, de part leur proximité et du danger qu’ils représentent, ainsi nous pourrons clarifier certains aspects à propos de la légalité politique, de la loyauté et de l’opposition dans le cadre de l’Islam.
Le premier sujet est l’incroyance de quelqu’un qui maintient qu’une guidée, voie, loi, autre que celle révélée au Prophète Mohammed e (paix et bénédictions sur lui) lui est préférable.

Gouverner et juger par d’autres lois que la Sharria.
La marginalisation de la Sharria, son élimination de la vie publique islamique, et sa substitution par des lois formulées par des ignorants mécréants est une hérésie moderne qui ne s’est manifestée que relativement récemment dans la Oumma. Ce grave problème s’est implanté bien que les sociétés musulmanes aient fonctionnées pendant des siècles sous la protection et le bienfait de la Sharria, pour les gouvernants et les gouvernés. Bien qu’il y a eu des gouverneurs injustes et des parties des populations désobéissantes, les principes de base en public et en privé sont toujours restés en référence à la Sharria. Pareillement, la continuation du Jihad, l’expansion des frontières de l’Islam et le recul des frontières des infidèles afin que la parole d’Allah soit la plus haute, ont été soutenue pendant des siècles avec l’implémentation de la Sharria dans la vie de tous les jours.
L’accusation que la Sharria la loi islamique est déficiente incompatible avec le progrès, la modernité, est une calomnie qui n’aurait jamais vu le jour sans les guerres colonialistes que les européens ont mené, la déculturation systématique qui s’en suivit et l’ignorance du deen qui en découla : cette génération oublia Allah et Allah leur fit oublier leur âme !
Nous trouvons dans le Coran et la Sunnah suffisamment de recommandations qui énoncent clairement la façon de gouverner la Oumma. Ceci fait partie de notre aqeedah et en est un des principes les plus important.
Allah I dit dans le Coran, (5:44) :
] إِنَّا أَنزَلْنَا التَّوْرَاةَ فِيهَا هُدًى وَنُورٌ يَحْكُمُ بِهَا النَّبِيُّونَ الَّذِينَ أَسْلَمُواْ لِلَّذِينَ هَادُواْ وَالرَّبَّانِيُّونَ وَالأَحْبَارُ بِمَا اسْتُحْفِظُواْ مِن كِتَابِ اللّهِ وَكَانُواْ عَلَيْهِ شُهَدَاء فَلاَ تَخْشَوُاْ النَّاسَ وَاخْشَوْنِ وَلاَ تَشْتَرُواْ بِآيَاتِي ثَمَنًا قَلِيلاً وَمَن لَّمْ يَحْكُم بِمَا أَنزَلَ اللّهُ فَأُوْلَـئِكَ هُمُ الْكَافِرُونَ[
« Nous avons fait descendre la Thora dans laquelle il y a guidée et lumière. C’est sur sa base que les prophètes qui se sont soumis à Allah, ainsi que les rabbins et les docteurs jugent les affaires des juifs. Car on leur a confié la garde du Livre d’Allah, et ils en sont les témoins. Ne craignez donc pas les gens, mais craignez Moi. Et ne vendez pas Mes enseignements à vil prix. Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, les voilà les mécréants. »
Et Allah I dit (5:45):
] …وَمَن لَّمْ يَحْكُم بِمَا أنزَلَ اللّهُ فَأُوْلَـئِكَ هُمُ الظَّالِمُونَ[
«… Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont des injustes. »
Et Allah I dit (5:47) :
] وَلْيَحْكُمْ أَهْلُ الإِنجِيلِ بِمَا أَنزَلَ اللّهُ فِيهِ وَمَن لَّمْ يَحْكُم بِمَا أَنزَلَ اللّهُ فَأُوْلَـئِكَ هُمُ الْفَاسِقُونَ[
« Que les gens de l’Evangile jugent d’après ce qu’Allah y a fait descendre. Ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont les pervers. »
Et Allah I dit (5:50) :
] أَفَحُكْمَ الْجَاهِلِيَّةِ يَبْغُونَ وَمَنْ أَحْسَنُ مِنَ اللّهِ حُكْمًا لِّقَوْمٍ يُوقِنُونَ[
« Est-ce donc le jugement du temps de l’Ignorance qu’ils cherchent? Qu’y a-t-il de meilleur qu’Allah, en matière de jugement pour des gens qui ont une foi ferme? »
Et Allah Y dit (4:65) :
] فَلاَ وَرَبِّكَ لاَ يُؤْمِنُونَ حَتَّىَ يُحَكِّمُوكَ فِيمَا شَجَرَ بَيْنَهُمْ ثُمَّ لاَ يَجِدُواْ فِي أَنفُسِهِمْ حَرَجًا مِّمَّا قَضَيْتَ وَيُسَلِّمُواْ تَسْلِيمًا[
«Non!... Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement [à ta sentence]. » 
Et Allah Y dit (42:21): 
] أَمْ لَهُمْ شُرَكَاء شَرَعُوا لَهُم مِّنَ الدِّينِ مَا لَمْ يَأْذَن بِهِ اللَّهُ وَلَوْلَا كَلِمَةُ الْفَصْلِ لَقُضِيَ بَيْنَهُمْ وَإِنَّ الظَّالِمِينَ لَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ [
« Ou bien auraient-ils des associés [à Allah] qui auraient établi pour eux des lois religieuses qu’Allah n’a jamais permises? Or, si l’arrêt décisif n’avait pas été prononcé, il aurait été tranché entre eux. Les injustes auront certes un châtiment douloureux. »
Allah Le Très-Haut dit dans sourate an-Nour (24:47-51) :
] وَيَقُولُونَ آمَنَّا بِاللَّهِ وَبِالرَّسُولِ وَأَطَعْنَا ثُمَّ يَتَوَلَّى فَرِيقٌ مِّنْهُم مِّن بَعْدِ ذَلِكَ وَمَا أُوْلَئِكَ بِالْمُؤْمِنِينَ_ وَإِذَا دُعُوا إِلَى اللَّهِ وَرَسُولِهِ لِيَحْكُمَ بَيْنَهُمْ إِذَا فَرِيقٌ مِّنْهُم مُّعْرِضُونَ_ وَإِن يَكُن لَّهُمُ الْحَقُّ يَأْتُوا إِلَيْهِ مُذْعِنِينَ_ أَفِي قُلُوبِهِم مَّرَضٌ أَمِ ارْتَابُوا أَمْ يَخَافُونَ أَن يَحِيفَ اللَّهُ عَلَيْهِمْ وَرَسُولُهُ بَلْ أُوْلَئِكَ هُمُ الظَّالِمُونَ_ إِنَّمَا كَانَ قَوْلَ الْمُؤْمِنِينَ إِذَا دُعُوا إِلَى اللَّهِ وَرَسُولِهِ لِيَحْكُمَ بَيْنَهُمْ أَن يَقُولُوا سَمِعْنَا وَأَطَعْنَا وَأُوْلَئِكَ هُمُ الْمُفْلِحُونَ[
«Et ils disent: "Nous croyons en Allah et au messager et nous obéissons". Après cela, une partie d’entre eux fait volte-face. Ce ne sont point ceux-là les croyants.  (48) Et quand on les appelle vers Allah et Son messager pour que celui-ci juge parmi eux, voilà que quelques-un d’entre eux s’éloignent. (49)Mais s’ils ont le droit en leur faveur, ils viennent à lui, soumis. (50)Y a-t-il une maladie dans leurs cœurs? ou doutent-ils ? Ou craignent-ils qu’Allah les opprime, ainsi que Son messager? Non!... mais ce sont eux les injustes. (51) La seule parole des croyants, quand on les appelle vers Allah et Son messager, pour que celui-ci juge parmi eux, est: "Nous avons entendu et nous avons obéi". Et voilà ceux qui réussissent. »
Et Allah I , dit dans sourate an-Nissa (4:115) :
] وَمَن يُشَاقِقِ الرَّسُولَ مِن بَعْدِ مَا تَبَيَّنَ لَهُ الْهُدَى وَيَتَّبِعْ غَيْرَ سَبِيلِ الْمُؤْمِنِينَ نُوَلِّهِ مَا تَوَلَّى وَنُصْلِهِ جَهَنَّمَ وَسَاءتْ مَصِيرًا[
« Et quiconque fait scission d’avec le Messager, après que le droit chemin lui est apparu et suit un sentier autre que celui des croyants, alors Nous le laisserons comme il s’est détourné, et le brûlerons dans l’Enfer. Et quelle mauvaise destination! »
Egalement Allah Y décrit l’état de ceux qui disent qu’ils sont des croyants, mais qui préfèrent être gouverné ou jugé d’après les lois des infidèles dans les versets suivants (4:60-61): 
] أَلَمْ تَرَ إِلَى الَّذِينَ يَزْعُمُونَ أَنَّهُمْ آمَنُواْ بِمَا أُنزِلَ إِلَيْكَ وَمَا أُنزِلَ مِن قَبْلِكَ يُرِيدُونَ أَن يَتَحَاكَمُواْ إِلَى الطَّاغُوتِ وَقَدْ أُمِرُواْ أَن يَكْفُرُواْ بِهِ وَيُرِيدُ الشَّيْطَانُ أَن يُضِلَّهُمْ ضَلاَلاً بَعِيدًا[
« N’as-tu pas vu ceux qui prétendent croire à ce qu’on a fait descendre vers toi [prophète] et à ce qu’on a fait descendre avant toi? Ils veulent prendre pour juge le Tâgût, alors que c’est en lui qu’on leur a commandé de ne pas croire. Mais le Diable veut les égarer très loin, dans l’égarement. (61) Et lorsqu’on leur dit: "Venez vers ce qu’Allah a fait descendre et vers le Messager", tu vois les hypocrites s’écarter loin de toi. »
Un de nos Oulémas a bien résumé cela en disant que la personne qui veut substituer les lois séculaires à la Sharria est comparable à l’insecte qui préfère l’odeur de l’urine et des excréments au parfum des roses et du musc.(2)
Allah Y dit (58:20) :
] إِنَّ الَّذِينَ يُحَادُّونَ اللَّهَ وَرَسُولَهُ أُوْلَئِكَ فِي الأَذَلِّينَ[
«Ceux qui s’opposent à Allah et à Son messager seront parmi les plus humiliés. »
Le pire des désordres c’est de s’opposer à Allah I et à Son Messager e  , de se détourner de la Sharria d’Allah I , et de la Sunnah du Prophète Mohammed e (paix et bénédictions sur lui). L’humiliation qui touche les musulmans aujourd’hui est la conséquence de leur abandon de la Sharria. Les musulmans aujourd’hui sont nombreux mais ils sont comme l’écume sur la mer après une grosse vague. Ils ont été séduit par les nations les plus mauvaises et conquit par les gens les plus dégénérés !
Vraiment les paroles du Prophète e (paix et bénédictions sur lui) se sont manifestées. Il a dit : « Les nations s’appelleront les unes les autres pour vous envahir comme les gens s’appellent pour manger ensemble dans un même plateau.’’ Quelqu’un demanda : ‘’Est-ce que c’est parce que nous sommes si peu nombreux ?’’ Il répondit :’’Non dans ces jours vous serez nombreux mais vous serez comme l’écume et la mousse sur la mer, car Allah enlèvera la peur de vous des poitrines de vos ennemies, et Allah fera entrer la faiblesse dans vos cœurs. ‘’Ils dirent :’’Quelle est cette faiblesse dans le cœur ?’’ Il dit :’’C’est l’amour du bas-monde et la peur de la mort. » (3) Le déséquilibre dans lequel est tombée la Oumma est en grande partie dû à ceux qui prétendent être des savants et qui ont persuadé les gens de remplacer la Sharria par des spéculations sans fondements. Certainement ils porteront le poids de leur désobéissance et le fardeau de ceux qu’ils ont égaré jusqu’au jour du jugement. L’islam ne sera pas souillé par eux. Que Allah I préserve les Oulémas parmi les pieux ancêtres ils ont gardé les limites de l’islam sans que personne ne puisse les dépasser !
L’Imam Ibn Kathir discute la condition des musulmans au temps des Tatares en commentant le verset (5:50) : 
] أَفَحُكْمَ الْجَاهِلِيَّةِ يَبْغُونَ وَمَنْ أَحْسَنُ مِنَ اللّهِ حُكْمًا لِّقَوْمٍ يُوقِنُونَ[
«Est-ce donc le jugement du temps de l’Ignorance qu’ils cherchent? Qu’y a-t-il de meilleur qu’Allah, en matière de jugement pour des gens qui ont une foi ferme? » Ibn Kathir dit ‘’La loi d’Allah Iencourage tout ce qui est bénéfique et décourage tout ce qui est négatif ou mauvais. Allah a rejeté tous ceux qui refusent et s’éloignent de Sa loi, et qui acceptent les opinions, les manières et les conventions déterminées par des hommes sans aucun support de la Sharriah. Ceci était le cas durant le temps du jahiliya  quand les gens gouvernaient par conjoncture aveugle et leur opinion, basée sur les désirs de leur ego. Les Tatares également gouvernaient avec leur propre législation royale édictée par Genghis Khan, qu’ils appelaient le Yasaq. Ce Yasaq était un mélange de toutes les lois et systèmes qu’il avait rencontrés pris chez les juifs les chrétiens et les musulmans, avec de nombreux éléments qui venaient de ses propres inventions. Ceci (le Yasaq), disaient les Tatares, est la loi de la terre à laquelle ils donnent préséance par rapport au livre d’Allah I et la Sunnah du Prophète Mohammed e (paix et bénédictions sur lui). Quiconque a prit cette voie doit être opposé jusqu’à ce qu’il retourne à la loi d’Allah et de Son Messager, et ne devrait pas être autorisé à gouverner même une journée.(4)
Cheikh Mohammed ibn Ibrahim Al-Shaykh décrit les causes par lesquels un gouverneur peut faire de l’incroyance qui fait sortir de l’islam.
Quand le dirigeant qui gouverne par d’autres lois que la Révélation d’Allah dispute l’obligation légale d’appliquer la Sharria alors il est sortie de l’islam. Ceci est le sens de ce qui a été rapporté par at-Tabari d’après Ibn Abbas, qui dit qu’il n’y a aucun désaccord entre les Oulémas à propos de quelqu’un qui dispute l’autorité de la Sharria ; ceci est un point fondamental de la aqeedah sur lequel tout les Oulémas agréent ; quiconque dispute sur un des fondements de la Foi et même un point de seconde importance sur lequel les Oulémas sont unanimes ou qui renie une partie de la Révélation ne fait plus parie de la Oumma.(5)
Si tel dirigeant ne dispute pas la légitimité de la Sharria, mais croit qu’il gouverne par un système de lois meilleures que celles pratiquées par le Prophète e (paix et bénédictions sur lui). Un système qui dans son opinion est plus ‘’adapté’’ aux besoins et circonstances des gens, il n’y a aucun doute que lui aussi est un infidèle mécréant. Il a appliqué une loi qui ne peut jamais être conciliée avec la Sharria. Que la personne en soit consciente ou non cela ne fait aucune différence si l’origine de la loi n’est pas dans le Coran et la Sunnah.
Si un dirigeant ne croit pas que ce qu’il a est supérieur à la Sharria mais pense que c’est égal, il est comme les autres. C’est une forme d’incroyance
qui fait sortir de la Oumma, car il a pris des égaux avec Allah. Ceci est également vrai de quelqu’un qui croit qu’un dirigeant a le droit de dévier de la Sharria d’une manière similaire aux trois exemples cités précédemment.
Le problème devient encore plus grave quand une personne s’attache avec acharnement et ostentation à sa propre façon de faire en opposition à la Sharria.. C’est ce que font les dirigeants modernes séculiers en recourant aux lois françaises, anglaises ou américaines, ou tout autre forme de loi autre que le système de l’Islam. N’est ce pas là une contradiction flagrante avec la déclaration de foi, ‘’Il n’y a pas d’autre divinité que Allah et Mohammed est Son Messager.’’ (6)?
Finalement, il y a l’incroyance de beaucoup de chefs de tribus et de clans de bédouins et bien d’autres qui leur ressemblent en comportement, ils s’attachent aux histoires de leurs ancêtres, aux habitudes et aux traditions locales en contradiction avec l’Islam, c’est une forme d’infidélité qu’Ibn Abbas a qualifié d’incroyance qui est moins que l’incroyance. Une personne peut être dominée par ses désirs dans une certaine situation et agir
contrairement à la Sharria, conscient de sa désobéissance. Il se peut qu’il regrette plus tard ses actions et de ne pas avoir suivi la voie d’Allah. Même si ses actions ne le font pas sortir de la Oumma, il a commit un péché très grave, plus grave que la fornication plus grave que la consommation d’alcool ou que le vol. Allah a qualifié d’incroyance le fait de juger ou diriger ou de s’attacher à d’autres lois que les Lois d’Allah-Ta’ala , ce qui est plus grave que d’autres mauvaises actions qui n’ont pas été classifiés comme tel.(7)C’est à cause de la signification et de l’importance du sujet que nous avons examiné avec une attention spéciale le thème du gouvernement.
De s’allier avec un dirigeant qui ne gouverne pas avec la Sharria, d’approuver sa gouvernance et l’application d’une législation sous son autorité, en dehors des limites définies dans le Coran et la Sunnah est en contradiction avec la déclaration de foi. Allah est la seule Divinité, à qui toute la dévotion du cœur est accordée, l’amour, l’admiration, l’obéissance, et la soumission.
En conclusion l’attitude que nous venons de décrire est en contradiction avec ‘’Mohammed est le Messager d’Allah’’ e (que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui), ceux qui croient sincèrement au Prophète Mohammed e l’aiment et le suivent, abandonnent ce qu’il a interdit et désapprouvé. Si les musulmans avaient bien compris cela, la tyrannie ne pourrait pas se maintenir, ni les lois des infidèles à la place de la Sharria.
Le deuxième sujet que nous devons considérer dans ce contexte est ce qui concerne l’aide et l'appui donné aux incroyants impies par des musulmans contre d’autres musulmans !

Aider les incroyants contre les musulmans.


Allah I dit dans le Coran (5:51) :
] يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ لاَ تَتَّخِذُواْ الْيَهُودَ وَالنَّصَارَى أَوْلِيَاء بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاء بَعْضٍ وَمَن يَتَوَلَّهُم مِّنكُمْ فَإِنَّهُ مِنْهُمْ إِنَّ اللّهَ لاَ يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ[
« ? les croyants! Ne prenez pas pour alliés les juifs et les chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. »
Ceci est une contradiction majeure de la déclaration de foi dans laquelle beaucoup de musulmans sont tombés, ils sont apparemment dans la Oumma,
mais nous, nous avons de la gêne pour appeler les choses par ce qu’elles sont, un allié des kufars incroyants est un kafir !
Certains pensent que c’est une impertinence de dire de telles choses tellement ils sont admiratifs et craintifs devant les ennemis d’Allah Y . Et la responsabilité et l’obligation de montrer l’exemple et la voie vers Allah I , s’est dilué à cause d’une extrême faiblesse de la foi. Ils sont subjugués par les infidèles espèrent être comme eux au point que s’ils entraient dans le trou d’un lézard ils les suivraient !
Notes :
(1) Imam Mohammes ibn Abdul Wahhab, Mu’alafat, 5/212-214.
(2)Abi Hibbatu’llah Isma’il al-Khateeb, Tahdheer Ahl al-Iman ‘an al-Hukm bighayri ma Anzala’r-Rahman, dans rasa’il al-Muniriya,1/139.
(3)Abu Dawud, Kitab al-Malahim, 4/484, (4297) ; Mishkat al-Masahib ; aussi al-Baihaqi ; Cheickh al-Albani le classifie de sahih.
(4)Imam Ibn Kathir , Tafsir, 3/123.
(5)Tahkim al-Qawanin, p.5.
(6)Identique.p.7.
(7)Identique,p.8.


Conclusion.


Quelque soit l'angle sous lequel nous regardions, la situation est la même. Des penchants du cœur , à l’imitation des infidèles et de leurs façons de faire, à l’adoption de leurs lois, et à l’exposition de nos propres erreurs, pratiquement tous les aspects de notre vie sont conditionnés par les incroyants impies.
Il est primordial et vital de reprendre conscience avec vigueur de la vraie nature de notre foi et de tous les aspects de son antithèse, car seulement cela nous permettra d’être attentif à notre conduite et nous évitera de suivre les opinions et les passions des hommes au détriment de ce qui conduit à la paix , la justice, la sécurité, dans cette vie et dans l’Au-delà, la connaissance la croyance et l’application de la Sharria.
Il faut s’allier uniquement à Allah I , à Son Messager le Prophète Mohammed, e aux Croyants, et il faut se couper de quiconque individuel ou institution qui demande à être suivi, aimé, craint en dehors d’Allah, et de Son Messager e ,que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui sur sa famille, sur ses compagnons et ceux qui l’ont suivi de la meilleure façon avec sincérité, jusqu’au Jour du Jugement.
Et Allah I dit dans le Coran sourate El Fussilat verset (33) :
] وَمَنْ أَحْسَنُ قَوْلًا مِّمَّن دَعَا إِلَى اللَّهِ وَعَمِلَ صَالِحًا وَقَالَ إِنَّنِي مِنَ الْمُسْلِمِينَ[
« Et qui profère de plus belles paroles que celui qui invite pour Allah fait bonne oeuvre et dit je suis du nombre des Musulmans ? »

 

© 2008 .Path2Islam | Path2Islam