Tweet Box

Apprendre l'Islam

 

 NouveauxMusulmans.com

 

nmu

 

 

 

Scroll

 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


Verset de Coran

56 50 seront réunis pour le rendez-vous d´un jour connu".

Haadith Aleatoire

 

Anas   a dit :
J'ai entendu le Messager d'Allah  dire : 
Allah  le Très-Haut dit :
"Ô fils d'Adam ! Tant que tu M'implores et que tu espères en Moi, Je te pardonnerai tes péchés et Je ne m'en soucierai pas.  
Ô fils d'Adam ! Si tes péchés atteignaient les nuages du ciel, et que tu implores Mon pardon, Je te pardonnerai, et Je ne m'en soucierai pas. 
Ô fils d'Adam ! Si tu Me rencontres avec l'équivalent de tous les péchés de la terre, sans rien M'associer, Je te donnerai l'équivalent en pardon." 
Rapporté pat Tirmidhi ( Riyad Es-Salihine chapitre 52 hadith 442 )

 

Social

 

Follow us on

Follow us on Youtube

<
<
<
<
<

Videos Catégories


English

French

Espanol

Various languages

Quran

 

 

 

Path2Islam FaceBook

La foi en Allah, Maître des mondes.

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

 Extrait de "Aqeeda el Moumim", de Cheihk Abu Bakr Jaber el Jazeiri.)

 

La foi en Allah, Maître des mondes

 La recherche de la foi en Allah Tout Puissant, c'est à dire en Son Existence en tant que Seigneur et Maître, passe toujours par le respect de la raison humaine et l'acceptation de ses jugements sur toutes les affaires, quelque soient les résultats. C'est ainsi qu'elle doit accepter son jugement clair et franc sur l'existence du Seigneur qu'elle doit reconnaître, obéir, se laisser guider par Lui et adopter la voie tracée par Ses imams choisis parmi Ses adorateurs vertueux.

Notons ci-après les arguments présentés par la raison humaine et ses témoignages qui aboutiront en fin de compte au verdict final concernant la croyance en Allah, en Ses noms et Ses attributs, l'obligation de lui obéir et l'adorer, le respect de sa révélation et ses prescriptions.

 

Suscitée par une logique saine, la raison déclare:

Nous ne pouvons renier l'existence du ciel qui nous surplombe, que nous voyons par nos sens et notre vue et que nous ne pouvons limiter tellement il est vaste et élevée. Mais nous ne pouvons nous empêcher de poser la question suivante:

-Qui a créé ce ciel?

-Qui a également créé la terre sur laquelle nous vivons et que nous ne pouvons renier?

Nous voyons autour de nous des créatures vivantes diverses allant de la forme la plus évoluée à savoir l'homme, jusqu'à la plus inférieure, telle que l'abeille, la fourmi et l'araignée.

Chacune de ces créatures est dotée de ses propres instincts, sa façon de vivre et d'une sauvegarde spéciale. Qui les a créées? Qui leur a donné la vie, accordé leurs vivres, guidé vers leurs buts en vue d'en profiter, survivre et se protéger?

La raison annonce à cet égard:

Cherchez   la  cause,   le  Créateur,   le   Dispensateur, l'Administrateur, l'Organisateur, Celui qui assujetti, le Créateur de l'Univers, Celui qui donne la vie à tout être vivant et qui l'en prive quand II le décide, limitant ainsi la durée de vie.

Il faut donc chercher, enquêter, voire approfondir l'enquête tout en sachant qu'aucune créature ne s'est créée elle-même. Il est donc nécessaire de trouver un créateur, un dispensateur, un administrateur à grande volonté, un sage qui aurait un énorme savoir et la capacité de créer, de dispenser, savoir et pouvoir, d'organiser et d'administrer avec volonté et sagesse, cherchez-le sans pour autant négliger ou mépriser la raison car vous n'ignorez point que si quelqu'un perd la raison, il devient incapable de penser et de décider: il radoterait et se dirigerait vers un autre que son but.

Si vous dites que les choses se sont créées elles-mêmes ou que personne ne les a créées, vous serez en train de prononcer des paroles qui perturbent votre dignité et vous expulsent du cercle des raisonnables. La raison en est que toutes les raisons proclament unanimement que toute chose ne peut se trouver sans qu'elle soit créée

! أَمْ خُلِقُوا مِنْ غَيْرِ شَيْءٍ أَمْ هُمُ الْخَالِقُونَ !

"Ont-il été créés de rien ou sont-ils leurs propres créateurs?" [Coran LII, 35].

Pour affirmer cette vérité qui dit qu'aucune chose ne peut se créer elle-même, nous disons que puisque nous n'avons pas trouvé de créature qui s'est créée elle-même, nous nous sommes vus forcés de croire en un Créateur puissant, fort, volontaire, au grand savoir et sage. C'est Allah qui nous a informé, grâce aux Livres et aux prophètes envoyés, qu'il est Le Maître de tout,Le Créateur et L'organisateur des cieux et de la terre.

Regardons sur terre les nombreuses choses qui nous entourent y a-t-il une d'entre elles qui s'est elle-même créée ou qu'un autre que Lui l'a créée?

 

Les plantes, par exemple, toutes sortes et espèces confondues, ne dévient point de la loi qui fût prescrite à leur intention:l'existence d'une terre fertile, de l'eau d'irrigation, de bonnes conditions climatiques et de bon grains à semer. Etant donné que ces facteurs sont nécessaires pour que les plantes poussent, il serait erroné de déclarer qu'elles se sont créées par elles-mêmes sauf si l'on est un fou ou un orgueilleux qui s'obstine!

Le même raisonnement s'applique aux animaux quelque soient leurs espèces et leur degré d'évolution. Aucun ne se déclare être son propre créateur. Chacun d'eux est créé en fonction d'une loi prescrite pour lui. En ce qui concerne l'être humain, sa création commence par l'existence d'une semence chez le père et la mère; cette semence s'introduit dans l'utérus prêt à la recevoir et se développe jusqu'à devenir un petit enfant qui sort de l'utérus, poursuit son développement, vieillit et meurt en fin de compte. Face à toutes ces étapes, l'homme est inapte à apporter un changement, minime fut-il.

Serait-il possible qu'il y ait eu des créatures sans qu'il y ait eu de créateur? Non, ce serait une hypothèse à rejeter même si la créature n'est qu'une simple abeille, ou si la chose formée est une tasse de café.

Aucun homme doué de raison ne peut voir un grand immeuble ou un simple pain et renier aussitôt l'existence d'un créateur pour la simple raison qu'il n'a pas vu celui qui a construit l'immeuble ou préparé le pain.

Le même raisonnement s'applique à l'univers et son Créateur. Il serait étrange donc de renier l'existence d'Allah, le Créateur de toutes les choses, parce qu'Il est invisible. Pourtant l'homme croit à sa propre âme et à celle des autres même si personne ne le voit; le cerveau humain n'a pas été méconnu, quoique occulte. Les hommes ont donc cru en l'âme et en le cerveau parce qu'ils ont constaté leurs traces; ils ont également accepté l'existence des fabricants de choses sans pour autant les voir. Leur propre existence révèle celle de leur créature car la raison ne peut concevoir l'idée d'une chose créée sans qu'elle ait un créateur conformément au verset qui dit (le sens):

"Ont-ils été créés de rien ou sont-ils leurs propres créateurs?" [Coran LII, 35].

! أَمْ خُلِقُوا مِنْ غَيْرِ شَيْءٍ أَمْ هُمُ الْخَالِقُونَ !

 

Les partisans de l'athéisme exploitèrent leur connaissance des lois divines relatives à la création de certaines créatures pour les utiliser comme preuves sur l'inexistence du créateur. Loué et glorifié soit-Il.

Ils dirent:

- Nous avons su comment les nuages et les pluies se forment et comment le poussin sort de l'œuf, nous n'avons donc plus besoin de croire en Allah tout puissant.

Ce n'était qu'un raisonnement dénotant une extrême stupidité. Depuis quand la connaissance des lois divines sur la création et la formation des choses constitue-t-elle une preuve sur l'inexistence d'Allah? Elle est au contraire une confirmation sur l'existence, le savoir et la puissance du Seigneur.

Leur incrédulité et leur dénégation sont pareilles à un homme auquel on offre un plat de dattes mûres; il en mange jusqu'à satiété et demande à savoir qui en est le préparateur. C'est Allah, lui dit-on. Il crut aussitôt en son existence compte tenu de la trace de Sa création. Il visita ensuite une palmeraie et vit la façon de semer et cultiver les pamiers. Il dénia alors l'existence d'Allah, créateur des dattes car il ait vu comment les palmiers étaient cultivés pour donner les dattes au goût sucré. Il oublia complètement que celui qui créa les dattes n'est autre qu'Allah qui fit exister les grains, le sol, l'eau, l'air, le cultivateur auquel il donna la capacité et le savoir de labourer la terre, semer les grains, les irriguer, en prendre soin, les féconder jusqu'à ce qu'ils donnent des dattes sucrées.

Nous avons donc cité l'existence des athées incrédules qui ont dénié l'existence du Seigneur parce qu'ils étaient au courant de quelques phénomènes de l'univers. L'on pourrait leur tenir tête et leur dire:

-Vous avez connu les lois de l'univers, mais savez-vous qui les a établies afin que les choses soient créées de la sorte? Ils inventeraient alors mille prétextes pour fuir la foi en Allah Tout Puissant.

Ils mécroiront en Allah et renieront Son existence alors qu'Il les appelle dans son Livre en disant (le sens):

! يَا أَيُّهَا النَّاسُ اعْبُدُواْ رَبَّكُمُ الَّذِي خَلَقَكُمْ وَالَّذِينَ مِن قَبْلِكُمْ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ !

"0 vous les hommes! Adorez votre Seigneur qui vous a créés, vous, et ceux qui ont vécu avant vous peut-être le craindrez-vous" [Coran II, 21).

En fait, les athées n'ont mécru en Allah que pour éviter sa foi et fuir ses prescriptions. La croyance en Allah en tant que Créateur et Administrateur de l'Univers n'est pas plus difficile que la foi en une nature morte, aveugle et sourde en tant que créateur. Un savant en sciences universelles a dit:

- Si l'univers avait été son propre créateur, il aurait eu les mêmes caractéristiques que le créateur. Nous serons ainsi dans l'obligation de croire que l'Univers est le Seigneur et par conséquent nous admettrons l'existence d'un Créateur, quelque peu étrange mais occulte et matériel en même temps.

«Je préfère croire en un Dieu, ajoute le savant, qui aurait créé le monde matériel et ne fait pas partie de cet univers. Il serait son gouverneur et administrateur, ce qui serait de loin meilleur que l'adoption de telles facéties».

Il désignait par facéties les paroles prononcées par les athées:

La nature, la nécessité et le hasard ont créé l'univers, donné la vie et établi les lois.

Parlons en détails des mots nature, nécessité et hasard, auxquels les athées attribuent la création et l'administration de l'univers.

 

La nature:

 

La nature est la matière; elle est formée à partir du froid, de la chaleur, de l'humidité et la sécheresse. Elle se compose d'atomes qui renferment des noyaux. Chacun de ces noyaux contient à son tour un proton, un neutron et un électron.

Peut-on donc dire que ces éléments que forment les noyaux, l'atome et leurs caractéristiques se sont créés eux-mêmes et ont formé ce qu'on appelle la nature?.

Le cerveau humain ne peut appréhender une telle hypothèse et l'admettre.

La nature ne peut s'être créée en premier lieu puis avoir créé autres choses. La matière ainsi faite a besoin de quelqu'un qui crée ses composantes et la dote de ses caractéristiques: elle est alors créée accidentellement. Pourrait-on la reconnaître comme créateur et lui attribuer la création, la formation et l'organisation?

Ce serait un égarement évident.

Les raisons saines affirment que la matière est composée de divers éléments; toute matière complexe est créée et a donc besoin d'un créateur.

Tous les hommes doués de raison admettent cette loi.

L'existence d'une matière dotée de mouvement énergique est une chose causée qui a absolument besoin d'une cause qui se trouve à l'origine de sa création: ce n'est que le Seigneur éternel qui n'est point une matière. S'il n'avait pas été éternel. II aurait été créé, donc fait d'une matière qui doit être morte. Comment cette matière pourrait-elle créer les vivants:

II est évident pour tous que celui qui ne possède pas une chose ne peut la donner même si cette chose est aussi précieuse que la vie et aussi vile que la mort et le néant.

Ce rapport entre la création et la matière constitua une preuve capable d'annihiler l'hypothèse qui égara ces Athées et les éloigna des lois divines; en effet, les créatures du monde entier, supérieures fussent-elle ou inférieures, allant de l'atome jusqu'à la planète, témoignent, avec justesse qu'elles ne peuvent être engendrées par la nature aveugle et morte ou par la coïncidence fondée sur aucune logique et démunie de toute volonté et organisation..

 

La coïncidence:

 

La coïncidence -ou le hasard- indique que les choses ont été créés aussi belles et aussi organisées par hasard sans aucune intention préalable, volonté ou organisation.

Nous pouvons résumer cette hypothèse risible et étrange comme suit:

Les composantes de l'atome se sont réunies tout au long de plusieurs millions d'années. La vie commença par être une cellule sur terre puis évolua durant des millions d'années pour devenir aussi belle et parfaite. Aucune intention ou organisation n'a été à l'origine de cette vie; l'univers prit forme par hasard.

Cette hypothèse fut fondée sur des suppositions imaginaires et de mesures erronées. Ils prétendaient qu'ils ne pouvaient croire en ce qui n'est pas vu ou perçu; pourtant, ils usèrent des moyens de la supposition et de la comparaison pour appuyer leur niaiserie et leur raisonnement égaré. La coïncidence est la cause de la vie et l'instrument de la création, hypothèse qui les aide à fuir la foi en Allah en Qui ils ne voulaient pas obéir.

Pour réfuter l'hypothèse imaginaire de la coïncidence, les savants ont apporté divers raisonnements: celui qui affirme que les choses ont été créés par hasard sans qu'il y ait eu d'intention préalable est pareil à celui qui raconte les deux récits suivants:

II y avait dans une imprimerie des boites nombreuses remplies de lettres suffisantes pour imprimer un livre. Il y eut un terrible séisme: les lettres tombèrent les unes sur les autres et formèrent, tout à fait par hasard, un livre à différentes sections et à divers chapitres relatifs à des domaines variés. Ou bien on enfonça une aiguille dans un plateau puis on donna à un homme aveugle mille aiguilles en lui disant:

Lance les aiguilles l'une à la suite de l'autre afin que la première d'elles passe par le trou de cette dernière et ainsi de suite. Rappelons que l'homme est aveugle.

Comment pourrait-on croire à ces deux coïncidences? Le cerveau ne peut appréhender et admettre des possibilités pareilles;peut-il alors croire que l'univers entier formé de ses atomes si parfaitement organisés a été créé tout fait par hasard.

 

La nécessité.

 

Pour les athées, toutes les variétés existantes sur terre ont été créées par nécessité. La girafe prend sa nourriture des hauts arbres;c'est par nécessité que son cou s'est donc allongé. Les poissons ont absolument besoin de nager dans l'eau; les nageoires ont donc poussé à cet effet, et ainsi de suite. Ils n'ont pas arrêté d'avancer leurs hypothèses illogiques pour la seule fin d'éviter de faire face à la vérité: la foi en Allah auquel rien ne lui est associé.

Cette nécessité n'est en vérité qu'un terme désignant la providence accordée par le Divin à ses créatures: N'a-t-Il pas fait couler le lait de la mère dès la naissance de son enfant, ce même enfant qui puisait sa nourriture par le cordon ombilical qui l'attachait à sa mère. Lorsqu'il fut mis au monde, la nourriture s'est accumulée dans son sein que le nouveau né a su téter par la grâce d'Allah.

La mère allaite l'enfant jusqu'à ce qu'il puisse devenir capable de se nourrir de grains, de fruits et de végétaux.

En outre, les mâles ne sont-ils pas poussés vers leurs femelles par cet instinct sexuel aux fins de les engrosser et de procurer aux hommes de la viande, du lait, au fromage et du beurre, des aliments qui lui sont nécessaires pour vivre.

Citons pour exemple aussi la mouche fécondant les figues qui quittent la figue mûre et entre dans une autre pour la féconder et ainsi de suite. Cette succession assure à l'homme le plus délicieux et bénéfique des fruits.

De même, les vents suscitent les nuages qui sont en fait du brouillard produit par l'évaporation de l'eau des rivières et des mers. Le Seigneur étend ensuite ces nuages dans le ciel; ils se condensent et portent des quantités d'eau pure qui tombent sur les endroits où Allah le permet et font revivre la terre asséchée. Celle-ci donne alors les grains, les fruits et les végétaux que consomment les hommes.

Nous demandons maintenant où se trouve la nécessité due à la présence du lait dans les seins de la mère, ou bien celle de la fécondation, de l'évaporation, de la condensation, de la tombée des pluies en quantités limitées et à des moments déterminés et de la culture des terres?

La nécessité n'est point pertinente à cet égard car c'est la providence divine qui crée et dirige.

En conclusion, nous avançons l'argument suivant:

Les partisans du matérialisme ont admis la création des plantes, des animaux et des hommes et reconnaissent que l'homme et le dernier à avoir été créé.

La question qui pourrait se poser à eux est la suivante: qui les a créés?

La réponse ne peut que supposer les trois solutions suivantes:

1-Allah les a créés.

2- Ils ont été formés par les atomes de la matière, ses composantes et ses parties avec une volonté et une intention préalables. En d'autres termes, les éléments matériels ont réfléchi, se sont organisés et se sont convenus pour former les créatures en leur forme actuelle.

3- Ils se sont formés par hasard: les atomes se sont rencontrés et agglomérés en quantités déterminées par hasard et*ont donné lieu aux animaux et aux hommes. Quelle est l'hypothèse qui nous semble la plus plausible et logique?

Les athées rejettent la deuxième hypothèse car elle attribue à la matière une intention et une volonté. Mais la troisième hypothèse est logiquement impossible car la loi du hasard ne tient pas.

Il ne reste donc que la première hypothèse:

Allah Tout Puissant a établi des lois destinées à la création de tous les êtres et former le monde. Il faudrait donc mécroire aux trois divinité des athées: la nature le hasard et la nécessité et croire en Allah, le créateur, l'organisateur, le sage et celui qui connaît tout.

Une fois la présence d'Allah prouvée par des arguments logiques, il faudrait connaître le Seigneur, glorifié et loué soit-Il.

 

La connaissance d'Allah, qu'Il soit loué et glorifié, et les rangs des croyants.

 

La connaissance du Seigneur comporte des rangs que les croyants escaladent jusqu'à atteindre la connaissance parfaite de leur Seigneur, pureté à Lui. C'est alors qu'ils atteignent l'apogée de leur piété, leur crainte, leur amour, leur obéissance et leur rapprochement vis-à-vis du Seigneur.

 

Troisième rang: c'est la position des savants en cosmologie qui puisent leur foi en Allah et sa connaissance à partir de l'observation et la déduction des phénomènes cosmologiques. Ils croient en un créateur à puissance et volonté, sachant, qu'ils définissent par ses attributs même, à savoir le Puissant, le Volontaire, le Savant, le Sage et le Dispensateur.

Mais ils ignorent les autres noms et attributs divins, ceux par lesquels l'amour du Seigneur ainsi que sa crainte grandissent dans les cœurs. Ils ne cherchent pas à se rapprocher de Lui car ils ne croient pas en son Livre (le Coran) et Son Messager (Mouhammad, r qu'Allah le bénisse et le salue) qui accomplissent la vraie foi d'Allah Tout Puissant.

Cette foi peut être bénéfique à cette catégorie dans ce bas monde grâce à la glorification du Seigneur et leur amour pour Lui et dans l'au-delà en réduisant le châtiment qui leur sera imposé.

 

Deuxième rang: c'est la position des croyants traditionnels qui puisent leur foi par le sentiment instinctif et les récits exhaustifs qui confirment l'existence d'Allah. C'est la plus faible des positions en connaissance du Divin; les gens de cette catégorie sont les moins pieux: ils craignent moins le Seigneur et sont pareils au commun des croyants qui ont suivi les prophètes, qu'Allah le bénisse et le salue.

 

Premier rang: c'est la position des croyants qui ont bien compris les lois divines. Les gens de cette catégorie ont connu le Seigneur et cru en Lui grâce à Ses récits et à ceux des gens qui le connaissent et ont parlé de Lui. Ils l'ont également connu grâce à Ses signes et aux preuves qu'il a établis. Ils sont, parmi les croyants, ceux qui aiment le plus le Seigneur, lui obéissent et le craignent plus que tout. C'est eux qu'Allah a désignés dans le verset suivant (le sens)

…..! إِنَّمَا يَخْشَى اللَّهَ مِنْ عِبَادِهِ الْعُلَمَاء… !

: "……Parmi les serviteurs d'Allah, les savants sont seuls à le redouter….." [Coran XXXV, 28].

Quatrième rang: c'est la position de la connaissance du Seigneur par les Prophètes et les envoyés. Elle est supérieure à la précédente et est la plus parfaite et la plus complète parmi les rangs de la connaissance d'Allah, de la foi en Lui, Son amour. Sa crainte. Son obéissance, l'adoption de sa méthode. Ceux qui l'occupent sont les vrais esclaves qui respectent les droits de la divinité car ils sont dotés d'une nature humaine pure, saine de tous les péchés préalablement à la réception de leur prophétie et leur message et même après avoir été choisis pour porter le message.

Ils ont acquis également cette connaissance par l'observation et la déduction basée sur des arguments logiques ainsi qu'un savoir certain car Allah leur a révélé Ses dires et a montré par leur intermédiaire des miracles grandioses.

Etant donné qu'il sont devenus au courant de ses noms et de ses Attributs, ils ont eu la plus complète des fois, été les plus certains de la divinité du Seigneur, Lui ont porté le plus grand amour et été les plus pieux.

Le dernier des Prophètes, Mouhammad, qu'Allah le bénisse et le salue, déclara lorsqu'il s'adressa à ses compagnons, les gens les plus croyants après les prophètes et les envoyés:

«Je sais plus de choses sur le Seigneur et le crains plus que vous».

 

 

La première méthode:

L'orientation de la raison

 

Lorsque la raison juge une des choses sensibles ou logiques, son jugement ne peut être réfuté contrairement à celui des autres, tels que les sens, les coutumes ou l'induction.

En effet, l'œil pourrait voir une chose, déclarer que celle-ci est stable ou mobile et se tromper. L'oreille également pourrait entendre une voix dire qu'elle provient d'un animal ou d'un homme et se tromper. Même le goût et l'odorat peuvent nous induire en erreur: le goût pourrait nous indiquer que tel plat est sucré ou amer et l'odorat pourrait se tromper en jugeant une odeur spécifique bonne ou mauvaise.

Quant au jugement des coutumes fondées sur les expérimentations, les erreurs y prolifèrent et notamment dans les résultats des inductions.

L'homme, quelque soit sa force, ne peut être au courant de tout. L'erreur qualifie donc la plupart des jugements basés sur les expérimentations, les observations, les suppositions et les syllogismes.

Mais une fois que la raison est prouvée être saine, il n'est pas possible de réfuter ses jugements à caractère obligatoire ou impossible.

Le jugement de la raison en matière d'obligation est la suivante:

Toute chose causée doit avoir une cause.

En matière de l'admissible, elle annonce que le mobile peut s'arrêter et l'immobile bouger dès que les causes de la mobilité et de l'immobilité apparaissent.

Quant à l'impossible, elle annonce que celui qui se trouve en position debout ne peut être assis.

Cette infaillibilité touche à la fois les jugements nécessaires de la raison et les jugements théoriques.

Citons comme exemples des jugements nécessaires: un est la moitié de deux, l'homme est différent de la femme et le récipient rempli n'est pas le même que le vide.

Toutes ces appréciations peuvent être faites sans l'aide de la méditation, de l'observation ou de la déduction.

Parmi les appréciations théoriques de la raison, citons: trois est le huitième de vingt-quatre, un est la moitié du sixième de douze, le monde est créé et enfin toute chose causée doit avoir une cause.

Il est vrai que ces théories doivent se fonder sur l'observation et la méditation mais l'erreur ne peut s'y ingérer.

C'est ainsi que nous pouvons assurer que l'orientation de la raison peut constituer une des deux voies dirigées vers la croyance en Allah et sa connaissance.

Nous détaillerons ci-après les appréciations et les lois de la raison affirmant l'existence d'Allah et guidant vers sa connaissance.

 

1-La loi de la cause.

 

Tout être humain doué de raison doit savoir, de par sa nature humaine que lorsqu'un corps, un état ou un attribut change, il doit avoir une cause qui a performé ce changement. Aucune exception ne déroge à cette loi, quelque soient les cas:

Un vase posé à un endroit donné doit sûrement déclencher la certitude que quelqu'un l'a déposé en ce lieu.

Une machine doit tout de suite indiquer qu'un fabricant l'a fabriquée.

 

Il est impossible que le vase se trouve en ce lieu sans que personne ne l'y dépose, ni que la machine existe sans qu'elle n'ait eu de fabricant.

L'homme doit être convaincu de cette certitude et personne ne serait capable de l'en dissuader. La raison a déjà l'appréciation que chaque machine a son fabricant et que toute chose changeant d'état ou d'endroit l'a été par suite d'une cause. Cette loi ou ces jugements s'appliquent au monde entier, sur toutes ses parties, à savoir la matière, les mouvements et les différentes variétés.

En fait toutes les parties du monde existant parce qu'elles ont une cause qui les a créées; si elles subissent un changement, une cause les a influencées pour qu'elles changent d'état. Cette cause doit être suffisante pour déclencher cette création et ce changement.

Compte tenu des phénomènes de l'innovation, de l'intention, de l'organisation de la coordination en matière de création et de la performance lors des modifications, nous déduisons que la cause qui se trouve à l'origine de la création du monde et des créatures doit sûrement être douée de grande capacité, de volonté, de savoir pour qu'apparaissent cette création, cette innovation, cette organisation, cette habileté et ce sage arrangement.

La nature ne peut être cette cause suffisante car elle est privée d'intention, de volonté, de savoir et de sagesse. Le hasard, non plus, ne peut être désigné puisqu'on ne conçoit pas l'idée qu'il est capable de donner lieu à une si merveilleuse innovation et à ces combinaisons si réussies. Quant à l'hypothèse de la nécessité, elle devint objet de la risée de toute personne raisonnable.

Aussi ne reste-t-il que la cause suffisante qui engendra le monde et ses variétés: le Seigneur Tout-Puissant.

La raison a donc prononcé un jugement véridique et irréfutable: le Seigneur existe et a des attributs vertueux et des qualités sublimes. Les croyants ont cru en Lui et L'ont connu grâce à ce jugement raisonnable, véridique et irréfutable.

 

2- La loi de l'obligation

 

La loi de l'obligation (ou de la nécessité) est un processus de déduction effectué par l'esprit afin de confirmer l'existence du Divin ainsi que l'obligation de croire en Lui, Le connaître. Lui obéir et se rapprocher de Lui.    

A partir de cette loi, on pourrait dire:

Toutes les créatures existantes au monde inférieur et supérieur, à savoir les choses, les plantes, les animaux et les hommes existent, soit parce que leur existence est obligatoire, soit parce qu'elle est admissible ou impossible.

L'obligation est prouvée lorsque la raison la décrète et tous les hommes sains d'esprit la reconnaissent sans qu'il y ait eu de contradiction inacceptable.

Quant à l'impossibilité, elle est le contraire de l'obligation et apparaît lorsque son existence provoque une contradiction mentale inacceptable.

L'existence de l'admissible ou du possible ne provoque aucune contradiction mentale réfutable.

L'existence des créatures serait-elle obligatoire, impossible ou admissible?

L'existence des créatures n'est pas à caractère obligatoire; leur absence ne provoque aucune contradiction mentale et n'est pas impossible. De même, la possibilité de leur existence n'engendre aucune contradiction mentale. Comment le pourrait-elle alors que ces créatures existent vraiment.

Si l'existence des créatures n'est ni obligatoire, ni impossible elle doit donc être admissible, étant donné qu'il n'y a que trois possibilités. Nous pouvons alors argumenter que si cette existence n'est qu'admissible alors que ces créatures existent vraiment, quelle est la raison qui a exhorté leur existence et l'a emporté sur leur absence?

Nous pouvons alors répondre et dire:

Il doit y avoir une raison qui a imposé leur existence. Il est impossible d'imaginer l'existence d'une chose sans cause.

Quelle est donc cette cause qui se trouve à l'origine de l'existence de toutes les créatures? La nature ne peut l'être car elle est privée d'intention et de volonté.

Le hasard ne peut en être l'instigateur non plus puisqu'il est incapable de donner lieu à cette innovation, cette coordination, cette compatibilité et cet équilibre si précis.

Ces combinaisons sont l'œuvre d'une intelligence puissante, d'une grande volonté, et de sagesse. La nécessité est une supposition à rejeter car elle est le fruit de l'imagination.

Nous avons déjà démontré que c'est la providence divine qui a accordé à toute créature sa nature et l'a guidée vers ce qui la préserve jusqu'à la fin fixée de sa vie.

Il ne reste donc qu'une seule cause à l'existence des créatures:

C'est le Seigneur, Glorifié soit-Il, qui les a créées pour que l'univers soit si bien organisé.

Les apparences de la puissance, du savoir et de l'habileté sont des preuves désignant la connaissance, le pouvoir, la parfaite organisation et la grande sagesse du Seigneur.

C'est ainsi que les croyants ont connu le Seigneur, cru en Lui, L'ont aimé, adoré et se sont rapproché de Lui.

 

3-La loi de la survenance

 

Les savants en cosmologie et géologie ont prouvé avec certitude la survenance de tous les êtres vivants, et en dernier lieu l'homme. Donc, le monde entier est apparu en toute certitude. Une chose ne peut être nouvelle et ancienne en même temps; elle ne peut être faite d'une nouvelle partie et d'une autre ancienne. Ces paroles provoquent une contradiction mentale qu'aucun esprit sain ne l'accepte.

Si nous admettions et les naturalistes l'ont admis que le monde entier est survenu; nous serons dans l'obligation d'admettre l'existence d'une cause suffisante à sa création.

L'existence d'un effet ou survenance sans cause provoque une contradiction mentale que la raison rejettera.

L'innovation et l'organisation que l'on peut observer dans le monde moderne requièrent logiquement une cause suffisante douée de capacité de moyens, de volonté et d'intention, de sagesse et d'administration tout comme elles requièrent une cause dont l'existence serait obligatoire de par elle-même car tout manque nécessiterait une autre cause et ainsi de suite.

Ainsi la cause suffisante qui doit logiquement exister n'est autre qu'Allah, le créateur, l'organisateur, le Sage, aux noms les plus beaux et aux qualités suprêmes, le maître des deux mondes et le Seigneur des premiers et des derniers.

C'est grâce à cette loi spéciale, la loi de la survenance, que l'existence du Seigneur a été prouvée. Il fallait donc croire en Lui en tant que Seigneur, l'adorer en faisant ce qu'il préconise, abandonnant ce qu'il déteste à la recherche de Sa satisfaction et du bonheur à Ses côtés le Jour de la rencontre lorsque ce monde créé prendra fin.

 

4- La loi de l'organisation.

 

L'observation de la partie supérieure et inférieure de l'univers révèle une vérité importante et indéniable qu'on ne peut ignorer ou sous estimer: une organisation minutieuse et extraordinaire relie les diverses parties de l'univers entre elle, du plus petit atome à la galaxie. La saine raison humaine ne peut concevoir l'idée que cette extraordinaire organisation provient d'un hasard accidentel, de réactions chimiques ou du mouvement continu de la matière durant des millions d'années comme le prétendent les utopistes, les orgueilleux et les dupés.

Il serait absolument inouï et impossible que cette organisation globale ne soit pas le fruit d'une volonté, une intention, un savoir une sagesse et une administration.

Il suffit de jeter un coup d'œil au ciel pour noter sa composition si habile, ses perspectives, son expansion, le nombre et l'emplacement de ses étoiles, les planètes y circulant, la lumière de son soleil et celle de la lune.

L'homme doué de raison y verra des preuves de puissance, de savoir, d'intention, de volonté et de décision qui rejettent les hypothèses des matérialistes et des athées et admettent l'existence d'un Etre suprême caractérisé des qualités divines.

L'on pourrait observer minutieusement la terre et ses composantes; les océans et les rivières, les monts et les vallées, les collines et les prairies, les plantes et les arbres, les diverses variétés des animaux, les humains toutes races et langues confondues.

L'observateur ne peut qu'admettre une vérité irréfutable:

Toutes ces beautés et innovations sont faites par un créateur savant et sage; c'est Allah auquel rien ne lui est associé.

A ce propos, le Seigneur a dit dans le Coran (le sens):

 !      أَفَلَمْ يَنظُرُوا إِلَى السَّمَاء فَوْقَهُمْ كَيْفَ بَنَيْنَاهَا وَزَيَّنَّاهَا وَمَا لَهَا مِن فُرُوجٍ ! وَالْأَرْضَ مَدَدْنَاهَا وَأَلْقَيْنَا فِيهَا رَوَاسِيَ وَأَنبَتْنَا فِيهَا مِن كُلِّ زَوْجٍ بَهِيجٍ  ! تَبْصِرَةً وَذِكْرَى لِكُلِّ عَبْدٍ مُّنِيبٍ !

(Ne considèrent-ils pas, au-dessus d'eux, le firmament? Ils voient comment nous l'avons édifié et orné, et qu'il est sans fissures. La terre! Nous l'avons étendue; nous y avons jeté des montagnes; nous y avons fait pousser toutes sortes de belles espèces comme un appel à la clairvoyance et un Rappel pour tout serviteur repentant) [Coran L, 6-8).

 

Un coup d'œil rapide à la lumière, aux ténèbres, à l'air combiné, aux composantes de l'eau, à la qualité, à la dualité en toute chose, suffit pour convaincre l'homme doué de raison de l'existence d'un Allah doté d'intention et de volonté, de sagesse et d'administration, de puissance infinie et de savoir que personne ne possède: c'est Allah, le Sage, dont toutes les saines raisons reconnaissent son existence et que tout atome de l'univers constitue une preuve sur "Son savoir. Sa puissance, Son administration et Sa sagesse.

 

5- La loi de la Providence.

 

Avant de détailler la loi de la Providence qui impose la croyance en Allah Tout Puissant Sa connaissance, il serait opportun de citer une règle générale relative au monde entier que seuls les chercheurs en cosmologie connaissent:

II n'existe pas dans l'univers des choses vaines ni quelque sorte d'absurdité. L'univers entier est fondé sur la justice, la vérité, l'organisation et l'agencement, chacune de ses parties renferme un profit intentionnel ou une sagesse recherchée.

Cette vérité universelle apparaît aux. yeux de quiconque observe le monde et ses réalités.

Le Seigneur l'a également confirmée dans le Noble Coran quand II a dit (le sens):

  !  وَمَا خَلَقْنَا السَّمَاء وَالْأَرْضَ وَمَا بَيْنَهُمَا بَاطِلًا ذَلِكَ ظَنُّ الَّذِينَ كَفَرُوا فَوَيْلٌ لِّلَّذِينَ كَفَرُوا مِنَ النَّار ِ  !

(Nous n'avons pas créé par jeu les cieux, la terre et ce qui est entre les deux. Nous les avons créés en toute Vérité, mais la plupart des hommes ne savent pas) [Coran XLV, 38, 39] et aussi

! وَمَا خَلَقْنَا السَّمَاء وَالْأَرْضَ وَمَا بَيْنَهُمَا بَاطِلًا ذَلِكَ ظَنُّ الَّذِينَ كَفَرُوا فَوَيْلٌ لِّلَّذِينَ كَفَرُوا مِنَ النَّارِ !

(Nous n'avons pas créé en vain le ciel, la terre et ce qui se trouve entre les deux, contrairement à ce que pensent les incrédules) [Coran XXXVIII, 27].

 

Cette vérité universelle aussi bien claire que prouvée est pareille à la loi de la Providence qui constitue un argument logique sur l'existence du Seigneur et un des moyens pour Le connaître, à Lui la puissance et la gloire.

La loi de la Providence est composée de deux vérités:

- La première vérité stipule qu'il n'existe pas dans l'univers entier de phénomène vain et absurde.

- La deuxième vérité indique que toutes les parties de l'univers sont mises au service d'une seul espèce de ses créatures. Tant la plus importante des créatures que la plus déplorable est soumise à cette unique espèce.

Il est vraiment étrange que cet énorme univers, y inclus ses planètes célestes et ses créatures terrestres, soit soumis au service d'une seule espèce des créatures.

Cette espèce privilégiée est l'espèce humaine exclusivement. Cette vérité étrange peut être comparée à l'exemple suivant:

Un grand roi donne l'ordre de construire un palais luxueux qui le serait et comporterait les meilleures facilitées et moyens de confort. Ce palais merveilleux est offert pour un noble invité auquel on dit:

Nous avons construit ce palais à ton intention pour que tu y passes ta vie et jouisses des biens et luxes qu'il contient.

Le roi est le Seigneur, le palais l'univers et l'invité l'espèce humaine.

Cette vérité fut également confirmé dans le Coran par le verset suivant:

! اللَّهُ الَّذِي سخَّرَ لَكُمُ الْبَحْرَ لِتَجْرِيَ الْفُلْكُ فِيهِ بِأَمْرِهِ وَلِتَبْتَغُوا مِن فَضْلِهِ وَلَعَلَّكُمْ تَشْكُرُونَ !

(le sens) "Allah est celui qui a mis la mer à votre service afin que le navire y vogue sur son ordre et que vous recherchiez ses bienfaits. Peut-être serez-vous reconnaissants-Il a mis à votre service ce qui se trouve dans les cieux et sur la terre. Tout vient de lui. Il y a vraiment là des. Signes, pour un peuple qui réfléchit!"  [Coran XLV, 12-13].

Passons en revue quelques phénomènes de la providence dans l'univers:

 

A- Dans le ciel.

Il existe dans le ciel de nombreuses planètes et étoiles dont le soleil et la lune. La terre est la plus attachée à ces deux dernières planètes.

Grâce aux étoiles et aux planètes lumineuses, le ciel inférieur, le plafond du domicile de l'homme, est paré. La lune illumine la majeure partie de sa nuit et aide à dénombrer les années et faire des calculs. Le soleil, quant à lui, éclaire la journée et la distingue de la nuit; la terre en puise sa chaleur et son énergie et ne peut se passer de lui sinon la vie y serait impossible. C'est dans le ciel également que s'accumulent les nuages et déversent une eau fraîche dont l'homme profite pour survivre et atteindre le bonheur.

Le ciel et son altitude, ses nombreuses planètes, ses soleils et ses lunes constituent des signes grandioses guidant l'homme à connaître Son Seigneur, prouvant sa puissance et ses bienfaits.

 

B- Sur terre

II se trouve sur terre des mers, des rivières, des métaux, des montagnes, des prairies, des collines, des êtres aquatiques, des animaux terrestres à diverses utilités. Il y a aussi les arbres ombreux et fruitiers, les plantes comestibles et autres.

Toutes ces choses créées sont mises au service de l'homme exclusivement pour son propre profit.

Nous citons à cet égard un seul phénomène universel de la providence en vue de confirmer et éclaircir cette loi. Tous les hommes doués de raison admettent ce phénomène:

Les plantes se divisent en mâles et femelles. La fécondation entre eux respecte une loi fixe et prescrite et sert à assurer à l'homme sa nourriture en céréales, fruits et végétaux, aliments nécessaires pour la vie humaine.

La fécondation de l'espèce animale est bien claire: le bouc se lance à la suite de sa femelle en poussant une voix étrange. Une fois la fécondation achevée, il l'abandonne totalement jusqu'à ce qu'elle met bas et allaite son petit. C'est alors que son instinct le pousse de nouveau vers elle en vue d'accomplir la mission qui lui a été assignée.

Au profit de qui ce phénomène a-t-il lieu? En faveur de l'homme uniquement car ce phénomène lui assure une partie principale de sa nourriture, à savoir le lait, le fromage et la viande outre son habit, son matelas et sa couverture.

Enfin, si cette providence révélée par les phénomènes universels ne prouve pas l'existence d'un créateur doté de volonté, d'intention, de savoir, de sagesse et de puissance, qui a créé l'homme et a mis l'univers à son service, rien ne pourrait désigner une autre chose dans la vie: ni la cendre ne désigne pas le feu, ni les noyaux les dattes, ni la parole l'homme, ni le mouvement la vie.

Si ce n'est pas ainsi, alors à quoi bon sert la raison, et que le bas monde disparaisse.

 

 

La deuxième méthode L'orientation de la religion

 

Nous avons déjà mentionné que la méthode de l'orientation religieuse réunit les deux déductions suivantes:

- Le syllogisme mental

- Le syllogisme religieux légal.

Ces deux méthodes sont les meilleures susceptibles d'aboutir à la connaissance du Seigneur et à la foi en Lui. Elles suscitent ceux qui les suivent à œuvrer pour purifier l'âme et se préparer pour le bonheur des deux mondes.

L'orientation de la raison exclusivement est une méthode qui sauve celui qui l'adopte  déchirement interne, de l'inquiétude psychique et de la perplexité mentale. Pourtant, elle ne purifie point son âme, ne réforme pas sa moralité, ne le prépare pas pour le bonheur de la vie de l'au-delà tout comme elle ne l'arrache pas du cercle de l'incrédulité qui conduit à la torture éternelle de l'au-delà.

Nous ferons ci-après un bref aperçu sur les différentes méthodes de l'orientation religieuse qui conduit quiconque l'adopte à la connaissance parfaite du Seigneur, connaissance qui exhorte à la droiture et prépare au bonheur et à la perfection.

Avant d'entamer cet aperçu, il conviendrait de citer deux vérités prouvées qui devraient être le point de départ de la connaissance personnelle et de l'introduction du Seigneur à autrui.

 

Première vérité:

 

Personne ne connaît Allah comme II se connaît lui-même et ne peut Le faire connaître comme II le fait.

 

Deuxième vérité:

 

Les sources de la connaissance du Seigneur Tout Puissant sont Son noble Livre et Son Messager. En effet, Allah s'est longuement décrit à ses adorateurs dans Son Livre.

En outre, le Messager r, qu'Allah le bénisse et le salue, n'a pas cessé de décrire son Seigneur en parlant de Lui en citant Ses noms et Ses attributs au point que les croyants ont formé une vaste idée sur leur Seigneur et L'ont par conséquent aimé et adoré.

Il serait opportun d'avertir les lecteurs que la description du Seigneur dans le Coran prit différentes formes et structures:

- Tantôt II s'adresse à la totalité de Ses esclaves aussi bien les croyants que les incrédules. Se décrit, leur ordonne et prescrit des interdictions.

- Tantôt II s'adresse à Ses prophètes et Ses envoyés, les inter­pelle, leur parle et leur révèle des messages.

- Tantôt II s'adresse aux croyants en Lui et Ses envoyés, leur parle, leur prescrit des interdictions, leur fait des promesses et les avertit.

- Tantôt II envoyé les messagers, leur révèle les livres et les appuie par des miracles que les humains ne peuvent performer compte tenu que ces phénomènes miraculeux ne sont pas soumis aux lois de l'univers.

Détaillons ces différentes façons ci-après:

1- Le Seigneur s'adresse à la totalité de ses esclaves dans la sourate de la vache quand II dit:

! يَا أَيُّهَا النَّاسُ اعْبُدُواْ رَبَّكُمُ الَّذِي خَلَقَكُمْ وَالَّذِينَ مِن قَبْلِكُمْ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ ! الَّذِي جَعَلَ لَكُمُ الأَرْضَ فِرَاشاً وَالسَّمَاء بِنَاء وَأَنزَلَ مِنَ السَّمَاء مَاء فَأَخْرَجَ بِهِ مِنَ الثَّمَرَاتِ رِزْقاً لَّكُمْ فَلاَ تَجْعَلُواْ لِلّهِ أَندَاداً وَأَنتُمْ تَعْلَمُونَ ! 

(le sens) "O vous les hommes! Servez votre Seigneur qui vous a créés, vous, et ceux qui ont vécu avant vous. -Peut-être le craindrez-vous- De la terre, il a fait pour vous un lit de repos et du firmament, un édifice. Il fait descendre du ciel une eau grâce à laquelle il fait surgir des fruits pour assurer votre subsistance. N'attribuez pas à Allah de rivaux, alors que vous savez" [Coran II, 21-22]

 

Dans ces deux versets. Le Seigneur interpelle les esclaves, leur ordonne de L'adorer et leur interdit de Lui donner un associé. Il se décrit également en tant que Seigneur, créateur, dispensateur qui accorde aux créatures leur subsistance. Il a créé l'humanité entière, fit pour elle la terre un lit de repos, le ciel un firmament, déversa du ciel une eau qui donna lieu à des fruits pour assurer sa subsistance.

En outre, ces versets comprennent deux preuves logiques déjà expliquées:

- La preuve de la survenance

- La preuve de la providence.

Lorsque le Seigneur dit dans la sourate des femmes:

! يَا أَيُّهَا النَّاسُ اتَّقُواْ رَبَّكُمُ الَّذِي خَلَقَكُم مِّن نَّفْسٍ وَاحِدَةٍ وَخَلَقَ مِنْهَا زَوْجَهَا وَبَثَّ مِنْهُمَا رِجَالاً كَثِيرًا وَنِسَاء وَاتَّقُواْ اللّهَ الَّذِي تَسَاءلُونَ بِهِ وَالأَرْحَامَ إِنَّ اللّهَ كَانَ عَلَيْكُمْ رَقِيبًا !

(le sens) "O vous les hommes! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d'un seul être, puis, de celui-ci il a créé son épouse et il a fait naître de ce couple un grand nombre d'hommes et de femmes" [Coran IV, 1].

 

Le Seigneur ordonne à l'humanité entière de l'adorer en lui obéissant et abandonnant tout ce qu'il a interdit. Il leur rappelle qu'il est leur Seigneur c'est-à-dire leur créateur qui leur accorde la subsistance et gère leurs affaires. Il fait également allusion à l'origine de leur création. Dans ce noble appel figure donc la définition d'Allah en tant que créateur ainsi qu'une preuve logique, celle de la survenance.

Dans les paroles divines de la sourate Al Araf, il est dit:

! إِنَّ رَبَّكُمُ اللّهُ الَّذِي خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضَ فِي سِتَّةِ أَيَّامٍ ثُمَّ اسْتَوَى عَلَى الْعَرْشِ يُغْشِي اللَّيْلَ النَّهَارَ يَطْلُبُهُ حَثِيثًا وَالشَّمْسَ وَالْقَمَرَ وَالنُّجُومَ مُسَخَّرَاتٍ بِأَمْرِهِ أَلاَ لَهُ الْخَلْقُ وَالأَمْرُ تَبَارَكَ اللّهُ رَبُّ الْعَالَمِينَ !

(le sens) "Votre Seigneur est Allah: Il a créé les cieux et la terre en six jours puis Il s'est élévé en majesté sur le Trône. Il couvre le jour de la nuit qui poursuit celui-ci sans arrêt. Le soleil, la lune et les étoiles sont soumis à son ordre. La création et l'ordre ne lui appartiennent-ils pas? Béni soit Allah, le Maître des mondes!" [Coran VII, 54).

Le Seigneur se décrit comme le Seigneur qui a créé tout l'univers, tant supérieur qu'inférieur, II gère le monde du haut de son Trône. Etant donné qu'il est le seul créateur et organisateur. II est le seul à être digne d'être adoré et de légiférer. Cette nouvelle coranique comporte une preuve logique confirmant l'existence du Seigneur: c'est la preuve de la cause suffisante.

Tout homme voyant peut noter les signes de la création et de l'administration dans les diverses parties de l'univers; celui-ci devrait donc avoir été créé par les mains d'un créateur, hypothèse impossible à nier car son opposé serait contradictoire du point de vue logique.

Dans la sourate du créateur, le Seigneur interpelle les hommes et leur dit:

! يَا أَيُّهَا النَّاسُ اذْكُرُوا نِعْمَتَ اللَّهِ عَلَيْكُمْ هَلْ مِنْ خَالِقٍ غَيْرُ اللَّهِ يَرْزُقُكُم مِّنَ السَّمَاء وَالْأَرْضِ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ فَأَنَّى تُؤْفَكُونَ !

(le sens) "0 vous, les hommes! souvenez-vous des bienfaits d'Allah envers vous! Existe-t-il, en dehors d'Allah, un créateur qui vous accorde du ciel et de la terre, ce qui est nécessaire à votre subsistance? Il n'y a de divinité que Lui! -comme vous êtes stupides!" [Coran XXXV, 3].

Il se définit en tant que Bienfaiteur des hommes, qui leur a accordé les bienfaits de la création et la subsistance. Il leur demanda de ne pas oublier Ses bienfaits et de L'en remercier en L'adorant en exclusivité. Car personne autre que Lui ne mérite d'être adoré et quiconque le fait serait stupide.

Ce noble appel comporte donc les deux preuves logiques de la survenance et de la providence.

Dans le verset suivant:

! يَا أَيُّهَا النَّاسُ إِنَّا خَلَقْنَاكُم مِّن ذَكَرٍ وَأُنثَى وَجَعَلْنَاكُمْ شُعُوبًا وَقَبَائِلَ لِتَعَارَفُوا إِنَّ أَكْرَمَكُمْ عِندَ اللَّهِ أَتْقَاكُمْ إِنَّ اللَّهَ عَلِيمٌ خَبِيرٌ!

(le sens) (O vous, les hommes! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle. Nous vous avons constitués en peuples et en tribus pour que vous vous connaissiez entre vous. Le plus noble d'entre vous, auprès d'Allah, est le plus pieux d'entre vous. -Allah est celui qui sait et qui est bien informé) [Coran XXXXIX, 13], le Seigneur se décrit en tant que Le Créateur, Le Dispensateur doué de savoir et d'expérience complète.

Son administration apparut lorsque Il établit entre les hommes des relations sociales afin que la coopération mutuelle aboutisse à leur bonheur. Si Il l'avait voulu, Il aurait pu leur accorder un style de vie pareil à celui des animaux: ils seront ainsi, privés de famille, de tribu et de peuple. Par conséquent, il n'y aurait ni civilisation, ni humanité, ni dignité humaine.

Ce verset comporte également les preuves de la survenance et de la création.

Dans la sourate de Luqman, le salut soit sur lui, le Seigneur dit:

! خَلَقَ السَّمَاوَاتِ بِغَيْرِ عَمَدٍ تَرَوْنَهَا وَأَلْقَى فِي الْأَرْضِ رَوَاسِيَ أَن تَمِيدَ بِكُمْ وَبَثَّ فِيهَا مِن كُلِّ دَابَّةٍ وَأَنزَلْنَا مِنَ السَّمَاء مَاء فَأَنبَتْنَا فِيهَا مِن كُلِّ زَوْجٍ كَرِيمٍ ! هَذَا خَلْقُ اللَّهِ فَأَرُونِي مَاذَا خَلَقَ الَّذِينَ مِن دُونِهِ بَلِ الظَّالِمُونَ فِي ضَلَالٍ مُّبِينٍ !

(le sens) "II a créé les cieux sans colonnes visibles; il a jeté sur la terre des montagnes comme des piliers afin qu'elle ne branle pas et vous non plus; il y a propagé toutes sortes d'animaux. Nous avons fait descendre du ciel une eau et nous avons fait pousser sur la terre toutes sortes d'espèces utiles. Telle est la création d'Allah! «Montrez-moi ce que d'autres que lui ont créé!» -Mais les injustes sont dans un égarement manifeste" [Coran XXXI, 10-11).

Dans ce verset, le Seigneur se décrit comme étant le seul à porter les caractéristiques de la perfection. Il a créé les cieux solidement puisque Il a déposé les lois de la gravité grâce à laquelle les planètes se sont tenues à leur emplacement sans avoir besoin des moyens de soutien qu'utilisent les hommes, tels que les colonnes.

Il a jeté sur la terre les montagnes afin qu'elle garde son équilibre et ne branle pas, provoquant la mort de ceux qui se trouvent dessus.

En plus, il a propagé des bêtes, différentes du point de vue espèce, forme, caractéristiques et avantages.

Il a également déversé l'eau des pluies des couches supérieures de l'air afin de faire pousser les diverses plantes qui constituent l'aliment essentiel de ces animaux.

 

Dans cet appel, le Seigneur lance un défi franc à ceux qui divinisent un autre que Lui: Ils n'ont qu'à montrer une chose que leurs prétendus dieux ont pu créer.

Les paroles divines comportent les preuves logiques suivantes:

- La preuve de la survenance, de la Providence, de l'organisation et de l'obligation.

Dans la sourate des Groupes, il est dit:

! خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ بِالْحَقِّ يُكَوِّرُ اللَّيْلَ عَلَى النَّهَارِ وَيُكَوِّرُ النَّهَارَ عَلَى اللَّيْلِ وَسَخَّرَ الشَّمْسَ وَالْقَمَرَ كُلٌّ يَجْرِي لِأَجَلٍ مُسَمًّى أَلَا هُوَ الْعَزِيزُ الْغَفَّارُ ! خَلَقَكُم مِّن نَّفْسٍ وَاحِدَةٍ ثُمَّ جَعَلَ مِنْهَا زَوْجَهَا وَأَنزَلَ لَكُم مِّنْ الْأَنْعَامِ ثَمَانِيَةَ أَزْوَاجٍ يَخْلُقُكُمْ فِي بُطُونِ أُمَّهَاتِكُمْ خَلْقًا مِن بَعْدِ خَلْقٍ فِي ظُلُمَاتٍ ثَلَاثٍ ذَلِكُمُ اللَّهُ رَبُّكُمْ لَهُ الْمُلْكُ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ فَأَنَّى تُصْرَفُونَ !

(le sens) "II a créé les cieux et la terre en toute vérité. Il enroule la nuit sur le jour et il enroule le jour sur la nuit. Il a assujetti le soleil et la lune: chacun d'eux poursuit sa course vers un terme fixé. -N'est-il pas le Tout-Puissant, celui qui ne cesse de pardonner?. Il vous a créés d'un seul être dont il a ensuite tiré son épouse. -Il a fait descendre, pour vous, huit couples de bestiaux- II vous a créés dans les entrailles de vos mères:création après création dans trois ténèbres. Tel est Allah, votre Seigneur. La Royauté lui appartient. Il n'y a de divinité que lui!Comment vous êtes-vous détournés?" [Coran XXXIX, 5-6).

 

Dans ces deux versets coraniques, le Seigneur se présente à Ses esclaves grâce à Ses qualités sublimes: II est le Créateur, le Fort, le Puissant, l'Organisateur, le Miséricordieux, le Bienfaiteur qui a accordé des avantages aux humains, leur a donné une terre appropriée à leur vie par la succession du jour et de la nuit et par la présence du soleil et de la lune au-dessus d'eux: la lune les illumine et les aide à définir les mois et les années alors que le Soleil les éclaire, leur donne de la chaleur et permet que la vie se poursuit sur terre.

Il a créé les bestiaux pour que les hommes profitent de leurs chairs, leurs laits, leurs laines et leurs poils: ils boivent donc leurs laits, les utilisent comme bêtes de monture, consomment leurs chairs et fabriquent leurs habits et leur meubles à partir de leurs laines et leurs poils.

 

Conformément à ces nobles qualités et ces grands bienfaits, le Seigneur Se présente aux hommes et leur annonce qu'il est leur Seigneur, leur Maître qu'il n'y a rien que Lui. Il exprime Son étonnement quant à ceux qui se détournent de Lui et adorent un autre.

Il suffit de lire attentivement ces deux versets pour noter l'existence des preuves logiques suivantes:

la preuve de l'obligation, de la survenance, de l'organisation, de la Providence et de la causalité.

Dans les deux versets suivants de la sourate de La vache :

! كَيْفَ تَكْفُرُونَ بِاللَّهِ وَكُنتُمْ أَمْوَاتاً فَأَحْيَاكُمْ ثُمَّ يُمِيتُكُمْ ثُمَّ يُحْيِيكُمْ ثُمَّ إِلَيْهِ تُرْجَعُونَ ! هُوَ الَّذِي خَلَقَ لَكُم مَّا فِي الأَرْضِ جَمِيعاً ثُمَّ اسْتَوَى إِلَى السَّمَاء فَسَوَّاهُنَّ سَبْعَ سَمَاوَاتٍ وَهُوَ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيمٌ !

(le sens) "Comment pouvez-vous ne pas croire en Allah? Il vous a donné la vie, alors que vous n'existiez pas. Il vous fera mourir, puis il vous ressuscitera et vous serez ramenés à lui. C'est lui qui a créé pour vous tous ce qui est sur la terre. Il s'est ensuite tourné vers le ciel qu'il a organisé en sept cieux-Il connaît toute chose-" [Coran II, 28-29], le Seigneur exprime son étonnement vis-à-vis de la mécréance et l'ingratitude des incrédules. Il leur rappelle leur état préalable à leur création, leur vie, leur mort suivie par leur résurrection lorsqu'ils viendront à Lui pour qu'il juge entre eux et les récompense ou châtie grâce à Sa miséricorde et Sa justice. Les versets comportent les preuves de la survenance, de la causalité et de la Providence.

2- Le Seigneur adresse son discours à une catégorie spéciale de ses esclaves, celle de Ses prophètes et Ses messagers. Il les a interpellé, leur a révélé son message et fit descendre les anges vers eux.

Parmi ces prophètes, citons Adam, le père de l'humanité, le salut sur lui, auquel le Seigneur s'est adressé quand II a dit (le sens) :

! وَقُلْنَا يَا آدَمُ اسْكُنْ أَنتَ وَزَوْجُكَ الْجَنَّةَ وَكُلاَ مِنْهَا رَغَداً حَيْثُ شِئْتُمَا وَلاَ تَقْرَبَا هَـذِهِ الشَّجَرَةَ فَتَكُونَا مِنَ الْظَّالِمِينَ!

(le sens) "Nous avons dit: «O Adam! Habite avec ton épouse dans le jardin; mangez de ses fruits comme vous le voudrez mais ne vous approchez pas de cet arbre, sinon vous seriez au nombre des injustes»" [Coran II, 35).

 

Dans la sourate de Taha, II parle d'Adam également:

! وَلَقَدْ عَهِدْنَا إِلَى آدَمَ مِن قَبْلُ فَنَسِيَ وَلَمْ نَجِدْ لَهُ عَزْمًا! وَإِذْ قُلْنَا لِلْمَلَائِكَةِ اسْجُدُوا لِآدَمَ فَسَجَدُوا إِلَّا إِبْلِيسَ أَبَى! فَقُلْنَا يَا آدَمُ إِنَّ هَذَا عَدُوٌّ لَّكَ وَلِزَوْجِكَ فَلَا يُخْرِجَنَّكُمَا مِنَ الْجَنَّةِ فَتَشْقَى! إِنَّ لَكَ أَلَّا تَجُوعَ فِيهَا وَلَا تَعْرَى! وَأَنَّكَ لَا تَظْمَأُ فِيهَا وَلَا تَضْحَى!

(le sens) "Nous avons autrefois confié une mission à Adam, mais il l'oublia, nous n'avons trouvé en lui aucune résolution * Lorsque nous avons dit aux anges: «Prosternez-vous devant Adam», ils se prosternèrent, à l'exception d'Iblis qui refusa * Nous dîmes: «O Adam! Celui-ci est un ennemi pour toi et pour ton épouse. Qu'il ne vous fasse pas sortir tous deux du jardin, sinon tu serais malheureux * Tu n'y auras pas faim, tu n'y seras pas nu * tu n'y auras pas soif, tu n'y souffriras pas de la chaleur du Soleil" [Coran XX, 115-119].

Dans le premier verset, le Seigneur interpelle Adam et lui ordonne d'habiter avec son épouse au Paradis. Ils étaient autorisés de manger de tout sauf d'un seul arbre qu'ils ne devaient pas toucher.

Dans le deuxième verset. II ordonne aux Anges de se prosterner devant Adam. Tous s'exécutèrent à l'exception d'Iblis qui s'y refusa. Le Seigneur le désigna comme l'ennemi d'Adam et de son épouse et leurs avertit qu'ils risquaient d'être expulsés du Paradis au cas où ils obéissent à Iblis et mangent de l'arbre interdit.

Le Seigneur s'adressa également à Noé, lui révéla Son message et l'interpella dans la sourate de Houd:

! وَأُوحِيَ إِلَى نُوحٍ أَنَّهُ لَن يُؤْمِنَ مِن قَوْمِكَ إِلاَّ مَن قَدْ آمَنَ فَلاَ تَبْتَئِسْ بِمَا كَانُواْ يَفْعَلُونَ ! وَاصْنَعِ الْفُلْكَ بِأَعْيُنِنَا وَوَحْيِنَا وَلاَ تُخَاطِبْنِي فِي الَّذِينَ ظَلَمُواْ إِنَّهُم مُّغْرَقُونَ!

(le sens) "II fut révélé à Noé: «Nul parmi ton peuple ne croit, à part celui qui croyait déjà. Ne t'attriste pas de ce qu'ils font"Construis l'arche sous nos yeux et d'après notre révélation. Ne me parle plus des injustes, ils vont être engloutis"  [Coran XI,36-37]

Et enfin

! قِيلَ يَا نُوحُ اهْبِطْ بِسَلاَمٍ مِّنَّا وَبَركَاتٍ عَلَيْكَ وَعَلَى أُمَمٍ مِّمَّن مَّعَكَ وَأُمَمٌ سَنُمَتِّعُهُمْ ثُمَّ يَمَسُّهُم مِّنَّا عَذَابٌ أَلِيمٌ!

(le sens) "O Noé! Descends avec la paix que nous te donnons et des bénédictions sur toi et sur les communautés de ceux qui sont avec toi" [Coran XI, 48].

Abraham, le salut sur lui, se voit interpeller par le Seigneur qui lui confie la mission de construire la vieille Maison et la purifier pour ceux qui s'y retirent pieusement et qui accomplissent les circuits.

! ….إِنِّي جَاعِلُكَ لِلنَّاسِ إِمَامًا قَالَ وَمِن ذُرِّيَّتِي قَالَ لاَ يَنَالُ عَهْدِي الظَّالِمِينَ ! وَإِذْ جَعَلْنَا الْبَيْتَ مَثَابَةً لِّلنَّاسِ وَأَمْناً وَاتَّخِذُواْ مِن مَّقَامِ إِبْرَاهِيمَ مُصَلًّى وَعَهِدْنَا إِلَى إِبْرَاهِيمَ وَإِسْمَاعِيلَ أَن طَهِّرَا بَيْتِيَ لِلطَّائِفِينَ وَالْعَاكِفِينَ وَالرُّكَّعِ السُّجُودِ!  

 

(le sens) 124 "……Je vais faire de toi un guide pour les hommes. Abraham dit: «Et pour ma descendance aussi? Le Seigneur dit: «Mon alliance ne concerne pas les injustes" 125 "Nous avons confié une mission à Abraham et Ismail «Purifiez ma Maison pour ceux qui accomplissent les circuits; pour ceux qui s'y retirent pieusement, pour ceux qui s'inclinent et se prosternent"[Coran II, 124 et125].

Et encore

! وَنَادَيْنَاهُ أَنْ يَا إِبْرَاهِيمُ ! قَدْ صَدَّقْتَ الرُّؤْيَا إِنَّا كَذَلِكَ نَجْزِي الْمُحْسِنِينَ  !

(le sens) "Nous l'appelâmes: «O Abraham! Tu as cru en cette vision et tu l'as réalisée" [Coran XXXVII, 104-105) et enfin

 

! إِنَّا أَوْحَيْنَا إِلَيْكَ كَمَا أَوْحَيْنَا إِلَى نُوحٍ وَالنَّبِيِّينَ مِن بَعْدِهِ وَأَوْحَيْنَا إِلَى إِبْرَاهِيمَ وَإِسْمَاعِيلَ وَإْسْحَقَ وَيَعْقُوبَ وَالأَسْبَاطِ وَعِيسَى وَأَيُّوبَ وَيُونُسَ وَهَارُونَ وَسُلَيْمَانَ وَآتَيْنَا دَاوُودَ زَبُورًا!

Nous t’avons fait une révélation comme Nous fîmes à Noé et aux prophètes après lui. Et Nous avons fait révélation à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob aux Tribus, à Jésus, à Job, à Jonas, à Aaron et à Salomon, et Nous avons donné le Zabour à David."  [Coran IV, 163].

Il adressa ensuite son appel à Moïse, le salut sur lui, l'informa qu'il était son Seigneur, qu'il n'y a point de divinité que Lui et lui ordonna de l'adorer et d'observer les prières en invoquant Son Nom. Il lui demanda ce qu'il portait à la main droite, Moïse Lui répondit et L'entendit lui dire de jeter le bâton et ainsi se poursuivit ce merveilleux récit décrit dans la sourate de Ta.Ha:

! فَلَمَّا أَتَاهَا نُودِي يَا مُوسَى ! إِنِّي أَنَا رَبُّكَ فَاخْلَعْ نَعْلَيْكَ إِنَّكَ بِالْوَادِ الْمُقَدَّسِ طُوًىوَأَنَا اخْتَرْتُكَ فَاسْتَمِعْ لِمَا يُوحَى !  وَأَنَا اخْتَرْتُكَ فَاسْتَمِعْ لِمَا يُوحَى ! إِنَّنِي أَنَا اللَّهُ لَا إِلَهَ إِلَّا أَنَا فَاعْبُدْنِي وَأَقِمِ الصَّلَاةَ لِذِكْرِي !

(le sens) "

"Puis, lorsqu’il y arriva, il fut interpellé:O Moïse! Je suis, en vérité, ton Seigneur! Ote tes sandales:tu es dans la vallée sainte de Tuwa. * Je t'ai choisi. Ecoute ce qui t'est révélé  Moi, en vérité, je suis Allah! Il n'y a d'Allah que moi. Adore-moi donc! Observe la prière en invoquant mon nom "[Coran XX, 11-14).

Et encore

! وَمَا تِلْكَ بِيَمِينِكَ يَا مُوسَى ! قَالَ هِيَ عَصَايَ أَتَوَكَّأُ عَلَيْهَا وَأَهُشُّ بِهَا عَلَى غَنَمِي وَلِيَ فِيهَا مَآرِبُ أُخْرَى  !قَالَ أَلْقِهَا يَا مُوسَى ! فَأَلْقَاهَا فَإِذَا هِيَ حَيَّةٌ تَسْعَى  ! قَالَ خُذْهَا وَلَا تَخَفْ سَنُعِيدُهَا سِيرَتَهَا الْأُولَى  !وَاضْمُمْ يَدَكَ إِلَى جَنَاحِكَ تَخْرُجْ بَيْضَاء مِنْ غَيْرِ سُوءٍ آيَةً أُخْرَى ! لِنُرِيَكَ مِنْ آيَاتِنَا الْكُبْرَى ! اذْهَبْ إِلَى فِرْعَوْنَ إِنَّهُ طَغَى ! قَالَ رَبِّ اشْرَحْ لِي صَدْرِي ! …………..فَأْتِيَاهُ فَقُولَا إِنَّا رَسُولَا رَبِّكَ فَأَرْسِلْ مَعَنَا بَنِي إِسْرَائِيلَ وَلَا تُعَذِّبْهُمْ قَدْ جِئْنَاكَ بِآيَةٍ مِّن رَّبِّكَ وَالسَّلَامُ عَلَى مَنِ اتَّبَعَ الْهُدَى !

 

"(17) Et qu’est-ce qu’il y a dans ta main droite, O Moïse? * II répondit:«C'est mon bâton sur lequel je m'appuie et avec lequel j'abats du feuillage pour mes moutons; il me sert encore à d'autres usages» *Allah dit: «Jette-le, O Moïse!» * II le jeta et le voici, serpent qui rampait.*Allah dit: «Saisis-le! Ne crains rien! Nous allons le faire revenir à son premier état. * Mets ta main sur ton côté; elle en sortira blanche, sans aucun dommage, autre signe * pour te montrer certains de nos plus grands Signes * Va chez Pharaon; il est rebelle * Moïse dit: Seigneur élargis ma poitrine...] jusqu'à (Que la paix soit sur quiconque suit la Direction) [Coran XX, 17-47).

Allah interpella aussi David, le salut sur lui, l'informa qu'il le nommait lieutenant sur terre et lui ordonna d'être juste et de prononcer des jugements équitables et lui interdit de succomber à ses passions:

! يَا دَاوُودُ إِنَّا جَعَلْنَاكَ خَلِيفَةً فِي الْأَرْضِ فَاحْكُم بَيْنَ النَّاسِ بِالْحَقِّ وَلَا تَتَّبِعِ الْهَوَى فَيُضِلَّكَ عَن سَبِيلِ اللَّهِ إِنَّ الَّذِينَ يَضِلُّونَ عَن سَبِيلِ اللَّهِ لَهُمْ عَذَابٌ شَدِيدٌ بِمَا نَسُوا يَوْمَ الْحِسَابِ !

(le sens)"O David, nous avons fait de toi un lieutenant sur la terre:juge les hommes selon la justice, ne suis pas ta passion, elle t'égarerait loin du chemin d'Allah" Coran XXXVIII, 26].

Quant à Job (Ayoub), il eut recours au Seigneur pour qu'il le guérisse de sa maladie. Allah exauça son désir, le guérit, lui rendit la famille et les biens perdus, lui indiqua qu'il devrait utiliser l'eau pour se laver et en boire aux fins de guérir et lui donna l'ordre de ne point blasphémer.

! وَاذْكُرْ عَبْدَنَا أَيُّوبَ إِذْ نَادَى رَبَّهُ أَنِّي مَسَّنِيَ الشَّيْطَانُ بِنُصْبٍ وَعَذَابٍ ! ارْكُضْ بِرِجْلِكَ هَذَا مُغْتَسَلٌ بَارِدٌ وَشَرَابٌ ! وَوَهَبْنَا لَهُ أَهْلَهُ وَمِثْلَهُم مَّعَهُمْ رَحْمَةً مِّنَّا وَذِكْرَى لِأُوْلِي الْأَلْبَابِ ! وَخُذْ بِيَدِكَ ضِغْثًا فَاضْرِب بِّهِ وَلَا تَحْنَثْ إِنَّا وَجَدْنَاهُ صَابِرًا نِعْمَ الْعَبْدُ إِنَّهُ أَوَّابٌ !

(le sens)"Mentionne notre serviteur Job: II invoqua  son Seigneur:«Le Démon m'a atteint par une souffrance et un châtiment. * Frappe du pied! Voici une eau fraîche pour te laver et pour boire. * -Nous lui avons rendu sa famille et deux fois plus nombreuse: ce fut une miséricorde venue de nous et un souvenir pour ceux qui sont doués d'intelligence * Prends dans ta main une touffe d'herbe; utilise- la et ne blasphème pas.» -Nous l'avons trouvé patient- Quel excellent serviteur! Il était plein de repentir!) [Coran XXXVIII, 41-44].

Zacharie reçut la bonne nouvelle divine qui lui annonça la naissance de Jean (Yahia) cet enfant tant attendu.

! يَا زَكَرِيَّا إِنَّا نُبَشِّرُكَ بِغُلَامٍ اسْمُهُ يَحْيَى لَمْ نَجْعَل لَّهُ مِن قَبْلُ سَمِيًّا !

(le sens) "O Zacharie! Nous t'annonçons la bonne nouvelle d'un garçon; son nom sera Jean. -Nous ne lui avons donné aucun homonyme dans le passé" [Coran XIX, 7].

Lorsqu'il demanda un Signeur, le Signe le lui donna:

! قَالَ رَبِّ اجْعَل لِّي آيَةً قَالَ آيَتُكَ أَلَّا تُكَلِّمَ النَّاسَ ثَلَاثَ لَيَالٍ سَوِيًّا !

(le sens)"Mon Seigneur! Accorde-moi un Signe!» Il dit: «Voilà ton signe: durant trois jours entiers, tu ne parleras pas aux hommes») [Coran XIX, 10].

 

Le discours divin s'adressa également à Jésus, fils de Marie, le salut sur eux. Le Seigneur lui rappela les bienfaits accordés à lui et à sa mère, sa fortification par l'Esprit de Sainteté, lui apprit qu'il allait mourir et sera élevé vers Lui.

! إِذْ قَالَ اللّهُ يَا عِيسى ابْنَ مَرْيَمَ اذْكُرْ نِعْمَتِي عَلَيْكَ وَعَلَى وَالِدَتِكَ إِذْ أَيَّدتُّكَ بِرُوحِ !…

(le sens)"O Jésus, fils de Marie! Rappelle-toi mes bienfaits à ton égard et à l'égard de ta mère. Je t'ai fortifié par l'Esprit de Sainteté….." [Coran V, 110]. et aussi

إِذْ قَالَ اللّهُ يَا عِيسَى إِنِّي مُتَوَفِّيكَ وَرَافِعُكَ إِلَيَّ وَمُطَهِّرُكَ مِنَ الَّذِينَ كَفَرُواْ وَجَاعِلُ الَّذِينَ اتَّبَعُوكَ فَوْقَ الَّذِينَ كَفَرُواْ إِلَى يَوْمِ الْقِيَامَةِ ثُمَّ إِلَيَّ مَرْجِعُكُمْ فَأَحْكُمُ بَيْنَكُمْ فِيمَا كُنتُمْ فِيهِ تَخْتَلِفُونَ

 

 

(le sens)"Quand Allah dit:"O Jésus! Je vais, en vérité, te rappeler à moi, t'élever vers moi, te délivrer des incrédules. Je vais placer ceux qui t'ont suivi au-dessus des incrédules, jusqu'au Jour de la Résurrection" [Coran III, 55].

Il s'adressa enfin à Mouhammad r , l'envoya comme messager, lui prescrit des ordres, des interdictions, des directives ainsi que des enseignements à divers endroits du Noble Coran, ce Livre qu'il lui a révélé pour guider sa communauté.

Dans la sourate de la Table servie. II lui dit:

! يَا أَيُّهَا الرَّسُولُ بَلِّغْ مَا أُنزِلَ إِلَيْكَ مِن رَّبِّكَ وَإِن لَّمْ تَفْعَلْ فَمَا بَلَّغْتَ رِسَالَتَهُ وَاللّهُ يَعْصِمُكَ مِنَ النَّاسِ إِنَّ اللّهَ لاَ يَهْدِي الْقَوْمَ الْكَافِرِينَ !

(le sens)"O Prophète! Fais connaître ce qui t'a été révélé par ton Seigneur. Si tu ne le fais pas, tu n'auras pas fait connaître ton message"[Coran V, 67].

Dans la sourate des Factions:

! يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ إِنَّا أَرْسَلْنَاكَ شَاهِدًا وَمُبَشِّرًا وَنَذِيرًا ! وَدَاعِيًا إِلَى اللَّهِ بِإِذْنِهِ وَسِرَاجًا مُّنِيرًا !

(le sens)"O toi, le Prophète! Nous t'avons envoyé comme témoin, comme   annonciateur   de   bonnes   nouvelles,   comme avertisseur *, comme celui qui invoque Allah -avec sa permission- et comme un brillant luminaire" [Coran XXXIII, 45-46] et aussi

يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ اتَّقِ اللَّهَ وَلَا تُطِعِ الْكَافِرِينَ وَالْمُنَافِقِينَ إِنَّ اللَّهَ كَانَ عَلِيمًا حَكِيمًا ! وَاتَّبِعْ مَا يُوحَى إِلَيْكَ مِن رَّبِّكَ إِنَّ اللَّهَ كَانَ بِمَا تَعْمَلُونَ خَبِيرًا ! وَتَوَكَّلْ عَلَى اللَّهِ وَكَفَى بِاللَّهِ وَكِيلًا !

(le sens)"O Prophète! Crains Allah! N'obéis ni aux incrédules, ni aux hypocrites-Allah est, en vérité, celui qui sait, Il est sage- *. Conforme- toi à ce qui t'est révélé par ton Seigneur. -Allah est parfaitement informé de ce que vous faites *. Confie-toi à Allah! Allah suffit comme protecteur" [Coran XXXIII, 1-2-3]

 

Dans la sourate de Celle qui est agenouillée Al Jathiya:

 ثُمَّ جَعَلْنَاكَ عَلَى شَرِيعَةٍ مِّنَ الْأَمْرِ فَاتَّبِعْهَا وَلَا تَتَّبِعْ أَهْوَاء الَّذِينَ لَا يَعْلَمُونَ ! إِنَّهُمْ لَن يُغْنُوا عَنكَ مِنَ اللَّهِ شَيئًا وإِنَّ الظَّالِمِينَ بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاء بَعْضٍ وَاللَّهُ وَلِيُّ الْمُتَّقِينَ !

(le sens)"Nous t'avons ensuite placé sur une voie procédant de l'Ordre. Suis-la donc et ne suis pas les passions de ceux qui ne savent rien. * Ces gens ne te seront d'aucune utilité auprès d'Allah" [Coran XLV, 18-19].

3- Le Seigneur appela les croyants uniquement, leur prescrit Ses ordres et Ses interdictions.

! يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ اتَّقُواْ اللّهَ حَقَّ تُقَاتِهِ وَلاَ تَمُوتُنَّ إِلاَّ وَأَنتُم مُّسْلِمُونَ ! وَاعْتَصِمُواْ بِحَبْلِ اللّهِ جَمِيعًا وَلاَ تَفَرَّقُواْ….. !

(le sens)"O vous qui croyez! Craignez Allah de la crainte qu'il mérite. Ne mourez qu'étant soumis à lui. * Attachez-vous tous, fortement, au habl "cable" d'Allah et ne vous divisez pas" [Coran III, 102-103].

"habl"  c'est  le  Coran d'après les paroles du Prophète Mohammed

Et encore

! يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا ارْكَعُوا وَاسْجُدُوا وَاعْبُدُوا رَبَّكُمْ وَافْعَلُوا الْخَيْرَ لَعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ !      وَجَاهِدُوا فِي اللَّهِ حَقَّ جِهَادِهِ هُوَ اجْتَبَاكُمُْ………. !

(le sens)"0 vous qui croyez! Inclinez-vous, prosternez-vous, adorez votre Seigneur, faites le bien. -Peut-être serez-vous heureux! * Combattez pour Allah , car il a droit à la lutte que les croyants mènent pour Lui…….." [Coran XXII,77 et 78],

et aussi 

! يَا عِبَادِ لَا خَوْفٌ عَلَيْكُمُ الْيَوْمَ وَلَا أَنتُمْ تَحْزَنُونَ ! الَّذِينَ آمَنُوا بِآيَاتِنَا وَكَانُوا مُسْلِمِينَ ! ادْخُلُوا الْجَنَّةَ أَنتُمْ وَأَزْوَاجُكُمْ تُحْبَرُونَ !

(le sens) "O mes serviteurs! N'ayez pas peur, ce Jour-là! Ne vous affligez pas! * Ceux qui croient en nos Signes demeurent soumis- * Entrez au Paradis, vous et vos épouses! Vous y serez bien traités!» [Coran XLIII, 68-70].

4- Le Seigneur a choisi les messagers et les a envoyés aux hommes pour les informer de ses prescriptions et ses lois, faire la bonne annonce de Sa miséricorde à ceux qui croient en Lui et avertir Ses ennemis de Sa vengeance.

Il envoya donc Noé, le salut sur lui, en lui disant:

! إِنَّا أَرْسَلْنَا نُوحًا إِلَى قَوْمِهِ أَنْ أَنذِرْ قَوْمَكَ مِن قَبْلِ أَن يَأْتِيَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ ! قَالَ يَا قَوْمِ إِنِّي لَكُمْ نَذِيرٌ مُّبِينٌ ! أَنِ اعْبُدُوا اللَّهَ وَاتَّقُوهُ وَأَطِيعُونِ  ! يَغْفِرْ لَكُم مِّن ذُنُوبِكُمْ وَيُؤَخِّرْكُمْ إِلَى أَجَلٍ مُّسَمًّى إِنَّ أَجَلَ اللَّهِ إِذَا جَاء لَا يُؤَخَّرُ لَوْ كُنتُمْ تَعْلَمُونَ !

(le sens): "Nous avons envoyé Noé à son peuple «Avertis ton peuple avant qu'un douloureux châtiment ne l'atteigne!» * II dit: «O mon peuple! Je suis pour vous un avertisseur explicite. * AdorezAllah! Craignez-le! Obéissez moi! * II vous pardonnera vos péchés; il vous accordera un délai jusqu'à un terme fixé;mais quand vient le terme fixé par Allah il ne peut être différé. -Si vous saviez!» [Coran LXXI, 1-4].

Ensuite Houd et Saleh furent sélectionnés et envoyés aux "Ad et Thamoud suite aux versets suivants:

! وَإِلَى عَادٍ أَخَاهُمْ هُودًا قَالَ يَا قَوْمِ اعْبُدُواْ اللّهَ مَا لَكُم مِّنْ إِلَـهٍ غَيْرُهُ إِنْ أَنتُمْ إِلاَّ مُفْتَرُونَ ! يَا قَوْمِ لا أَسْأَلُكُمْ عَلَيْهِ أَجْرًا إِنْ أَجْرِيَ إِلاَّ عَلَى الَّذِي فَطَرَنِي أَفَلاَ تَعْقِلُونَ  ! 

(le sens)"Aux Ad, nous avons envoyé leur frère Houd. Il dit: «O mon peuple! Adorez Allah! Il n'y a pas pour vous de divinité que Lui! "Vous n'êtes que des fabulateurs! * 0 mon peuple! Je ne vous demande pas un salaire pour cela. Mon salaire n'incombe- qu'à celui qui m'a créé. Ne comprenez-vous pas?"[Coran XI, 50-51]

 et aussi:

! وَإِلَى ثَمُودَ أَخَاهُمْ صَالِحًا قَالَ يَا قَوْمِ اعْبُدُواْ اللّهَ مَا لَكُم مِّنْ إِلَـهٍ غَيْرُهُ هُوَ أَنشَأَكُم مِّنَ الأَرْضِ وَاسْتَعْمَرَكُمْ فِيهَا فَاسْتَغْفِرُوهُ ثُمَّ تُوبُواْ إِلَيْهِ إِنَّ رَبِّي قَرِيبٌ مُّجِيبٌ !

(le sens)"Aux Thamoud, nous avons envoyé Saleh. Il dit: «O mon peuple! AdorezAllah! Il n'y a d'Allah que Lui. Il vous a créés de cette terre où il vous a établis. Demandez-lui pardon puis revenez repentants vers lui- Mon Seigneur est proche et Il exauce-" [Coran XI, 61].

Ensuite furent envoyés Abraham, Loth, Chohaib, Moïse et Jésus, le salut soit sur eux, conformément aux différents versets suivants:

! وَلَقَدْ أَرْسَلْنَا نُوحًا وَإِبْرَاهِيمَ وَجَعَلْنَا فِي ذُرِّيَّتِهِمَا النُّبُوَّةَ وَالْكِتَابَ فَمِنْهُم مُّهْتَدٍ وَكَثِيرٌ مِّنْهُمْ فَاسِقُونَ !

 (le sens)"Nous avons envoyé Noé et Abraham et-nous avions établi, chez leurs descendants, la prophétie et le Livre. Certains d'entre eux furent bien dirigés, mais la plupart furent pervers"[Coran LVII, 26].

Et encore:

وَإِنَّ لُوطًا لَّمِنَ الْمُرْسَلِينَ ! إِذْ نَجَّيْنَاهُ وَأَهْلَهُ أَجْمَعِينَ ! إِلَّا عَجُوزًا فِي الْغَابِرِينَ ! ثُمَّ دَمَّرْنَا الْآخَرِينَ ! وَإِنَّكُمْ لَتَمُرُّونَ عَلَيْهِم مُّصْبِحِينَ ! وَبِاللَّيْلِ أَفَلَا تَعْقِلُونَ!

(le sens)"Loth était au nombre des envoyés * Nous l'avons sauvé, lui et toute sa famille * à l'exception d'une vieille restée en arrière * Nous avons, ensuite, anéanti les autres *. Vous passez sur leurs cendres * le matin et la nuit. Ne comprenez-vous pas?" [Coran XXXVII, 133-138].

Et encore:

! وَيَا قَوْمِ أَوْفُواْ الْمِكْيَالَ وَالْمِيزَانَ بِالْقِسْطِ وَلاَ تَبْخَسُواْ النَّاسَ أَشْيَاءهُمْ وَلاَ تَعْثَوْاْ فِي الأَرْضِ مُفْسِدِينَ !

(le sens)"Aux gens de Madian, nous avons envoyé leur frère Chohaib. Il dit: «O mon peuple! Adorez Allah! Il n'y a pas, pour vous, d'autre divinité que Lui. Une preuve de votre Seigneur vous est déjà parvenue. Donnez la mesure et le poids exacts. Ne causez pas de tort aux hommes dans leurs biens. Ne semez pas le scandale sur la terre, après sa réforme. Si vous êtes croyants, ce sera un bien pour vous-" [Coran XI, 85].

Et encore:

! وَلَوْ أَنَّ أَهْلَ الْقُرَى آمَنُواْ وَاتَّقَواْ لَفَتَحْنَا عَلَيْهِم بَرَكَاتٍ مِّنَ السَّمَاء وَالأَرْضِ وَلَـكِن كَذَّبُواْ فَأَخَذْنَاهُم بِمَا كَانُواْ يَكْسِبُونَ ! أَفَأَمِنَ أَهْلُ الْقُرَى أَن يَأْتِيَهُمْ بَأْسُنَا بَيَاتاً وَهُمْ نَآئِمُونَ ! أَوَ أَمِنَ أَهْلُ الْقُرَى أَن يَأْتِيَهُمْ بَأْسُنَا ضُحًى وَهُمْ يَلْعَبُونَ !

(le sens)"Nous avons envoyé Moïse avec nos Signes et une autorité incontestable * à Pharaon et à ses conseillers, mais ceux-ci obéirent à Pharaon, bien que l'ordre de Pharaon fut injuste * Le Jour de la Résurrection, il marchera en tête de son peuple et il le conduira au Feu comme on conduit un troupeau à l'abreuvoir. Quel détestable abreuvoir!" [Coran VII, 96-98].

Il l'envoya à son peuple, Bani Israël.

! وَإِذْ قَالَ مُوسَى لِقَوْمِهِ يَا قَوْمِ لِمَ تُؤْذُونَنِي وَقَد تَّعْلَمُونَ أَنِّي رَسُولُ اللَّهِ إِلَيْكُمْ فَلَمَّا زَاغُوا أَزَاغَ اللَّهُ قُلُوبَهُمْ وَاللَّهُ لَا يَهْدِي الْقَوْمَ الْفَاسِقِينَ! وَإِذْ قَالَ عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ يَا بَنِي إِسْرَائِيلَ إِنِّي رَسُولُ اللَّهِ إِلَيْكُم مُّصَدِّقًا لِّمَا بَيْنَ يَدَيَّ مِنَ التَّوْرَاةِ وَمُبَشِّرًا بِرَسُولٍ يَأْتِي مِن بَعْدِي اسْمُهُ أَحْمَدُ فَلَمَّا جَاءهُم بِالْبَيِّنَاتِ قَالُوا هَذَا سِحْرٌ مُّبِينٌ !

(le sens) (Moïse dît à son peuple: «O mon peuple! Pourquoi me maltraitez-vous, alors que vous savez que je suis vraiment le Prophète d'Allah envoyé vers vous?» Lorsqu'ils dévièrent, Allah fît dévier leurs cœurs. Allah ne dirige pas le peuple pervers! *. Jésus, fils de Marie, dit: «O fils d'Israël! Je suis, en vérité, le Prophète d'Allah envoyé vers vous pour confirmer ce qui, de la Tora, existait avant moi; pour vous annoncer la bonne nouvelle d'un Prophète qui viendra après moi et dont le nom sera: Ahmad». Mais lorsque celui-ci vient à eux avec des preuves incontestables, ils dirent: «Voilà une sorcellerie évidente!») [Coran LXI, 5-6.

Il envoya, en fin de compte, Mouhammad, le dernier des prophètes, qu'Allah les bénisse et les salue..Allah dit dans Le Coran

! قُلْ يَا أَيُّهَا النَّاسُ إِنِّي رَسُولُ اللّهِ إِلَيْكُمْ جَمِيعًا الَّذِي لَهُ مُلْكُ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضِ لا إِلَـهَ إِلاَّ هُوَ يُحْيِـي وَيُمِيتُ فَآمِنُواْ بِاللّهِ وَرَسُولِهِ النَّبِيِّ الأُمِّيِّ الَّذِي يُؤْمِنُ بِاللّهِ وَكَلِمَاتِهِ وَاتَّبِعُوهُ لَعَلَّكُمْ تَهْتَدُونَ !

(le sens)"Dis: «O vous, les hommes! Je suis, en vérité, envoyé vers vous tous" [Coran VII, 158].

Et aussi

! يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ إِنَّا أَرْسَلْنَاكَ شَاهِدًا وَمُبَشِّرًا وَنَذِيرًا ! وَدَاعِيًا إِلَى اللَّهِ بِإِذْنِهِ وَسِرَاجًا مُّنِيرًا ! وَبَشِّرِ الْمُؤْمِنِينَ بِأَنَّ لَهُم مِّنَ اللَّهِ فَضْلًا كَبِيرًا!

(le sens) "O Toi, le Prophète! Nous t'avons envoyé comme témoin, comme annonciateur de bonnes nouvelles, comme avertisseur * comme celui qui invoqueAllah avec sa permission- et comme un brillant luminaire *. Annonce aux croyants la bonne nouvelle d'une grande grâce d'Allah * N'obéis ni aux incrédules, ni aux hypocrites; ne prête pas attention à leur méchanceté; confie-toi à Allah car Allah suffit comme protecteur" [Coran XXXIII, 45-48 ].

Tous ces messagers qu'on vient de nommer ainsi que d'autres reçurent la révélation du Seigneur qui se décrit à eux et ils Le reconnurent. II les envoya à diverses nations et ils répandirent Son message en son nom; ils prêchèrent la foi avec Sa permission, lui demandèrent la victoire qu'il leur accorda et Lui quémandèrent des miracles grandioses qu'il leur donna.

Un homme doué de raison aurait-il le droit de demander des preuves supplémentaires sur l'existence du Divin, le devoir de croire en Lui, Le connaître, L'adorer et se rapprocher de Lui?.

5-Allah révéla des Livres à différents Prophètes: II révéla Les feuilles à Abraham, la Tora à Moïse, les Psaumes à David, l'Evangile à Jésus et le Coran à Mohammad, qu'Allah les bénisse et les salue.

Le Seigneur révéla ces livres aux messagers qui les communiquèrent à leurs propres disciples. Personne n'exprima le doute que ces paroles sont celles des Prophètes et que ces livres contiennent les ordres et les interdictions d'Allah, Ses récits. Ses promesses. Ses menaces. Ses lois et les fondements de Sa religion.

Ces livres firent l'objet de quelques modifications, d'ajouts, et de manque. Mais le Noble Coran, Livre révélé à Mohammad et le dernier en date, est demeuré intact. C'est un signe confirmant l'authenticité de la prophétie du Messager illettré qui ne sait ni lire ni écrire et n'a jamais eu d'enseignant. Ce noble Livre -Le Coran comporte des informations et un savoir merveilleux: Chacune des sciences divines et humaines y fut mentionnée ou détaillée. Il décrivit, longtemps avant leur apparition, les diverses sciences et les inventions modernes: il désigna l'atome(1) le système de dualité(2) dans toutes les parties et atomes de l'univers, les vastes proportions de la terre(3) sa forme sphérique(4), les principes de la bonne santé(5), les règles de la Justice(6), les fondements de la moralité vertueuse, bref des directives jamais contenues dans un autre Livre(7).

(1) Lorsque le Seigneur a dit (le sens) : (Celui qui aura fait le poids d'un atome de bien, le verra) [Coran XCIX, 7].

(2) (Nous avons créé un couple de chaque chose) [LI, 49].

(3) (Et le ciel? Nous l'avons solidement construit, et nous lui avons donné de vastes proportions) [Coran LI, 47].

(4) (II enroule la nuit sur le jour et le jour sur la nuit) [Coran XXXIX, 5].

(5) (Mangez et buvez; ne commettez pas d'excès) [Coran VII, 31].

(6) Allah vous ordonne de restituer les dépôts, et de juger selon la justice, lorsque vous jugez entre les hommes). [Coran IV, 58].

(7) (Dieu ordonne l'équité, la bienfaisance et la libéralité envers les proches parents. Il interdit la turpitude, l'acte répréhensible et la rébellion. Il vous exhorte peut-être réfléchirez-vous) [Coran. XVI. 90].

 

Aussi cet important livre comporta des sciences divines, universelles, législatives, en rapport avec les divers domaines de la vie. Aucune créature n'osa prétendre qu'il n'était pas l'ensemble de ses propres paroles ou qu'il avait été rédigé par elle.

Il avait été, tout simplement, révélé à un homme, le plus parfait, le plus pur des hommes ainsi que le plus honnête, fidèle, équitable et miséricordieux.

Quelle est l'origine de ce livre? Qui l'a révélé? Avons-nous le droit de taire la réponse et laisser libre cours aux mensonges:

Mohammad l'illettré l'a inventé, dirent les égarés.

Mais ce qui nous intéresse, c'est plutôt la réaction de l'homme doué de sagesse. Celui-ci ne peut que reconnaître que le Coran avait été révélé par Allah, c'est le livre d'Allah et l'ensemble de Ses paroles révélées. Donc, Allah existe, Il est savant, puissant, fort et sage.

Il avait été donné au Prophète et Messager d'Allah et contient des prescriptions véridiques, honnêtes et équitables.

L'homme pourra atteindre le bonheur s'il croit en lui et respecte ses lois et recommandations.

6- Le Seigneur a accordé à ses messagers des miracles violant les lois de l'univers et la vie. Il visait à apporter des confirmations sur l'authenticité de leur prophétie et message.

Commençons par citer le miracle d'Abraham père des prophètes et maître incontestable des monothéistes. Lorsque les incrédules, ennemis de la vérité et du monothéisme, jetèrent Abraham dans le feu afin de se débarrasser de lui et se venger, il demeura sauf et sortit intact. Le feu n'avait brûlé que la corde qui liait ses mains et ses pieds.

Ce fut un miracle qui dérogea à la loi des corps combustibles lorsqu'ils sont jetés au feu(1)

(1) Ce miracle fut confirmé dans le Coran, dans la sourate des Prophètes:

Des miracles furent également accordés à Moïse. Personne ne peut les nier car que pourrait être notre réaction quand on sait que la mer s'est fendue pour laisser passer une nation entière. L'on ne peut qu'exprimer notre admiration pour un miracle si grandiose(1)

( 1 ) Le Seigneur a confirmé ce récit quand II a dit:

(Nous avons révélé à Moïse: «Frappe la mer avec ton bâton». Elle s'entrouvrit alors, et chacune de ses parties devint semblable à une immense montagne. Nous en avons fait approcher les autres, tandis que nous avons sauvé Moïse et tous ceux qui étaient avec lui) [Coran XXVI, 63-65].

 

Le jaillissement de douze sources d'eau, chacune destinée à une tribu entière ne peut que susciter une admiration encore plus intense(2).

(2) (Moïse demanda à boire pour son peuple. Nous lui avons dit (le sens) : "Frappe le rocher avec ton bâton». Douze sources en jaillirent" [Coran II, 60].

 De plus, le bâton de Moïse fut jeté au nom d'Allah et se transforma en un serpent qui rampait et tremblait tel un Djinn(3).

 (3) (le sens)"Moïse jeta son bâton et le voici: véritable dragon" [Coran VII, 107] et aussi  "Lorsque Moïse le vit s'agiter comme des Djinns, il tourna le dos sans revenir sur ses pas" [Coran XXVII, 107].

 

Jésus eut également des miracles: il guérit le muet et le lépreux, ressuscita les morts avec la permission divine et parla alors qu'il était encore nouveau-né(4).

 (4) Les Seigneur a dit à cet égard dans la sourate de la Table servie, verset 110 (le sens): (Allah dit (le sens):

"O Jésus, fils de Marie! Rappelle-toi mes bienfaits à ton égard et à l'égard de ta mère. Je t'ai fortifié par l'Esprit de sainteté. Dès le berceau, tu parlais aux hommes comme un vieillard». Je t'ai enseigné le Livre, la Sagesse, la Tora et l'Evangile. Tu as été créé de terre, une forme d'oiseau-avec ma permission- Tu souffles en elle, et elle est: Oiseau avec ma permission- Tu guéris le muet et le lépreux- avec ma permission- Tu ressuscites les morts-avec ma permission".

 

Mohammad, Messager d'Allah, r qu'Allah le bénisse et le salue, eut, quant à lui, maints miracles dont furent témoins des dizaines de milliers de gens connus par leur honnêteté et vertu, donc on ne peut les accuser d'être des menteurs. Citons par exemple l'ascension vers le ciel suprême (Rapporté dans les deux Sahihs), la restitution de l'oeil de Quatada à sa place (Ibn Hicham), le tronc d'arbre qui lui parla et s'approcha de lui (Tirmidhi et Boukhari respectivement), les cailloux et les arbres qui le saluèrent (Tirmidhi et Moslim respectivement) ainsi que le jaillissement de l'eau entre ses doigts dans un désert aride, cette eau était si abondante qu'elle désaltéra une armée composée de mille quatre cent soldats et suffit également pour leur lavage rituel.

Tous ces miracles dérogeant au système des lois universelles ne sont-ils pas supposés indiquer l'existence d'Allah en tant que Seigneur aux qualités illimitées de perfection? En effet, ils visent à désigner l'existence du Maître des deux mondes et le Seigneur des premiers et des derniers.

Donnons la parole aux justes pour dire en qui les hommes sages doivent croire: ne doivent-ils pas porter une foi absolue en un Seigneur qui crée, accorde la subsistance, organise, décide de la mort et de la naissance, nuit et accorde des bénéfices, révèle les Livres, envoie les messagers, prescrit les lois, guide et égare, accorde le bonheur et le chagrin, secourt et montre son inimitié, aime et déteste, donne les miracles et les hommes, possède quatre-vingt dix-neuf noms et attributs suprêmes, parle et informe, écoute et répond, élève et abaisse, honore et humilie, ordonne l'équité et la bienfaisance et interdit l'injustice et l'agression.

Ou bien serait-il plus convenable de croire en une nature morte, aveugle, muette et sourde, démunie de volonté, n'entend aucune prière, ne répond à aucun appel, ne ressent aucune affection ou haine, ne nuit à personne et n'aide personne, elle ne sait rien, ne parle pas, ne révèle pas de livres, n'envoie pas de messages, ne légifère rien, me guide pas, n'égare pas, ne porte aucun nom ni attribut à l'exception de la survenance, la mort, la cécité, l'aphasie et la surdité.

Nous avons cru en Allah qui avait créé les cieux et la terre en six jours et son trône se trouvait sur l'eau. Il créa Adam de terre et y insuffla de Son Esprit. Sa descendance fut formée à partir d'une eau vile. Il a créé et possède tout; c'est grâce à Sa puissance qu'il a créé et à sa Sagesse qu'il gouverne. Il révéla les Livres et envoya les messagers. Il répond à l'appel de celui qui L'appelle, donne à qui le demande, accorde la victoire à quiconque la quémande et Lui obéit, guide celui qu'Il veut par sa miséricorde et égare celui qu'Il veut grâce à sa Justice.

Par Sa connaissance et Son amour, les cœurs se calment et les âmes se remplissent de bonheur. La joie découle par Son obéissance. La timidité non accompagnée par la foi en Lui est une mort, l'existence sans Son culte est un néant; l'objectif de tous ceux qui espèrent est Sa Satisfaction. Nous n'acceptons un autre que Lui, nous ne recherchons que Son obéissance.

Seigneur, tout comme Tu nous a guidés vers Ta foi et Ta connaissance, soumets-nous à Ton obéissance, accorde-nous le bienfait de Ton amour, honore-nous par Ta protection, étale sur nous Ton pardon, et enveloppe-nous de Ta satisfaction. Amen.

 

 

Les noms, les attributs et la nature du Seigneur Tout Puissant

 

Les croyants en Allah Tout Puissant ne connaissent pas tous, au même degré, les noms et les attributs du Seigneur. Certains ne Le connaissent qu'en tant que créateur, organisateur, sage, doué de volonté et d'intention; il a atteint l'apogée de la majesté et de la beauté. En fait, ils ont cru en Allah Tout Puissant et l'ont connu aux moyens de l'observation, la déduction et le syllogisme; bref, grâce à l'orientation de la raison dénuée de toute sorte d'orientation religieuse.

D'autres L'ont connu en tant que créateur doué des qualités de la volonté, de l'administration, de la sagesse, de l'apogée de la perfection, de la majesté et de la beauté. Ils ont connu Ses noms sublimes et Ses attributs suprêmes. Ces gens-là sont ceux qui ont été guidés vers cette connaissance par la raison et la religion car il est des noms divins qui ne peuvent être communiqués que grâce à la révélation divine. Allah est plus au courant des hommes de Ses noms et Ses attributs. Les prophètes et messagers en savent plus que ceux qui ne sont pas guidés par la Révélation divine.

Méfiez-vous de mentir sur Allah car celui-ci a menacé ceux qui le font quant II a dit

! فَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّن كَذَبَ عَلَى اللَّهِ وَكَذَّبَ بِالصِّدْقِ إِذْ جَاءهُ أَلَيْسَ فِي جَهَنَّمَ مَثْوًى لِّلْكَافِرِينَ !

(le sens): "Qui donc est plus injuste que celui qui ment sur Allah et que celui qui traite de mensonge la Vérité, lorsqu'elle leur parvient? N'y a-t-il pas, dans la Géhenne, un lieu de séjour pour les incrédules?" [Coran XXXIX, 32].

Ceux qui croient en la révélation divine et connaissent les noms et les attributs du Seigneur adoptent vis-à-vis de ces noms et attributs deux principes dont ils ne dévient pas. Dans ce dernier cas, ils seraient en train de mentir sur le Seigneur, que Allah nous en garde.

 

Premier principe:

 

Ils ne donnent pas au Seigneur un nom qu'Il ne s'est pas désigné ou que les messagers, le salut sur eux, n'ont pas cité. Ils doivent user des noms conformément à l'ordre divin suivant

(le sens) :

! وَلِلّهِ الأَسْمَاء الْحُسْنَى فَادْعُوهُ بِهَا وَذَرُواْ الَّذِينَ يُلْحِدُونَ فِي أَسْمَآئِهِ سَيُجْزَوْنَ مَا كَانُواْ يَعْمَلُونَ !

 "Les plus beaux noms appartiennent à Allah! Invoquez-le par Ses noms, ils seront rétribués pour ce qu'ils ont fait" [Coran VII, 180]. Pour Le décrire, ils utilisent Ses attributs et parlent de Ses œuvres et signes désignant Sa majesté et Sa Puissance.

 

Deuxième principe:

 

Ils n'assimilent point les attributs et les œuvres du Seigneur à ceux des créatures car la logique et la religion réfutent l'existence d'un semblable au Seigneur.

Dans le Noble Coran, le Seigneur nia, à plusieurs endroits, l'existence d'un semblable:

……..! لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَيْءٌ وَهُوَ السَّمِيعُ البَصِيرُ !

(le sens)"……Rien n'est semblable à lui! Il est celui qui entend et qui voit parfaitement!" [Coran XLII, 11]; et même d'un égal:

! قُلْ هُوَ اللَّهُ أَحَدٌ ! اللَّهُ الصَّمَدُ ! لَمْ يَلِدْ وَلَمْ يُولَدْ ! وَلَمْ يَكُن لَّهُ كُفُوًا أَحَدٌ !

(le sens) "Dis:«,Allah est Un!Allah! L'Impénétrable! II n'engendre pas; Il n'est pas engendré, nul n'est égal à Lui!») [Coran CXII, 1-4].

Du point de vue raison, le créateur de la matière ne peut être une matière; dans ce cas, comment la matière pourra-t-elle lui ressembler? Une chose autre que la matière pourra-t-elle ressembler à une matière? La raison ne peut donc concevoir l'idée que le Créateur ressemble à ses créatures.

Ainsi, les croyants décrivent leur Seigneur tel qu'il s'est décrit dans Son Livre et par la bouche de son messager, qu'Allah le bénisse et le salue, sans rien craindre.

Ils disent que le Seigneur entend et voit, aime et hait, a créé de ses propres mains, s'est assis en majesté sur le trône, vient pour juger, descend chaque nuit au plus bas ciel et a parié à Moïse. Les raisons en sont:

 

Premièrement: Puisque le Seigneur s'est ainsi décrit et l'a été par son Messager, qu'Allah le bénisse et le salue r , qui le connaît plus que tous, rien ne nous empêche de faire de même. Ceci est sûrement permis et licite sinon le Seigneur l'aurait interdit dans son Livre et par l'intermédiaire de Son Messager, qu'Allah le bénisse et le salue, à l'instar de l'interdiction de le démentir, de mentir sur Lui et le décrire par des qualités autres que les Siennes tels que dire qu'il a une compagne, une descendance, un associé en la royauté ou un protecteur contre l'humiliation.

 

Deuxièmement: Lorsque les croyants décrivent leur Seigneur en utilisant Sa propre description et celle de Son Messager, qu'Allah le bénisse et le salue, ils savent parfaitement qu'il est impossible que ses qualificatifs ressemblent en quelque sorte à ceux des créatures. Lorsqu'on dit que le Seigneur a une main, on ne compare point la main du Créateur à celle de la créature car il y a entre la main du créateur et celle de la créature une différence aussi immense qu'entre la nature d'Allah et celle de l'homme. Aussi les croyants n'interprètent-ils pas les attributs du Seigneur, ne les altèrent point de crainte d'établir une comparaison.

Ils savent parfaitement que la comparaison entre les attributs du Créateur et de la créature est impossible du point de vue religion et raison. Ils traitent de mensonger et d'illicite tout ce qui assimile le Créateur aux créatures et Ses qualificatifs aux leurs comme lorsqu'il disent: La main d'Allah est pareille à celle de l'homme, l'œil d'Allah est pareil à celui de l'homme, le Seigneur s'installe sur le Trône à l'instar de l'homme qui s'installe sur le Trône!.

Ce ne sont que des paroles mensongères car la raison nie toute possibilité de ressemblance entre l'être, les attributs et les œuvres du Créateur et de la créature.

 

Troisièmement: Les raisons saines ne peuvent s'interdire d'utiliser un attribut propre à un être pour décrire un autre être sans qu'il y ait une ressemblance quelconque.

Les croyants sont, de ce fait, guidés par la raison et la religion.

 

L'orientation de la raison est l'impossibilité d'appréhender l'essence même de la nature divine et de Ses attributs car la nature du Seigneur n'est pas une matière que l'on peut appréhender; Ses attributs découlent de son être. Etant donné l'impossibilité d'appréhender; l'être, il est aussi impossible d'appréhender Ses attributs.

Quant à l'orientation de la religion, celle-ci nous rapporte les paroles du Seigneur qui proclame qu'il n'a pas de semblable, ni d'égal et cite Ses divers attributs, à savoir l'ouie, la vue, la main, l'œil, la satisfaction, la colère, l'amour, l'arrivée, la descente, l'installation sur le Trône, la création par les mains ainsi que d'autres attributs cités tant dans le Noble Coran que la Sunna.

Résumé:

Nous pouvons déduire de cette recherche sur les noms et les attributs divins, que les croyants ont foi dans les noms et les attributs divins car ils ont connu le Seigneur grâce à eux, L'invoquent en les utilisant et les décrivent sans pour autant établir de comparaison avec les attributs des créatures en les interprétant ou les altérant. Ils croient fermement qu'il n'y a point de semblable au Seigneur et qu'on est absolument incapable d'appréhender l'essence de Sa nature divine et celle de Ses attributs.

Par cette croyance, ils n'ont point démenti leur seigneur ni menti sur Lui et ont échappé de la torture promise à celui qui démentit le Seigneur ou ment sur lui:

! فَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّن كَذَبَ عَلَى اللَّهِ وَكَذَّبَ بِالصِّدْقِ إِذْ جَاءهُ أَلَيْسَ فِي جَهَنَّمَ مَثْوًى لِّلْكَافِرِينَ !

(Qui donc est plus injuste que celui qui ment sur Allah et que celui qui traite de mensonge la Vérité, lorsqu'elle leur parvient? N'y a-t-il pas, dans la Géhenne, un lieu de séjour pour les incrédules) [Coran XXXIX, 32].

 

 

L'Unicité

Le sens de l'unicité:

II s'agit de reconnaître un seul être et de renier toute pluralité.

Du point de vue légal, l'unicité renie tout semblable ou égal à l'être, les attributs et les œuvres du Seigneur ainsi que tout associé dans son culte et sa divinité.

Il a nié un égal quant II a dit:

(le sens) "Dis: «Allah est Un!Allah!. L'impénétrable! Il n'engendre pas; il n'est pas engendré, nul n'est égal à lui!" [Coran CX, 1-4].

Il a également réfuté tout associé dans sa divinité:

! قُلْ مَن رَّبُّ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضِ قُلِ اللّهُُ …….. !

(le sens) "Dis: «Qui est le Seigneur des cieux et de la terre?» Dis:«C'est Allah!" [Coran XIII, 16], et aussi

! قُلْ مَن يَرْزُقُكُم مِّنَ السَّمَاء وَالأَرْضِ أَمَّن يَمْلِكُ السَّمْعَ والأَبْصَارَ وَمَن يُخْرِجُ الْحَيَّ مِنَ الْمَيِّتِ وَيُخْرِجُ الْمَيَّتَ مِنَ الْحَيِّ وَمَن يُدَبِّرُ الأَمْرَ فَسَيَقُولُونَ اللّهُ فَقُلْ أَفَلاَ تَتَّقُونَ !

(le sens) "Dis: «Qui donc vous procure la nourriture du ciel et de la terre? Qui dispose de l'ouie et de la vue? Qui fait sortir le vivant du mort? Qui fait sortir le mort du vivant? Qui dirige toute chose avec attention?» Ils répondront: «C'est Allah!"[Coran X, 31].

Les versets qui réfutent l'existence de tout associé dans son culte sont les suivants:

! فَاعْلَمْ أَنَّهُ لَا إِلَهَ إِلَّا اللَّهُ  ………  !

(le sens) "Sache qu'en vérité, il n'y a de divinité que Allah!............" [Coran XLVII, 13] et

! قُلْ إِنَّ صَلاَتِي وَنُسُكِي وَمَحْيَايَ وَمَمَاتِي لِلّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ ! لاَ شَرِيكَ لَهُ وَبِذَلِكَ أُمِرْتُ وَأَنَاْ أَوَّلُ الْمُسْلِمِينَ !

 (le sens) "Dis: «Oui, ma prière, mes pratiques religieuses, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, le Maître des mondes, il n'a pas d'associé! Voilà ce qui m'a été ordonné: je suis le premier de ceux qui se soumettent" [Coran VI, 162-163].

L'unicité embrasse donc trois parties:

- l'unicité de l'être, des noms et des attributs.

- L'unicité de la divinité qui consacre au Seigneur la création, l'octroi des nourritures et l'administration des créatures et du royaume.

- L'unicité dans le culte, c'est-à-dire qu'il est le seul digne d'être adoré par rapport aux autres créatures, même celles qui ont atteint de hauts degrés de la perfection, telles que les Anges, les Prophètes et les vertueux, et aussi par rapport aux autres êtres humains et créatures.

Nous avons déjà traité le sujet de l'unicité de l'Etre, des noms et des attributs et accorderons aux autres unicités des études exclusives susceptibles d'apporter au croyant tout ce dont il aurait besoin.

 

L'unicité du Déisme

 

En vue de pouvoir expliquer cette unicité-là, il faudrait connaître auparavant la signification du terme divinité dont dérive le terme Déisme0 ).

Le terme (Seigneur) s'applique à divers sens dont le maître, le propriétaire, l'éducateur, le réformateur et l'adoré.

Il s'applique véritablement au Seigneur et sert à des fins métaphoriques pour les autres applications.

Des nombreuses significations du terme «dieu» dérive le mot divinité qui signifie la création, la nourriture, la royauté, la suprématie, l'éducation, la réforme et l'administration. Puisque le Seigneur est la divinité véridique des deux mondes, II est le seul digne de la divinité et il est absolument interdit de lui donner d'associé.

Aussi l'unicité du Déisme est-elle devenue synonyme de la réfutation de tout partenaire au Seigneur dans les attributs véridiques du Déisme.

Il crée, octroie les bienfaits, règne, administre en toute honnêteté, donne et retient ses dons, nuit et aide, honore et humilie.

(1) Nous allons utiliser le terme «Seigneur» selon le texte arabe.

 

Rien m'empêche de dire qu'un tel est le maître de cette monture, le maître de son peuple, possède telle chose ou bien qu'il réforme ou gouverne. Allah Tout puissant demeure leAllah de tout, le Roi qui accorde à Ses créatures Ses bienfaits et leur octroie cette suprématie et cette réforme.

La réalité vécue ne fait que prouver que l'homme est un roi, un chef, un éducateur ou un réformateur conformément à l'exécution des prescriptions divines relatives aux créatures.

 

La reconnaissance instinctive du Déisme.

 

De tout temps et endroits, les hommes doués de sagesse évitaient toujours de puiser un des attributs divins pour décrire un autre que Allah car la créature ne crée pas et l'esclave ne possède rien.

Il suffit de citer pour preuve la reconnaissance des polythéistes arabes, lors de la révélation du Coran et qu'ils étaient exhortés à adorer le Seigneur en exclusivité.

Bien que leurs divinités occupaient une part importante dans leur vie, qu'ils les adoraient et les glorifiaient, ils ne purent qu'avouer que leurs divinités ne méritaient, en aucun cas, aucun des attributs et des faits de la divinité. Ils n'hésitèrent point d'avouer que tant l'homme que les idoles ne peuvent se qualifier des attributs de la divinité et donc ne les utilisaient pas pour décrire un des leurs ou leurs divinités.

Au fin fond de leur être, ils savaient, de par leur nature humaine, que les créatures étaient incapables de créer, d'accorder des bienfaits, d'administrer et de régner.

Le Noble Coran cita leur incapacité et leur reconnaissance dans plus d'un verset

! قُلْ مَن يَرْزُقُكُم مِّنَ السَّمَاء وَالأَرْضِ أَمَّن يَمْلِكُ السَّمْعَ والأَبْصَارَ وَمَن يُخْرِجُ الْحَيَّ مِنَ الْمَيِّتِ وَيُخْرِجُ الْمَيَّتَ مِنَ الْحَيِّ وَمَن يُدَبِّرُ الأَمْرَ فَسَيَقُولُونَ اللّهُ فَقُلْ أَفَلاَ تَتَّقُونَ !

(le sens): "Dis: «Qui donc vous procure la nourriture du ciel et de la terre? Qui dispose de l'ouie et de la vue? Qui fait sortir le vivant du mort? Qui fait sortir le mort du vivant? Qui dirige toute chose avec attention?» Ils répondront: «c'est Allah!" [Coran X, 31].

Et encore

! وَلَئِن سَأَلْتَهُم مَّنْ خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ لَيَقُولُنَّ خَلَقَهُنَّ الْعَزِيزُ الْعَلِيمُ !

(le sens):  "Si tu leur demandes: «Qui a créé les cieux et la terre?» ils répondront: «Le TOUT-PUISSANT les a créés, celui qui sait tout" [Coran XLIII,9].

Et encore

! قُلْ مَن رَّبُّ السَّمَاوَاتِ السَّبْعِ وَرَبُّ الْعَرْشِ الْعَظِيمِ ! سَيَقُولُونَ لِلَّهِ قُلْ أَفَلَا تَتَّقُونَ !

 "Dis: «Qui est le Seigneur des sept cieux? Le Seigneur du Trône immense?» Ils diront: «C'est Allah!" [Coran XXIII, 86-87].

Et encore

! وَلَئِن سَأَلْتَهُم مَّنْ خَلَقَهُمْ لَيَقُولُنَّ اللَّهُ فَأَنَّى يُؤْفَكُونَ !

(le sens):  "Si tu leur demandes qui les a créés, ils disent: «C'est Allah!» -Ils sont donc stupides" [Coran XLIII, 87].

 

L'Athéisme du communisme.

 

Il serait intéressant d'ajouter que l'humain n'avait connu l'athéisme niant l'existence du créateur que durant le 18ème et 19ème  siècles,  et  notamment  lors  de  l'apparition  du Communisme-Marxisme-Léninisme qui mina l'Europe et différents coins du monde. Mais malgré l'incrédulité et le polythéisme répartis dans les nations humaines, le sentiment instinctif inhérent

à toute âme reconnaît l'existence d'une puissance occulte, celle du Seigneur que les gens invoquent pour quémander les bienfaits et repousser le mal.

L'homme a, en fait, inventé des divinités dont il cultivait le culte car sa nature humaine lui faisait ressentir l'existence d'Allah, le Créateur des hommes et de l'univers.

 

Les facteurs de l'athéisme du monde.

 

Les facteurs qui ont répandu l'athéisme en Europe et ont ancré les bases du communisme athée en Europe sont nombreux. Mais les plus importants facteurs sont au nombre de cinq:

 

1- L'oppression de l'Eglise chrétienne. Elle s'était coalisée avec les rois chrétiens afin de soumettre les populations chrétiennes à l'esclavage, les humilier et les exploiter au nom du pouvoir spirituel religieux.

 

2-  L’altération de la religion chrétienne et son illogique. Elle était devenue contradictoire avec les besoins humains. Les hommes qui la professent auront ainsi toute latitude de la réfuter dès qu'ils seront capables de la fuir, la commenter et démontrer ses erreurs.

 

3- L'éclosion des sciences cosmologiques, industrielles et mécaniques. Cette éclosion éblouit les cerveaux et poussa les gens à croire toute hypothèse établie au nom de la science. Même si l'on voit parfaitement que cette hypothèse est mensongère, on ne peut s'empêcher d'y croire. La raison en est que lorsque l'homme faiblit vis-à-vis de toute force matérielle ou spirituelle, il perd toutes ses forces mentales et physiques et accepte tous les ordres que cette force lui donne et croit toutes ses hypothèses.

 

4- L'homme, de par sa nature, tend vers les plaisirs et les passions et fuit les liens et les systèmes qui posent des limites à ses passions et orientent ses instincts. Ces tendances ne font que se renforcer lorsqu'on les encourage et qu'on appuie cet élan libératoire et licencieux qui désire se libérer de tous les liens moraux et les engagements religieux et légaux..

 

5- L'absence du pouvoir islamique et la faiblesse de la lumière islamique. La suprématie spirituelle de l'Islam qui approvisionnait l'humanité, dans divers endroits du monde, d'immenses énergies des principes spirituelles et de moralités vertueuses. A l'époque où le communisme était apparu, l'Islam souffrait des impacts des égarements, des destructions de ses centres et de la stagnation de ses sciences et savoir. C'était l'objectif recherché par ses ennemis et la conséquence de l'inattention des musulmans. Cette forme d'athéisme trouva le champ libre pour semer l'égarement et la corruption. Elle traita toutes les religions d'illicites et l'accusa de toutes les faiblesses humaines, la combattit et la critiqua sans relâche.

Si la situation avait été différente durant laquelle l'Islam dominait la vie scientifique englobant le savoir universel, technique, légal et spirituel, répandait la justice et la miséricorde aboutissant au bonheur, cet athéisme n'aurait pas pu s'insérer au sein de ces communautés et prendre autant d'importance.

 

L'Europe est la première victime:

 

Cet athéisme communiste prit naissance au sein de l'Europe; il était donc normal que ce continent devient la première victime subissant ses fâcheuses conséquences.

Pour ne pas imputer à l'Europe quoique ce soit, il conviendrait de dire:

Après l'avènement de l'Islam, l'Europe entière savait que cette religion était capable de diriger les hommes dans la bonne voie et de les préparer à une vie vertueuse et le bonheur de la vie présente et de l'au-delà. Au lieu de la professer et adopter les principes du bien et du bonheur, elle lui résista et tenta d'empêcher son expansion. Plus étrange encore, elle la combattit au nom du Christianisme comme si elle ignorait qu'elle est la religion véridique d'Allah envoyée par l'intermédiaire de son Prophète r, qu'Allah le bénisse et le salue, à l'humanité entière. Le Christianisme, quant à lui, n'était qu'une religion régionale et locale car Jésus, le salut soit sur lui, n'était envoyé qu'au peuple d'Israël. N'a-t-il pas dit lui-même: «Je n'ai été envoyé qu'aux brebis perdues de la maison d'Israël».

Le Noble Coran en parle également:

! وَإِذْ قَالَ عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ يَا بَنِي إِسْرَائِيلَ إِنِّي رَسُولُ اللَّهِ إِلَيْكُم مُّصَدِّقًا لِّمَا بَيْنَ يَدَيَّ مِنَ التَّوْرَاةِ وَمُبَشِّرًا بِرَسُولٍ يَأْتِي مِن بَعْدِي اسْمُهُ أَحْمَدُ…… !

(le sens) "Et quand Jésus, fils de Marie, dit: «O fils d'Israël! Je suis, en vérité, le Prophète d'Allah envoyé vers vous pour confirmer ce qui, de la Tora, existait avant moi; pour vous annoncer la bonne nouvelle d'un Prophète qui viendra après moi et dont le nom sera: Ahmad ……."[Coran LXI, 6].

Mouhammad, r qu'Allah le bénisse et le salue, est le messager d'Allah à tous les hommes. Les versets coraniques suivants le confirment:

! قُلْ يَا أَيُّهَا النَّاسُ إِنِّي رَسُولُ اللّهِ إِلَيْكُمْ جَمِيعًا …….. !

(le sens) "Dis: «O vous, les hommes! Je suis, sen vérité, envoyé vers vous tous" [Coran VII, 158],

et aussi

! وَمَا أَرْسَلْنَاكَ إِلَّا كَافَّةً لِّلنَّاسِ بَشِيرًا وَنَذِيرًا وَلَكِنَّ أَكْثَرَ النَّاسِ لَا يَعْلَمُونَ !

(le sens) "Et Nous ne t’avons envoyé qu’en tant qu’annonciateur et avertisseur pour toute l’humanité. Mais la plupart des gens ne savent pas." [Coran XXXIV, 28],

et aussi

! تَبَارَكَ الَّذِي نَزَّلَ الْفُرْقَانَ عَلَى عَبْدِهِ لِيَكُونَ لِلْعَالَمِينَ نَذِيرًا !

(le sens) "Béni soit: celui qui a révélé la Loi à son serviteur afin qu'il devienne un avertisseur pour les mondes" [Coran XXV, 1].

Les Juifs qui avaient combattu le Christ et fait fuir ses disciples pour sauvegarder leur foi, étaient ceux qui avaient instauré cette religion chrétienne mal fondée.

Il parait que lorsque les Juifs avaient remarqué que les principes du Christ se propageaient à l'Europe de l'Est, ils tentèrent de les abolir par divers moyens: certains embrassèrent le Christianisme par duperie afin d'altérer cette religion et la transformer en une religion de paganisme que le Christ ne reconnaîtra pas.

Le Christ, en fait, avait dit:

! قَالَ إِنِّي عَبْدُ اللَّهِ آتَانِيَ الْكِتَابَ وَجَعَلَنِي نَبِيًّا !

(le sens) "Je suis, en vérité, le serviteur d'Allah" [Coran XIX, 30]

et aussi

…….! وَقَالَ الْمَسِيحُ يَا بَنِي إِسْرَائِيلَ اعْبُدُواْ اللّهَ رَبِّي وَرَبَّكُمْ إِنَّهُ مَن يُشْرِكْ بِاللّهِ فَقَدْ حَرَّمَ اللّهُ عَلَيهِ الْجَنَّةَ وَمَأْوَاهُ النَّارُ وَمَا لِلظَّالِمِينَ مِنْ أَنصَارٍ !

(le sens) " ………. Alors que le Messie a dit: "O fils d'Israël! Adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur. Allah a interdit le Paradis à quiconque attribue des associés à Allah. Sa demeure sera le Feu. Il n'existe pas de défenseurs pour les injustes" [Coran S .V, verset  72].

La preuve de cette altération fut la transformation d'une seul Bible en plusieurs évangiles (1)

L'Europe avait donc clairement vu que l'Islam est la miséricorde d'Allah pour tous les hommes et non point aux Arabes en exclusivité, ni aux Asiatiques ou aux Européens. C'est la religion de l'humanité entière.

Et pourtant, au lieu de le professer et l'exploiter pour atteindre le bonheur, le continent européen le combattit tout comme il combattit ceux qui y croyaient. C'est ainsi que furent déclenchées les guerres des Croisades et de colonisation qui mirent fin au califat islamique. Pour ce faire, les Européens utilisèrent les moyens des Juifs, à savoir la duperie, aux fins d'altérer la doctrine islamique.

(1)     Le nombre des évangiles altérés atteint trente-cinq dont furent sélectionnées cinq que les Chrétiens catholiques adoptèrent.

 

Ils s'allièrent avec les divers groupements islamiques déviés et égarés qui sont comptés parmi les musulmans alors qu'ils sont en fait leurs ennemis les plus invétérés.

Enfin, lorsque l'Europe décida d'abandonner ses colonies islamiques où sa présence ne lui était d'aucune utilité, elle laissa quand même au gouvernement de ces colonies des alliés à elle et ennemis de l'Islam qu'ils continuèrent à combattre si ardemment qu'à une époque donnée, l'Islam n'avait gardé que le nom.

Mais compte tenu de la sagesse suivante:

! اسْتِكْبَارًا فِي الْأَرْضِ وَمَكْرَ السَّيِّئِ وَلَا يَحِيقُ الْمَكْرُ السَّيِّئُ إِلَّا بِأَهْلِهِ فَهَلْ يَنظُرُونَ إِلَّا سُنَّتَ الْأَوَّلِينَ فَلَن تَجِدَ لِسُنَّتِ اللَّهِ تَبْدِيلًا وَلَن تَجِدَ لِسُنَّتِ اللَّهِ تَحْوِيلًا !

"Par orgueil sur terre et par manoeuvre perfide. Cependant, la manoeuvre perfide n’enveloppe que ses propres auteurs. Attendent-ils donc un autre sort que celui des Anciens? Or, jamais tu ne trouveras de changement dans la règle d’Allah et jamais tu ne trouveras de déviation dans la règle d’Allah." [Coran XXXV, 43], et ceux qui combattent l'Islam feront sûrement face, un jour, à la pire des calamités, en guise de châtiment pour leurs crimes perpétré contre l'Islam, la religion d'Allah et la sienne. Ce ne serait point une injustice de la part d'Allah contre les oppresseurs.

 

© 2008 .Path2Islam | Path2Islam