Tweet Box

Scroll

 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


Verset de Coran

46 2 La révélation du Livre émane d´Allah, Le Puissant, Le Sage.

Haadith Aleatoire

Le Messager d’Allah (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « Allah ne m’a point envoyé aux gens pour leur rendre la vie difficile ou pour souhaiter leur perte ; Allah m’a plutôt envoyé en tant qu’enseignant et pour rendre la vie facile aux gens. » Rapporté par Mouslim.

Social

 

Follow us on

Follow us on Youtube

<
<
<
<
<

Videos Catégories


English

French

Espanol

Various languages

Quran

 

 

 

Path2Islam FaceBook

Hajj (Le grand Pelerinage)

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Ensuite il égorgea son sacrifice, puis rasa sa tête et parfuma Aicha.

×Après cela il s’est rendu à la Kahba pour faire tawaf puis les gens lui posèrent de multiples questions sur le jour du sacrifice, celui qui a sacrifié avant de jeter  ou celui qui a rasé sa tête avant de sacrifier  ou qui est allé au Kahba avant de lapider le grand  Jamarat et il répondit     : ‘’Pas de problème’’ Et celui qui a rapporté le hadith dit ce jour la quand on lui      posait une question sur avoir avancé ou reculé une des actions citées  il répondait      ‘’Faites, pas de problème’’. Cela nous enseigne que la Sounnah pour les pèlerins c’est de commencer par lapider le grand Jamarat le jour de Eid ensuite il fait son sacrifice si cela lui est prescrit et puis il se rase la tête ou il raccourcit ses cheveux mais de se raser est mieux que de raccourcir, le Prophète (Paix et bénédictions sur lui) a invoqué trois fois  la Miséricorde et le Pardon d’Allah pour ceux qui se rasent la tête. Et une seule fois pour ceux qui ont seulement raccourci leurs cheveux.

× Après cela le pèlerin arrive à la première désacralisation ; il s’habille de vêtements cousus se parfume et il lui est permit tout ce qui lui était interdit avant le ihram sauf le rapport avec les femmes. Ensuite le pèlerin se rend au Kahba et fait le tawaf  le jour de Eid ou après.et fait le sa’ee entre Safa et Marwa s’il fait Tamatu après cela il lui est

permit tout ce qui lui était interdit pendant le ihram même les rapports avec ses femmes. Quant à ceux qui font soit le hajj mufrid ou le hajj quiran le premier sa’ee fait auparavant avec le tawaf el qudum est suffisant. Le pèlerin qui n’a pas fait le sa’ee avec le tawaf el qudum doit le faire avec tawaf el ihfada..

× Ensuite le Prophète (Paix et bénédictions sur lui)         est retourné à Mina pour y passer le reste du jour de Eid et le onze le douze et le treize de dhul hijja , il      lapida les jamarats  chaque jour de Tashrik après le zénith du soleil. Il jeta (Paix et bénédictions sur lui)       sept cailloux sur chaque jamarat en faisant le takbir à chaque jet de pierre puis en s’éloignant un peu du premier et du deuxième jamarat, il invoqua Allah en levant les mains, faisant face au Quibla. En s’éloignant du premier et deuxième jamarat il pressait le pas , s’arrêtait la ou il faisait les duas mais ne s’arrêtait pas pour faire les duas au troisième jamarat.

×Puis le Prophète(Paix et bénédictions sur lui)  le treize de dhul Hijja après avoir lapidé les trois jamarat s’est rendu à el Abto (lieu entre Mina et Makka) et y pria le dhor le asr le magrheb et le isha

×Puis il s’est rendu à Makka vers la fin de la nuit accomplit le tawaf el wada et guida la prière du fajr avec les croyants. Ensuite le même jours (le quatorze) après la prière  il entreprit son voyage pour Madina ,qui  dura sept jours , que Allah lui accorde Ses meilleures Salutations et Bénédictions.  Nous apprenons par cela que la Sounnah du Hajj  c’est de faire comme à fait le Prophète (Paix et bénédictions sur lui) les jours de Mina qui est de lapider les jamarats pendant les trois jours après le zénith. Il faut lapider chaque jamarat avec sept cailloux de la taille d’un poids chiche en les lançant un par un et en faisant le takbir à chaque jet de pierre. Au premier et au deuxième jamarat après avoir jetter  les cailloux  il faut se diriger vers le prochain jamarat à pas rapides en empruntant le coté droit des jamarats,(ceci est mieux mais n’est pas obligatoire) mais après quelques mètres il faut s’arrêter en faisant face au Quibla  et invoquer Allah(Gloire à Lui) les

paumes des  mains levées vers le ciel  Au troisième jamarat après avoir jeté les cailloux il faut partir sans faire des invocations comme précédemment. En contrepartie ceux et celles qui ont des difficultés pour lancer les cailloux après le zénith et avant le couché du soleil il leur est permis de le faire après le magrehb et avant la fin de la nuit ceci est la parole la plus juste rapporté des Oulémas comme une miséricorde et une facilitation d’Allah (Gloire à Lui)

Ceux qui doivent partir le douze et sont pressés peuvent le faire après avoir lapidé les jamarats Quant à ceux qui veulent rester jusqu’au treize à Mina et lapider les jamarats cela est mieux et plus juste vu les paroles du Prophète  (Paix et bénédictions sur lui)      qui a dit que la Sounnah du Hajj est de rester à Mina la nuit du onze et du douze et cette étape du Hajj est wajib d’après les savants et le pèlerin doit s’efforcé de toutes les faire si cela lui est possible. Pour ceux et celles qui ont des empêchements légaux tel que  les pèlerins qui font les services, les bergers et ceux qui sont comme eux.

La nuit du treize il n’est pas wajib de passer la nuit à Mina pour celui qui est pressé et qui voyage de Mina avant le Magrehb . Pour ceux qui peuvent rester la nuit du treize à Mina qu’ils y passent la nuit, qu’ils lapident les jamarats après le zénith du soleil puis  quittent Mina. Ceux qui ont la possibilité de rester à Mina qu’ils y passent la nuit du douze et après le zénith du soleil ce jour là qu’ils lapident les jamarats ensuite qu’ils s’en aillent. Que personne ne lapide les jamarats après le treize, même s’il se trouve à Mina.

× Et quand le pèlerin veut rentrer chez lui il doit faire le tawaf el wada, sept tours du Khaba d’après ce que nous a dit le Prophète (Paix et bénédictions sur lui) : « Qu’aucun d’entre vous ne voyage avant que la dernière chose qu’il fasse soit l’adieu de la Maison sacrée » Sauf  les femmes en menstruations ou en état de post–maternité comme l’a rapporté d’une manière certaine Ibn Abbas. (Les gens ont été ordonné que l’adieu à la Maison sacrée soit la dernière chose qu’ils faussent sauf pour les femmes en menstruations). Pour ceux qui n’ont pas à ce point encore fait tawaf el ifhada ils le font avant de partir comme il est rappelé dans les deux hadith précédents que le tawaf soit la dernière chose faite avant de quitter Makka.

Nous supplions Allah (Gloire à Lui) qu’Il nous accorde à tous  de faire les actions qui Le rende satisfait et qu’Il accepte nos bonnes œuvres et nous compte parmi les pieux et nous protège de l’enfer , c’est à Lui que cela appartient et c’est lui qui en a le pouvoir. Que les prières et les bénédictions d’Allah soient sur le Prophète sur sa famille et ses Compagnons.

 

Comment convient-il que soit le prêcheur ?

 

Q : Certaines personnes, que nous considérons comme des gens s’accrochant à la religion, se comportent durement et froidement avec les gens, et certains affichent toujours un visage sombre et austère.

Quel est votre conseil envers eux ? Quelle est l’obligation du musulman vis-à-vis de son frère et plus particulièrement lorsque celui-ci est faible dans la pratique de sa religion ?

R : La tradition d

...

Si la durée habituelle des menstrues s'allonge

 

fatwa-islam 1887Q : Que doit faire la femme dont la durée habituelle des menstrues est de sept ou huit jours, mais qui constate à une ou deux reprises qu’elles se sont poursuivies au delà de cette durée ?

R : Si une femme a des menstrues régulières de six ou sept jours, et que celles-ci se poursuivent au delà de cette période pour durer huit, neuf, dix ou onze jours, elle ne doit pas prier et doit attendre la c

...

Fatawas Dar el Ifta

 

 

La permission à la personne en état d'impureté majeure de toucher une cassette contenant du Coran

Q :  Nous savons que le Coran à un caractère sacré, étant donné que seuls les purifiés le touchent. En revanche, que pensez-vous d’une cassette audio dans laquelle est enregistrée du Coran : est-il permis à l’homme ou la femme – quand ils sont en état d’impureté majeure ou à la femme quand elle a ses règles – 

...

La Da'wa du chrétien, et peut-on lui donner le Coran ?

Q : Si un chrétien me demande un Coran, dois-je lui donner ou pas ?

R : Tu ne dois pas lui donner, mais tu peux lui lire, et lui faire écouter le Coran, et tu l’appelles à Allah et tu invoques Allah pour qu’il le guide, selon la parole du Très-Haut dans son Livre :

s009 v006

« Et si l’un des associateurs te demande asile, accorde-le-lui, afin qu’il entende la parole d’Allah, puis fais-le parveni

...

Tafsir Verset 114 Sourate El Nissa Ordonner le convenable et interdire le blâmable

 

Tafsir Verset 114 Sourate El Nissa

Ordonner le convenable et interdire le blâmable

Allah, qu'Il soit Exalté, dit: « Il n'y a rien de bon dans la plus grande partie de leurs conversations secrètes, sauf si l'un d'eux ordonne une charité, une bonne action, ou une conciliation entre les gens. Et quiconque le fait, cherchant l'agrément d'Allah, à celui-là Nous donnerons bientôt une récompense énorme.» (Al-Nisâ' 114)

L'explication du verset :

Le verset honoré montre qu'il n'y a pas de bon dans la majorité des conversations secrètes des gens. Ces conversations sont tantôt inutiles comme la superfétation des paroles permises, tantôt méfait et préjudice comme la parole interdite de tous genres.

Allah, qu'Il soit Exalté, excepte ce qui suit :

« sauf si l'un d'eux ordonne une charité » soit d'argent, de science ou d'un profit quelconque. Cette charité peut être également un acte d'adoration dont la récompense ne revient qu'à celui qui l'accomplit comme il est mentionné dans le Hadith: « chaque glorification est une aumône, chaque louange d'Allah est une aumône, chaque témoignage de l'unicité d'Allah est une aumône, chaque takbîr est une aumône, ordonner le convenable est une aumône, interdire le blâmable est une aumône...» .

« une bonne action» c'est la bienfaisance et la soumission et tous ce qui est connu dans la législation comme bon.

« ou une conciliation entre les gens » la conciliation ne se fait qu'entre deux adverses

...

La femme qui se soigne chez un médecin homme

Fatwa de Cheikh Al  Otheimine

 

La femme qui se soigne chez un médecin homme

 

 Question: Quel est l’avis de l’islam sur le cas de la femme qui se voit obligée de se faire examiner par un médecin homme, ce qui l’oblige à découvrir certaines parties de son corps ?

Réponse:  Les savants disent qu’il n’y a pas de mal à ce que la femme aille se soigner chez un médecin homme s’il n’y a pas de femme capable de le faire.

Par conséquent, il lui est permis de découvrir toutes les parties de son corps qu’il a besoin d’ausculter, à condition toutefois qu’elle soit accompagnée d’un Mahram, c’est-à-dire sans qu’il y ait isolement en tête-à-tête avec le médecin car ceci est interdit.

Les savants, qu’Allah leur fasse miséricorde, émettent cette permission car l’interdiction à l’origine était une interdiction qui concernait les moyens, et dans ce cas, l’interdiction est levée en cas de nécessité.

  • Fatwa de cheikh Otheimine,

  • Fatâwâ ash-Shaykh Otheimine, vol. 2, p. 846.

La questions de détail dans la religion

La questions de détail dans la religion.

Q : Quel est le jugement de l’islam sur celui qui dit : « Le rasage de la barbe et le raccourcissement du vêtement sont des questions de détail[1] et non pas des choses essentielles dans la religion », ou encore sur celui qui se moque de ceux qui mettent ces choses en pratique ?

R : Cette parole est dangereuse et est une grave erreur. Il n’y a pas de détails dans la religion. Au contraire, tout y est essentiel, bonté et réforme, mais on peut dire qu’elle se divise en fondements et branches.

Le cas de la barbe et du raccourcissement du vêtement font partie des branches et non des fondements, mais il n’est pas permis de nommer une chose parmi les affaires de la religion : « épluchures ». Il est à craindre pour celui qui prononce  une telle parole par dénigrement ou par moquerie qu’il apostasie de sa religion car Allah dit :

s009 v065-066-1

s009 v065-066-2

« Dis : ‘Est-ce d’Allah, de ses versets et de Son Messager que vous vous moquiez ? * Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru. »[1]

Le Messager, prière et salut d’Allah sur lui,  est celui-là même qui a ordonné de laisser pousser la barbe et de tailler les moustaches ; nous devons lui obéir et respecter ses ordres et ses interdictions en toute chose. Abû Muhammad Ibn Hazm a cité le consensus des savants quant à l’obligation de laisser la barbe et de tailler la moustache. Il ne fa

...

Subir des injections pendant le mois du Ramadan

Subir des injections pendant le mois du Ramadan.

Q : Les injections et piqûres effectuées pendant le jour du Ramadan affectent-elles la validité du jeûne ?

R : Les injections médicales sont de deux genres :

Celles qui visent à remplacer la nourriture et la boisson, et donc nourrissent la personne. Ce genre annule le jeûne car si une situation rejoint ce qui exprimé dans le sens des textes religieux, on considère alors les cas comme similaires, et la règle [d’interdiction des textes] s’applique à ce cas.

Celles qui n’alimentent pas la personne et ne se substituent pas ni aux aliments ni à la boisson : celles-ci n’annulent pas le jeûne, et aucun texte religieux ne les concerne, ni explicitement, ni implicitement. Ces injections se différencient totalement des aliments et des boissons, par la nature et par le sens.

La règle est que le jeûne est valide jusqu’à ce que la preuve basée sur les textes religieux soit faite que quelque chose l’a annulé.

  • Fatwa de Cheikh Otheimine

  • Fatâwâ as-Siyâm page 58.

Embrasser sa femme pendant le mois Ramadan

Embrasser sa femme pendant le mois Ramadan.

Q : Si quelqu’un jeune ou âgé venait à embrasser sa femme pendant le Ramadan aura-t-il commis un péché  ?

R : Il ne sera pas compté un péché pour le jeûneur qui embrasse sa femme qu'il soit jeune ou vieux.

Selon Mouslim, 'Omar ibn Abi Salama a demandé précisément au Prophète -que les Prières et le Salut d’Allah soient sur lui- : "Est-ce que le jeûneur a le droit d'embrasser sa femme ? »

« Demande à celle-ci »

répondit-il (en faisant allusion à Oum Salama).

Elle lui fit savoir que le Prophète -que les prières et le salut d’Allah soient sur lui- le faisait. Il reprit alors : « Cher Messager de Dieu ! Allah ne t'as- t- il pas pardonné tes péchés présents et futurs? »

 

« Par Dieu ! »

Rétorqua-t-il

« Je suis le plus pieux d'entre vous, et celui qui Le craint le plus »

  • Fatwa du cheikh  Otheimine tirée de son recueil de fatwa
  • Fatwa n°233

© 2008 .Path2Islam | Path2Islam