Famille

LE FAIT DE MANQUER ہ SES DEVOIRS VIS ہ VIS DE SES PARENTS

 

Le huitième péché majeur :

LE FAIT DE MANQUER ہ SES DEVOIRS VIS ہ VIS DE SES PARENTS

Allah a dit :
«Ton SEIGNEUR a ordonné de n'adorer que LUI Seul. IL a prescrit d'être bon envers ses pères et mères."

"et ton SEIGNEUR a décrété : "N'adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère. Si l'un d'eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point "Fi" et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses.
et par miséricorde. Abaisse pour eux l'aile de l'humilité; et dis : "Oh mon SEIGNEUR, fais-leur; à tous deux; miséricorde comme ils m'ont élevé tout petit".»
(Sourate 17, Versets 23-24)

Puis Allah dit aussi :
« Nous avons commandé à l'homme [la bienfaisance envers] ses père et mère. Sa mère l'a porté [subissant pour lui] peine sur peine. Son sevrage a lieu à deux ans." Sois reconnaissant envers MOI ainsi qu'envers tes parents. Vers MOI est la destination.
Et si tous deux te forcent à M'associer ce dont tu n'as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas. Mais reste avec eux ici-bas de façon convenable. Et suis le sentier de celui qui se tourne vers MOI. Vers MOI, ensuite, est votre retour, et alors JE vous informerai de ce que vous faisiez".»
(Sourate 31, Versets 14 et 15)

Lire la suite...

LA BONTE ENVERS LES PARENTS Livre

LA BONTE ENVERS LES PARENTS Ecrit par SHEIKH ABDULAZIZ AS-SADHAN

La bonté envers les parents

La bonté envers les parents - بِرُّ الْوَالِدَيْن

L'attitude du musulman envers ses parents

 L'attitude du musulman envers ses parents


Tiré de l'ouvrage ''La voie du musulman'' par Aboubaker Djaber Eldjazairi,
parentsenseignant à l'Université Islamique de Médine, membre du conseil de la Ligue Islamique..


Les fondements du respect | La bonne attitude | Les limites de l'obéissance | Les bienfaits envers les parents

Ce qui fonde l'attitude du croyant

Le musulman est convaincu des droits des parents sur leur enfant. Ce dernier leur doit égards, obéissance et bonté. Non parce qu'ils lui ont donné le jour, ou en contrepartie des bienfaits reçus, mais parce que Allah le Très Haut a prescrit de leur obéir et de les bien traiter. Il a rendu solidaire leur obéissance et son propre droit a être adoré seul et sans associé.

Lire la suite...