TruthofIslam FB

Scroll

 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


Verset de Coran

80 36 de sa compagne et de ses enfants,

Haadith Aleatoire

Le Messager d’Allah (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « Œuvrez ! Car on facilitera à chacun la voie pour laquelle il a été créé. » Rapporté par Tirmidhy et authentifié par Albâny.

Social

Follow us on

Follow us on Youtube

WhatsApp This Page Now

Old Airport Dawah Center

Path2Islam FaceBook

United States 78.4% United States
France 7.7% France
Saudi Arabia 3.0% Saudi Arabia
United Kingdom 1.5% United Kingdom
Romania 1.4% Romania
Canada 1.2% Canada
Belgium 1.0% Belgium
Total:  93  Pays

0594676

En ligne:6
Aujourd'hui:175

6) Chapitre II De la décharge du ventre

LA MEDECINE PROPHETIQUE

Par IBN QAYYIM AL JAWZIYYA

Chapitre II


De la décharge du ventre


II est cité, dans les deux «Sahih» que Abou Al-Moutawakel a rapporté d'après Abi Sa'id Al-Khoudri: «Un homme vint trouver le Prophète, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, et lui dit: «Mon frère souffre d'un mal au ventre» et selon une autre version «mon frère se plaint d'une diarrhée». Le Prophète lui dit:
Donne-lui du miel à boire. L'homme revint après un laps de temps et dit: «je lui ai donné du miel mais son état n'a fait qu'empirer».
A trois reprises, Mohammed lui ordonna de lui donner du miel à boire. Après la troisième ou la quatrième fois, (comme l'homme fut guéri), le Prophète lui dit: «Allah a dit la vérité alors que le ventre de ton frère a menti»(1) Dans le «Sahih» de Moslim, les paroles employées sont: «Le ventre de mon frère se décharge» ce qui signifie: sa digestion est ralentie et son estomac est infecté (la dyspepsie).
Le miel est un élément largement bénéfique car il évacue les déchets qui résident dans les veines, les intestins et autres organes, décompose les moiteurs, qu'il soit absorbé ou enduit sur certaines parties du corps, apporte un intérêt aux personnes âgées, à ceux qui souffrent de pituite et à ceux dont l'humeur est moite et froide. Le miel est hautement nutritif, assouplit la nature, maintient la force de l'estomac et ce qu'il contient, élimine les différents goûts des médicaments exécrables, purifie le foie et la poitrine, constitue un diurétique et calme la toux dont le phlegme est responsable.
S'il est absorbé chaud mélangé à de l'essence de rosé, il conserve le corps contre les piqûres des insectes comme il pallie l'addiction à l’opium.
 (1) Le Messager - que Allah lui accorde grâce et paix - a fait allusion à ce verset du Coran: (Le corps des abeilles secrète un liquide de nuance variée qui sert de remède aux hommes) [Les abeilles, 69].
S'il se prend seul mélangé à de l'eau, il remédie à la morsure du chien enragé. Le miel est également doté d'un effet bénéfique au cas où un individu aurait mangé des champignons vénéneux. Si on y laisse macérer la viande tendre, elle préserve sa souplesse le long de trois mois.
De même que si on y macère le concombre d'Egypte, le concombre, la courge et l'aubergine. Multiples fruits seront conservés six mois de cette manière, ainsi que la dépouille mortelle. Le miel est connu sous le nom du «fidèle conservateur». Si on en enduit le corps infesté de poux et la chevelure pouilleuse, il tue les poux et les lentes. Il allonge les cheveux, les embellit et les assouplit. Si on en enduit les paupières, il dissipe les ténèbres de la vue. S'il est utilisé pour nettoyer les dents, il les blanchit et les polit en préservant leur santé et celle de la gencive. Le miel débouche les veines et fait couler les menstrues avec abondance. Léché à jeun, il emporte le phlegme, lave la partie intérieure rugueuse et la débarrasse des résidus, la réchauffe modérément et débouche ses obstructions. Il apporte ces mêmes effets bénéfiques au foie, aux reins et à la vessie. Il est moins nocif à l'obstruction du foie et de la rate que nombre de douceurs.
En plus de tout ceci, le miel n'engendre aucune calamité, n'est responsable que de dommages mineurs et affecte bénignement les bilieux. Dans ce cas, son effet sera éliminé par le vinaigre et ses dérivés et le miel redeviendra alors bénéfique.
Le miel constitue un aliment, un médicament, un breuvage, une douceur, une onction et un élément réjouissant. Aucun autre élément ne lui est pareil, il n'est rien de meilleur, de similaire ou qui lui ressemble. Les anciens ne comptaient que sur le miel et la plupart de leurs livres ne mentionnent aucunement le sucre et ne le connaissent pas car c'est un élément récent.
Le Prophète, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, buvait à jeun le miel mélangé à l'eau. Dans ceci, couve un secret magnifique pour le maintien de la santé que ne saisit que l'intelligent éminent. Nous indiquerons ceci. si Allah le permet, au cours de notre exposition de la méthode du Prophète dans le maintien de la santé.
Dans le «Sounan» de Ibn Majah, on trouve ce hadith rapporté par Abou Houraira: «Celui qui lèche le miel durant trois matinées au cours d'un mois, sera à l'abri de tout fléau».
Une autre tradition mentionne: «Vous devez recourir à deux guérisseurs: le miel et le Coran»(1)
Cette affirmation a réuni les médecines humaine et divine ainsi que celle des corps et celle des âmes. Elle a de même rassemblé les médicaments terrestres et les médicaments célestes.
Celui auquel le Prophète, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, a prescrit le miel, souffre d'une diarrhée correlée à l'indigestion due à un excès de nourriture. Le Prophète lui a alors recommandé le miel pour repousser les excédents amassés dans l'estomac et les intestins car le miel évacue ces excès. Au cas où l'estomac est atteint par des humeurs visqueuses qui empêchent la nourriture de s'y déposer, ces humeurs, une fois attachées aux fibres de l'estomac, affectent et atrophient cet organe. Sa cure sera par ce qui évacuera ces humeurs, et le miel évacue constituant l'un des meilleurs remèdes à cette maladie surtout s'il est mélangé à de l'eau chaude.
Absorbé à plusieurs reprises, le miel se révèle être un agent médical magnifique car le remède doit être administré en quantité adéquate en raison de l'état de la maladie. S'il est insuffisant, il ne vaincra pas la maladie et s'il l'excède, il amollit les forces et cause un autre dommage. Lorsque le Prophète lui recommanda le miel, son frère lui administra une quantité insuffisante qui n'est guère apte à combattre la maladie et atteindre le but escompté. Mohammed sut alors que la quantité administrée est insuffisante et lorsque l'homme revint à lui fréquemment, il lui conseilla de recommencer à nouveau pour atteindre la dose adéquate pour combattre la maladie. Lorsque les absorptions se répétèrent, en fonction de la nature du mal, le malade se rétablit si Allah le permet.
 

 

(1) Comme le miel guérit le corps, ainsi le Coran guérit le coeur


L'estimation des doses de médicaments et la manière de les
administrer de même que l'estimation de l'intensité de la maladie et la force du souffrant sont classées parmi les plus prépondérantes règles médicales.
Dans ces paroles du Prophète, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui: «Allah a dit la vérité et le ventre de ton frère a menti» se décèle une indication à la réalisation du profit de ce médicament et que la persistance du mal ne résulte point de l'insuffisance du remède même mais du mensonge du ventre et l'afflux de matières pourries qu'il renferme. Mohammed lui ordonna de reprendre le médicament vu l'abondance de la matière.
La médecine du Prophète, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, se distingue de celle des médecins car la médecine du Prophète, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, est décisive, persuasive et divine, qui provient de l'inspiration, de la niche de la prophétie et de la perfection de la raison. La médecine des autres est formée dans sa majeure partie de prémonitions, de conjectures et d'expériences. Il est indéniable que plusieurs malades ne tirent pas profit de la médecine du Prophète car seulement ceux qui l'ont acceptée, ont cru à son pouvoir guérisseur et l'ont reçue complètement par leur foi et leur soumission pourront en bénéficier. Si le Coran, qui est la guérison du mal habitant les poitrines, n'est pas accueilli de la sorte, il ne déploiera guère ses effets curatifs qui vaincront les maux de la poitrine mais il exacerbera l'ignominie et la maladie des hypocrites. Quelle serait alors la valeur de la médecine du corps par rapport à celle du Prophète?
La médecine du Prophète ne convient que les corps des honnêtes de même que la guérison apportée par le Coran ne convient que les âmes nobles et les cœurs vifs. La répugnance que manifestent les hommes à l'égard de la médecine du Prophète, telle que leur refus de se curer par le Coran qui constitue la cure utile ne résulte pas de l'insuffisance du remède mais de l'impureté de la nature et la détérioration de l'endroit et sa réceptivité. Et c'est Allah qui accorde la réussite.
(Chapitre): Les opinions des gens divergent en ce qui concerne ces paroles d'Allah qu'il soit exalté: (Le corps des abeilles secrète un liquide de nuance variée qui sert de remède aux hommes). Mais ce qui est admis par la majorité, et telle était l'opinion de îbn Mass'oud, Ibn Abbas, Al-Hassan, Katada et autres, qu'il s'agit bien du miel et non plus le Coran comme certains des ulémas ont prétendu, étant donné que le Coran n'a pas été mentionné dans ce verset.
 

 

comments
© 2008 . | Path2Islam