TruthofIslam FB

Scroll

 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


Verset de Coran

9 119 ô vous qui croyez ! Craignez Allah et soyez avec les véridiques.

Haadith Aleatoire

1; Le calife ‘Omar (RA) a dit : J’ai entendu le Messager de Dieu dire :« Les actions ne valent que par les intentions et chacun n’a pour lui que ce qu’il a eu réellement l’intention de faire. Celui qui est exilé par amour pour Dieu et de son messager, son exile est pour Dieu et son messager. Celui qui s’est exilé pour parvenir à des biens de ce bas monde ou pour épouser une femme, son exile est pour la raison qui l’y a poussé. » (URA Boukhari Moslem)

Social

Follow us on

Follow us on Youtube

WhatsApp This Page Now

Old Airport Dawah Center

Path2Islam FaceBook

United States 78.4% United States
France 7.7% France
Saudi Arabia 3.0% Saudi Arabia
United Kingdom 1.5% United Kingdom
Romania 1.4% Romania
Canada 1.2% Canada
Belgium 1.0% Belgium
Total:  93  Pays

0594722

En ligne:17
Aujourd'hui:221

Livre 283 - L'interdiction de torturer par le feu...Livre 290 - L'interdiction de regarder toute femme ..

Les jardins des vertueux

 

Livre 283 - L'interdiction de torturer par le feu n'importe quel animal, pas même un pou ou autre bestiole pareille

 


1609. Abou Hourayra (رضي الله عنه) rapporte : "Le Messager d'Allah (صلى الله عليه و سلم) nous envoya une fois dans une expédition militaire. Il nous dit : "Si vous trouvez untel et untel (deux hommes de Qoreysh qu'il avait nommé), brûlez-les avec le feu". Puis, quand nous fûmes sur le point de partir, il nous dit : "Je vous avais ordonné de brûler untel et untel, or seul Allâh torture par le feu. Si vous les trouvez, tuez-les". (Al-Boukhâri)
1610. Ibn Mas'oud (رضي الله عنه) rapporte : "Nous étions en voyage avec le Messager d'Allah (صلى الله عليه و سلم). Il s'en alla faire ses besoins. Nous vîmes alors un oiseau avec ses deux petits. Nous prîmes les deux oisillons et leur mère se mit à voler au-dessus de nos têtes. A ce moment arriva le Prophète (صلى الله عليه و سلم) qui dit : "Qui a fait de la peine à cet oiseau en lui prenant ses petits? Allez, rendez-lui ses enfants!".
Il vit aussi une colonie (village) de fourmis que nous avions brûlé. Il dit : "Qui a brûlé cette colonie?"
Nous dîmes : "Nous".
Il dit : "Il n'appartient qu'au Maître du Feu de tourmenter par le feu". (Abou Dawoud)

 

 


Livre 284 - L'interdiction d'atermoyer avec le riche (créancier) quand il demande le remboursement de son dû

 


All?(تعالى) a dit : "Allah vous ordonne de restituer les dêpots à leurs ayants droit". (4/58)
"Si l'un de vous fait confiance à l'autre, que celui à qui on a fait confiance restitue intégralement son dépot". (2/283)

1611. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه) , le Messager d'Allah (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Remettre à plus tard le remboursement de ce qu'on doit au riche est une injustice. Si un endetté demande à un riche de payer sa dette à sa place, qu'il accepte de la payer car cet endetté ne saurait, par crainte d'Allah retarder le remboursement de ce qu'il doit au riche dès qu'il en a les moyens". (Al-Boukhâri, Mouslim)

 


Livre 285 - Où il est mal vu de revenir sur la promesse d'un don faite à quelqu'un ou de revenir sur un don fait à son fils soit qu'il l'ait déjà reçu ou qu'il ne l'ait pas reçu. Où il est mal vu d'acheter l'objet d'une aumône qu'on a faite à quelqu'un ou quelque chose donnée au titre de l'impôt zakat ou d'une aumône expiatoire ou autre chose pareille. Il est cependant permis de l'acheter d'une tierce personne chez qui la chose est finalement arrivée

 


1612. Selon Ibn 'Abbâs (رضي الله عنهما), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui revient sur sa donation est comme le chien qui lèche sa vomissure". (Al-Boukhâri, Mouslim)

العاءد في هبته كالعاءد في قيءه

Dans une autre version : "Celui qui promet une aumône puis ne la donne pas est comme le chien qui vomit puis remange sa vomissure".w

1613. 'Omar Ibn Al-Khattâb (رضي الله عنه) rapporte : "J'avais donné un cheval à un cavalier pour qu'il combatte au service d'Allâh. Mais il l'égara. J'ai voulu le racheter pensant qu'on me le vendrait à bon prix. J'ai interrogé le Prophète (صلى الله عليه و سلم) à ce sujet et il me dit : "Ne l'achète pas et ne revient pas sur ton aumône même s'il te le vendait pour un seul dirham. Car celui qui revient sur son aumône est comme celui qui remange sa propre vomissure" ". (Al-Boukhâri, Mouslim)

 


Livre 286 - L'insistance sur l'interdiction de manger les biens de l'orphelin

 


Allah (تعالى) a dit : "Ceux qui mangent les biens des orphelins en toute injustice ne mangent dans leur ventre que du feu et ils seront r?s dans la fournaise ardente". (4/10)
"N'approchez les biens de l'orphelin que de la plus belle manière". (6/152)

"Ils t'interrogent sur les orphelins. Dis : "Il vaut mieux leur corriger leurs erreurs. Si vous vous mêlez à eux, ce sont vos frères et Allah sait reconnaître celui qui corrompt de celui qui réforme". (2/220)

1614. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Evitez les sept pernicieuses".
Ils dirent : "? Messager d'Allah ! Que sont-elles?"
Il dit : "Associer quoi que ce soit Allâh. Pratiquer la magie. Tuer sans raison légitime l'âme qu'Allah a faite sacrée. Manger l'intêret. Manger les biens de l'orphelin. Tourner le dos dans la bataille. Accuser à tort d'adultère les femmes chastes, croyantes et distraites" . (Al-Boukhari, Mouslim)

 


Livre 287 - L'insistance sur l'interdiction du prêt à intêret

 


Allah (تعالى) a dit : {Ceux qui mangent [pratiquent] de l'intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu'ils disent : "Le commerce est tout à fait comme l'intérêt" Alors qu'Allâh a rendu licite le commerce, et illicite l'intérêt. Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut conserver ce qu'il a acquis auparavant; et son affaire dépend d'Allâh. Mais quiconque récidive... alors les voilà, les gens du Feu! ils y demeureront éternellement. Allâh anéantit l'intérêt usuraire et fait fructifier les aumônes [...] ? les croyants! Craignez Allâh; et renoncez au reliquat de l'intérêt usuraire, si vous êtes croyants.} (2/275-278)

Quant aux ahadiths ils sont nombreux et trèsbien connus dans les recueils authentifiés. Parmi eux est le Hadith de Abou Hourayra cité plus haut.

1615. Ibn Mas'oud (رضي الله عنه) rapporte : "Le Messager d'Allah (صلى الله عليه و سلم) a maudit celui qui mange l'intêret et celui qui le lui donne à manger"". (Mouslim)

 


Livre 288 - L'interdiction de l'ostentation

 


Allâh (تعالى) a dit : "On ne leur avait pourtant ordonné que d'adorer Allâh, de Lui consacrer à Lui seul toute leur dévotion, loin de toute association idolâtre". (98/5)

{N'annulez pas vos aumônes par un rappel ou un tort, comme celui qui dépense son bien par ostentation devant les gens} (2/264)

"Ils cherchent à se faire voir des gens et ne pensent à Allâh que très peu". (4/142)

1616. Abou Hourayra (رضي الله عنه) a dit : "J'ai entendu le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) dire : "Allâh le Très-Haut a dit : "Je suis l'associé qui se passe le plus des associés. Celui qui fait une action par laquelle il vise autre que Moi, Je le laisse avec son associationnisme"". (Mouslim)

1617. Il a dit encore : "J'ai entendu dire le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) : "Le jour de la résurrection, les premiers hommes à être condamné seront :
1. Un homme mort en martyr. On le fait venir, Allâh lui montre Ses bienfaits à son égard et il les reconnaît.
Il lui dit : "Qu'as-tu fait de ces bienfaits?"
Il dit : "J'ai combattu pour Ta cause jusqu'au martyre".
Il dit : "Tu mens. Mais tu as combattu pour qu'on dise : "C'est un homme audacieux", et on l'a dit".
Il ordonne alors qu'on le traîne sur sa face et qu'on le jette au Feu.
2. Un homme qui apprit la science, l'a enseignée aux autres et a lu le Coran. On le fait venir, Allâh lui montre Ses bienfaits à son égard et il les reconnaît.
Il lui dit : "Qu'as-tu fait de ces bienfaits?"
Il dit : "J'ai appris la science, je l'ai enseignée et j'ai lu le Coran par amour de Toi".
Il dit : "Tu mens. Mais tu as appris la science pour qu' on dise : "Il est savant", et on l'a dit. Tu as lu le Coran pour qu'on dise : "C'est un lecteur du Coran", et on l'a dit".
Il ordonne alors de le traîner sur sa face et de le jeter au Feu.
3. Un homme à qui Allâh a assuré une situation aisée et lui a donné toutes sortes de richesses. On le fait venir. Allâh lui montre Ses bienfaits à son égard et il les reconnaît.
Il lui dit : "Qu'as-tu fait de ces bienfaits?"
Il dit : "Je n'ai pas laissé un seul domaine où Tu aimes qu'on dépense sans y mettre mon argent par amour de Toi".
Il dit : "Tu mens. Mais tu as fait cela pour qu'on dise : "C'est un homme généreux", et on l'a dit".
Il ordonne alors qu'on le traîne sur sa face et qu'on le jette au Feu". (Mouslim)

1618. Ibn 'Omar (رضي الله عنهما) rapporte que les gens lui dirent une fois : "Nous entrons auprès de nos chefs et nous leur disons des choses autres que ce que nous disons une fois sortis de chez eux".
Ibn 'Omar (رضي الله عنهما) leur dît : "Nous considérions un tel comportement comme de l'hypocrisie au temps du Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم)". (Al-Boukhâri)

1619. Selon Joundab Ibn 'Abdillâh (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui dit de belles paroles pour les faire entendre aux autres, Allâh leur fait entendre sa vraie nature. Et celui qui fait de bonnes actions pour se faire remarquer des autres, Allâh leur étale en plein jour ses défauts". (Al-Boukhâri, Mouslim)

1620. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui a appris une science de ce qu'on apprend d'habitude uniquement pour avoir la satisfaction d'Allâh honoré et glorifié et qui ne l'apprend que pour atteindre un but terrestre, celui-là ne sentira pas l'odeur du Paradis, le jour de la résurrection". (Abou Dâwoûd)

Les ahâdîth se rapportant à ce chapitre sont nombreux et bien connus de tous.


 


Livre 289 - Ce qu'on prendrait par erreur pour de l'ostentation et qui ne l'est pourtant pas

 

 


1621. Abou Dharr (رضي الله عنه) rapporte : "On a dit au Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) : "Quel est ton avis sur celui qui fait une bonne action et que les gens louent à cause d'elle?"
Il dit : "Cela est la bonne nouvelle annoncée dans ce monde au croyant" (en attendant celle de l'autre)". (Mouslim)

 

 

Livre 290 - L'interdiction de regarder toute femme qu'on pourrait légalement épouser ou le beau jeune homme imberbe sans nécessité légitime

 


Allâh (تعالى) a dit : "Dis aux croyants de retenir un peu de leurs regards". (24/30)

"L'ouïe, la vue et le cœur, tout cela aura à en rendre compte". (17/36)

"Il sait le moindre regard qui trahit et ce que cachent les poitrines". (40/19)

"Ton Seigneur ne laisse rien échapper à Son observation vigilante". (89/14)

1622. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Il a été écrit pour le fils d'Adam sa part d'adultère qu'il doit commettre sans aucun doute :
- Les deux yeux, leur adultère est le regard.
- Les deux oreilles, leur adultère est l'audition.
- La langue, son adultère est le parler.
- La main, son adultère est de s'emparer par force de ce qui ne lui appartient pas.
- Le pied, son adultère est de marcher vers les endroits interdits.
Le cœur penche et souhaite et c'est le sexe qui obéit à ces penchants ou qui les fait mentir". (Al-Boukhâri)

1623. Selon Abou Sa'îd Al-Khoudri (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Méfiez- vous de la manie de vous asseoir dans les rues!".
Ils dirent : "? Messager d'Allâh! Nous ne pouvons nous passer de ces réunions, car c'est là que nous parlons entre nous".
Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) leur dit alors : "Si vous tenez absolument à vous asseoir dans la rue, donnez à la rue au moins ses droits".
Ils dirent : "Et quels sont ses droits? ? Messager d'Allâh!"
Il dit : "Baisser les regards. S'abstenir de faire le mal. Prescrire le bien. Proscrire le mal". (Al-Boukhâri, Mouslim)

1624. Zayd Ibn Sahl (رضي الله عنه) rapporte : "Nous étions une fois assis sur l'une des places de la ville, en train de bavarder entre nous. Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) vint à passer. Il s'arrêta devant nous et nous dit : "Qu'avez-vous à vous asseoir dans les voies publiques?"
Nous dîmes : "Nous ne nous sommes réunis pour aucun mal, mais seulement pour parler de questions scientifiques et d'autres choses permises".
Il dit : "Si vous tenez absolument à vous y asseoir, donnez au moins à la rue ses droits :
- Baisser les regards.
- Rendre le salut.
- Ne dire que du bien". (Mouslim)

1625. Jarir (رضي الله عنه) a dit : "J'ai interrogé le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) sur le regard fortuit. Il me dit : "Détourne-le aussitôt après". (Mouslim)

1626. Oum Salama (رضي الله عنها) rapporte : "J'étais chez le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) alors qu'il avait auprès de lui Maymùna. A ce moment arriva (l'aveugle) Ibn Oum Maktùm et ce après qu'on nous avait ordonné de porter le voile. Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) nous dit : "Voilez-vous à lui".
Nous dîmes : "? Messager d'Allâh! N'est-il pas aveugle ne pouvant donc ni nous voir, ni nous reconnaître?"
Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) dit : "Et vous deux, êtes-vous donc aveugles, ne pouvant pas le voir?" (Abou Dâwoûd et At-Tirmidhi)

1627. Selon Abou Sa'îd (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Il n'est pas permis à l'homme de regarder les parties d'un autre homme ni à la femme de regarder les parties d'une autre femme. Il n'appartient pas à deux hommes de se couvrir nus avec un même drap. De même qu'il n'appartient pas à deux femmes de se couvrir nues avec un même drap". (Mouslim)
 

comments
© 2008 . | Path2Islam