Tweet Box

Apprendre l'Islam

 

 NouveauxMusulmans.com

 

nmu

 

 

 

Scroll

 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


 




L'alliance et le desaveu ainsi que ses règles - cheikh al Albani

Link


Au nom d’Allah l’Infiniment Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La bonne parole est comme un bel arbre...
Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah - rahimahullah

Allah dit :

« N’as-tu pas vu comment Allah propose en exemple une bonne parole semblable à un bel arbre dont les racines sont fermes et les branches s’élancent dans le ciel ? 25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ces exemples aux gens afin qu’ils se souviennent. »

Allah Y a comparé la bonne parole à un bel arbre. En effet, la bonne parole engendre les bonnes œuvres, comme le bel arbre produit de beaux fruits bénéfiques. Cette explication ressort des dires de la majorité des exégètes du Coran qui disent que la bonne parole est l’attestation de Foi qu’il n’y a de divinité [digne d’adoration] qu’Allah. Cette attestation engendre toutes les bonnes œuvres, visibles ou cachées. Et toute bonne œuvre qui procure l’agrément d’Allah Y est le fruit de cette bonne parole.


Verset de Coran

30 31 Revenez repentants vers Lui; craignez-Le, accomplissez la Salat et ne soyez pas parmi les associateurs,

Haadith Aleatoire

Le Messager d’Allah (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « Œuvrez ! Car on facilitera à chacun la voie pour laquelle il a été créé. » Rapporté par Tirmidhy et authentifié par Albâny.

Social

Follow us on

Follow us on Youtube

WhatsApp This Page Now

The Old Airport Dawah Office Arabic website

Videos Catégories


English

French

Espanol

Various languages

Quran

 

 

 

Path2Islam FaceBook

United States 74.9% United States
France 9.6% France
Saudi Arabia 2.7% Saudi Arabia
Romania 1.4% Romania
United Kingdom 1.3% United Kingdom
Algeria 1.3% Algeria
Canada 1.1% Canada
Total:  98  Pays

0602371

En ligne:20
Aujourd'hui:314

La foi en Allah, Maître des mondes.Cheihk Abu Bakr al Jazeiri.

 

 

Au Nom d’Allah Le Clément Le Miséricordieux

Extrait de "Aqeeda el Moumim", de Cheihk Abu Bakr Jaber el Jazeiri.)

 

La foi en Allah, Maître des mondes

La recherche de la foi en Allah Tout Puissant, c'est à dire en Son Existence en tant que Seigneur et Maître, passe toujours par le respect de la raison humaine et l'acceptation de ses jugements sur toutes les affaires, quelque soient les résultats. C'est ainsi qu'elle doit accepter son jugement clair et franc sur l'existence du Seigneur qu'elle doit reconnaître, obéir, se laisser guider par Lui et adopter la voie tracée par Ses imams choisis parmi Ses adorateurs vertueux.

Notons ci-après les arguments présentés par la raison humaine et ses témoignages qui aboutiront en fin de compte au verdict final concernant la croyance en Allah, en Ses noms et Ses attributs, l'obligation de lui obéir et l'adorer, le respect de sa révélation et ses prescriptions.

Suscitée par une logique saine, la raison déclare:

Nous ne pouvons renier l'existence du ciel qui nous surplombe, que nous voyons par nos sens et notre vue et que nous ne pouvons limiter tellement il est vaste et élevée. Mais nous ne pouvons nous empêcher de poser la question suivante:

-Qui a créé ce ciel?

-Qui a également créé la terre sur laquelle nous vivons et que nous ne pouvons renier?

Nous voyons autour de nous des créatures vivantes diverses allant de la forme la plus évoluée à savoir l'homme, jusqu'à la plus inférieure, telle que l'abeille, la fourmi et l'araignée.

Chacune de ces créatures est dotée de ses propres instincts, sa façon de vivre et d'une sauvegarde spéciale. Qui les a créées? Qui leur a donné la vie, accordé leurs vivres, guidé vers leurs buts en vue d'en profiter, survivre et se protéger?

 

La raison annonce à cet égard:

Cherchez la cause, le Créateur, le Dispensateur, l'Administrateur, l'Organisateur, Celui qui assujetti, le Créateur de l'Univers, Celui qui donne la vie à tout être vivant et qui l'en prive quand II le décide, limitant ainsi la durée de vie.

Il faut donc chercher, enquêter, voire approfondir l'enquête tout en sachant qu'aucune créature ne s'est créée elle-même. Il est donc nécessaire de trouver un créateur, un dispensateur, un administrateur à grande volonté, un sage qui aurait un énorme savoir et la capacité de créer, de dispenser, savoir et pouvoir, d'organiser et d'administrer avec volonté et sagesse, cherchez-le sans pour autant négliger ou mépriser la raison car vous n'ignorez point que si quelqu'un perd la raison, il devient incapable de penser et de décider: il radoterait et se dirigerait vers un autre que son but.

Si vous dites que les choses se sont créées elles-mêmes ou que personne ne les a créées, vous serez en train de prononcer des paroles qui perturbent votre dignité et vous expulsent du cercle des raisonnables. La raison en est que toutes les raisons proclament unanimement que toute chose ne peut se trouver sans qu'elle soit créée

! أَمْ خُلِقُوا مِنْ غَيْرِ شَيْءٍ أَمْ هُمُ الْخَالِقُونَ !

"Ont-il été créés de rien ou sont-ils leurs propres créateurs?" [Coran LII, 35].

Pour affirmer cette vérité qui dit qu'aucune chose ne peut se créer elle-même, nous disons que puisque nous n'avons pas trouvé de créature qui s'est créée elle-même, nous nous sommes vus forcés de croire en un Créateur puissant, fort, volontaire, au grand savoir et sage. C'est Allah qui nous a informé, grâce aux Livres et aux prophètes envoyés, qu'il est Le Maître de tout,Le Créateur et L'organisateur des cieux et de la terre.

Regardons sur terre les nombreuses choses qui nous entourent y a-t-il une d'entre elles qui s'est elle-même créée ou qu'un autre que Lui l'a créée?

Les plantes, par exemple, toutes sortes et espèces confondues, ne dévient point de la loi qui fût prescrite à leur intention:l'existence d'une terre fertile, de l'eau d'irrigation, de bonnes conditions climatiques et de bon grains à semer. Etant donné que ces facteurs sont nécessaires pour que les plantes poussent, il serait erroné de déclarer qu'elles se sont créées par elles-mêmes sauf si l'on est un fou ou un orgueilleux qui s'obstine!

Le même raisonnement s'applique aux animaux quelque soient leurs espèces et leur degré d'évolution. Aucun ne se déclare être son propre créateur. Chacun d'eux est créé en fonction d'une loi prescrite pour lui. En ce qui concerne l'être humain, sa création commence par l'existence d'une semence chez le père et la mère; cette semence s'introduit dans l'utérus prêt à la recevoir et se développe jusqu'à devenir un petit enfant qui sort de l'utérus, poursuit son développement, vieillit et meurt en fin de compte. Face à toutes ces étapes, l'homme est inapte à apporter un changement, minime fut-il.

Serait-il possible qu'il y ait eu des créatures sans qu'il y ait eu de créateur? Non, ce serait une hypothèse à rejeter même si la créature n'est qu'une simple abeille, ou si la chose formée est une tasse de café.

Aucun homme doué de raison ne peut voir un grand immeuble ou un simple pain et renier aussitôt l'existence d'un créateur pour la simple raison qu'il n'a pas vu celui qui a construit l'immeuble ou préparé le pain.

Le même raisonnement s'applique à l'univers et son Créateur. Il serait étrange donc de renier l'existence d'Allah, le Créateur de toutes les choses, parce qu'Il est invisible. Pourtant l'homme croit à sa propre âme et à celle des autres même si personne ne le voit; le cerveau humain n'a pas été méconnu, quoique occulte. Les hommes ont donc cru en l'âme et en le cerveau parce qu'ils ont constaté leurs traces; ils ont également accepté l'existence des fabricants de choses sans pour autant les voir. Leur propre existence révèle celle de leur créature car la raison ne peut concevoir l'idée d'une chose créée sans qu'elle ait un créateur conformément au verset qui dit (le sens):

"Ont-ils été créés de rien ou sont-ils leurs propres créateurs?" [Coran LII, 35].

! أَمْ خُلِقُوا مِنْ غَيْرِ شَيْءٍ أَمْ هُمُ الْخَالِقُونَ !

Les partisans de l'athéisme exploitèrent leur connaissance des lois divines relatives à la création de certaines créatures pour les utiliser comme preuves sur l'inexistence du créateur. Loué et glorifié soit-Il.

Ils dirent:

- Nous avons su comment les nuages et les pluies se forment et comment le poussin sort de l'œuf, nous n'avons donc plus besoin de croire en Allah tout puissant.

Ce n'était qu'un raisonnement dénotant une extrême stupidité. Depuis quand la connaissance des lois divines sur la création et la formation des choses constitue-t-elle une preuve sur l'inexistence d'Allah? Elle est au contraire une confirmation sur l'existence, le savoir et la puissance du Seigneur.

Leur incrédulité et leur dénégation sont pareilles à un homme auquel on offre un plat de dattes mûres; il en mange jusqu'à satiété et demande à savoir qui en est le préparateur. C'est Allah, lui dit-on. Il crut aussitôt en son existence compte tenu de la trace de Sa création. Il visita ensuite une palmeraie et vit la façon de semer et cultiver les pamiers. Il dénia alors l'existence d'Allah, créateur des dattes car il ait vu comment les palmiers étaient cultivés pour donner les dattes au goût sucré. Il oublia complètement que celui qui créa les dattes n'est autre qu'Allah qui fit exister les grains, le sol, l'eau, l'air, le cultivateur auquel il donna la capacité et le savoir de labourer la terre, semer les grains, les irriguer, en prendre soin, les féconder jusqu'à ce qu'ils donnent des dattes sucrées.

Nous avons donc cité l'existence des athées incrédules qui ont dénié l'existence du Seigneur parce qu'ils étaient au courant de quelques phénomènes de l'univers. L'on pourrait leur tenir tête et leur dire:

-Vous avez connu les lois de l'univers, mais savez-vous qui les a établies afin que les choses soient créées de la sorte? Ils inventeraient alors mille prétextes pour fuir la foi en Allah Tout Puissant.

Ils mécroiront en Allah et renieront Son existence alors qu'Il les appelle dans son Livre en disant (le sens):

! يَا أَيُّهَا النَّاسُ اعْبُدُواْ رَبَّكُمُ الَّذِي خَلَقَكُمْ وَالَّذِينَ مِن قَبْلِكُمْ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ !

"0 vous les hommes! Adorez votre Seigneur qui vous a créés, vous, et ceux qui ont vécu avant vous peut-être le craindrez-vous" [Coran II, 21).

En fait, les athées n'ont mécru en Allah que pour éviter sa foi et fuir ses prescriptions. La croyance en Allah en tant que Créateur et Administrateur de l'Univers n'est pas plus difficile que la foi en une nature morte, aveugle et sourde en tant que créateur. Un savant en sciences universelles a dit:

- Si l'univers avait été son propre créateur, il aurait eu les mêmes caractéristiques que le créateur. Nous serons ainsi dans l'obligation de croire que l'Univers est le Seigneur et par conséquent nous admettrons l'existence d'un Créateur, quelque peu étrange mais occulte et matériel en même temps.

«Je préfère croire en un Dieu, ajoute le savant, qui aurait créé le monde matériel et ne fait pas partie de cet univers. Il serait son gouverneur et administrateur, ce qui serait de loin meilleur que l'adoption de telles facéties».

Il désignait par facéties les paroles prononcées par les athées:

La nature, la nécessité et le hasard ont créé l'univers, donné la vie et établi les lois.

Parlons en détails des mots nature, nécessité et hasard, auxquels les athées attribuent la création et l'administration de l'univers.

La nature:

La nature est la matière; elle est formée à partir du froid, de la chaleur, de l'humidité et la sécheresse. Elle se compose d'atomes qui renferment des noyaux. Chacun de ces noyaux contient à son tour un proton, un neutron et un électron.

Peut-on donc dire que ces éléments que forment les noyaux, l'atome et leurs caractéristiques se sont créés eux-mêmes et ont formé ce qu'on appelle la nature?.

Le cerveau humain ne peut appréhender une telle hypothèse et l'admettre.

La nature ne peut s'être créée en premier lieu puis avoir créé autres choses. La matière ainsi faite a besoin de quelqu'un qui crée ses composantes et la dote de ses caractéristiques: elle est alors créée accidentellement. Pourrait-on la reconnaître comme créateur et lui attribuer la création, la formation et l'organisation?

Ce serait un égarement évident.

Les raisons saines affirment que la matière est composée de divers éléments; toute matière complexe est créée et a donc besoin d'un créateur.

Tous les hommes doués de raison admettent cette loi.

L'existence d'une matière dotée de mouvement énergique est une chose causée qui a absolument besoin d'une cause qui se trouve à l'origine de sa création: ce n'est que le Seigneur éternel qui n'est point une matière. S'il n'avait pas été éternel. II aurait été créé, donc fait d'une matière qui doit être morte. Comment cette matière pourrait-elle créer les vivants:

II est évident pour tous que celui qui ne possède pas une chose ne peut la donner même si cette chose est aussi précieuse que la vie et aussi vile que la mort et le néant.

Ce rapport entre la création et la matière constitua une preuve capable d'annihiler l'hypothèse qui égara ces Athées et les éloigna des lois divines; en effet, les créatures du monde entier, supérieures fussent-elle ou inférieures, allant de l'atome jusqu'à la planète, témoignent, avec justesse qu'elles ne peuvent être engendrées par la nature aveugle et morte ou par la coïncidence fondée sur aucune logique et démunie de toute volonté et organisation..

La coïncidence:

La coïncidence -ou le hasard- indique que les choses ont été créés aussi belles et aussi organisées par hasard sans aucune intention préalable, volonté ou organisation.

Nous pouvons résumer cette hypothèse risible et étrange comme suit:

Les composantes de l'atome se sont réunies tout au long de plusieurs millions d'années. La vie commença par être une cellule sur terre puis évolua durant des millions d'années pour devenir aussi belle et parfaite. Aucune intention ou organisation n'a été à l'origine de cette vie; l'univers prit forme par hasard.

Cette hypothèse fut fondée sur des suppositions imaginaires et de mesures erronées. Ils prétendaient qu'ils ne pouvaient croire en ce qui n'est pas vu ou perçu; pourtant, ils usèrent des moyens de la supposition et de la comparaison pour appuyer leur niaiserie et leur raisonnement égaré. La coïncidence est la cause de la vie et l'instrument de la création, hypothèse qui les aide à fuir la foi en Allah en Qui ils ne voulaient pas obéir.

Pour réfuter l'hypothèse imaginaire de la coïncidence, les savants ont apporté divers raisonnements: celui qui affirme que les choses ont été créés par hasard sans qu'il y ait eu d'intention préalable est pareil à celui qui raconte les deux récits suivants:

II y avait dans une imprimerie des boites nombreuses remplies de lettres suffisantes pour imprimer un livre. Il y eut un terrible séisme: les lettres tombèrent les unes sur les autres et formèrent, tout à fait par hasard, un livre à différentes sections et à divers chapitres relatifs à des domaines variés. Ou bien on enfonça une aiguille dans un plateau puis on donna à un homme aveugle mille aiguilles en lui disant:

Lance les aiguilles l'une à la suite de l'autre afin que la première d'elles passe par le trou de cette dernière et ainsi de suite. Rappelons que l'homme est aveugle.

Comment pourrait-on croire à ces deux coïncidences? Le cerveau ne peut appréhender et admettre des possibilités pareilles;peut-il alors croire que l'univers entier formé de ses atomes si parfaitement organisés a été créé tout fait par hasard.

La nécessité.

Pour les athées, toutes les variétés existantes sur terre ont été créées par nécessité. La girafe prend sa nourriture des hauts arbres;c'est par nécessité que son cou s'est donc allongé. Les poissons ont absolument besoin de nager dans l'eau; les nageoires ont donc poussé à cet effet, et ainsi de suite. Ils n'ont pas arrêté d'avancer leurs hypothèses illogiques pour la seule fin d'éviter de faire face à la vérité: la foi en Allah auquel rien ne lui est associé.

Cette nécessité n'est en vérité qu'un terme désignant la providence accordée par le Divin à ses créatures: N'a-t-Il pas fait couler le lait de la mère dès la naissance de son enfant, ce même enfant qui puisait sa nourriture par le cordon ombilical qui l'attachait à sa mère. Lorsqu'il fut mis au monde, la nourriture s'est accumulée dans son sein que le nouveau né a su téter par la grâce d'Allah.

La mère allaite l'enfant jusqu'à ce qu'il puisse devenir capable de se nourrir de grains, de fruits et de végétaux.

En outre, les mâles ne sont-ils pas poussés vers leurs femelles par cet instinct sexuel aux fins de les engrosser et de procurer aux hommes de la viande, du lait, au fromage et du beurre, des aliments qui lui sont nécessaires pour vivre.

Citons pour exemple aussi la mouche fécondant les figues qui quittent la figue mûre et entre dans une autre pour la féconder et ainsi de suite. Cette succession assure à l'homme le plus délicieux et bénéfique des fruits.

De même, les vents suscitent les nuages qui sont en fait du brouillard produit par l'évaporation de l'eau des rivières et des mers. Le Seigneur étend ensuite ces nuages dans le ciel; ils se condensent et portent des quantités d'eau pure qui tombent sur les endroits où Allah le permet et font revivre la terre asséchée. Celle-ci donne alors les grains, les fruits et les végétaux que consomment les hommes.

Nous demandons maintenant où se trouve la nécessité due à la présence du lait dans les seins de la mère, ou bien celle de la fécondation, de l'évaporation, de la condensation, de la tombée des pluies en quantités limitées et à des moments déterminés et de la culture des terres?

La nécessité n'est point pertinente à cet égard car c'est la providence divine qui crée et dirige.

En conclusion, nous avançons l'argument suivant:

Les partisans du matérialisme ont admis la création des plantes, des animaux et des hommes et reconnaissent que l'homme et le dernier à avoir été créé.

La question qui pourrait se poser à eux est la suivante: qui les a créés?

La réponse ne peut que supposer les trois solutions suivantes:

1-Allah les a créés.

2- Ils ont été formés par les atomes de la matière, ses composantes et ses parties avec une volonté et une intention préalables. En d'autres termes, les éléments matériels ont réfléchi, se sont organisés et se sont convenus pour former les créatures en leur forme actuelle.

3- Ils se sont formés par hasard: les atomes se sont rencontrés et agglomérés en quantités déterminées par hasard et*ont donné lieu aux animaux et aux hommes. Quelle est l'hypothèse qui nous semble la plus plausible et logique?

Les athées rejettent la deuxième hypothèse car elle attribue à la matière une intention et une volonté. Mais la troisième hypothèse est logiquement impossible car la loi du hasard ne tient pas.

Il ne reste donc que la première hypothèse:

Allah Tout Puissant a établi des lois destinées à la création de tous les êtres et former le monde. Il faudrait donc mécroire aux trois divinité des athées: la nature le hasard et la nécessité et croire en Allah, le créateur, l'organisateur, le sage et celui qui connaît tout.

Une fois la présence d'Allah prouvée par des arguments logiques, il faudrait connaître le Seigneur, glorifié et loué soit-Il.

La connaissance d'Allah, qu'Il soit loué et glorifié, et les rangs des croyants.

La connaissance du Seigneur comporte des rangs que les croyants escaladent jusqu'à atteindre la connaissance parfaite de leur Seigneur, pureté à Lui. C'est alors qu'ils atteignent l'apogée de leur piété, leur crainte, leur amour, leur obéissance et leur rapprochement vis-à-vis du Seigneur.

Troisième rang: c'est la position des savants en cosmologie qui puisent leur foi en Allah et sa connaissance à partir de l'observation et la déduction des phénomènes cosmologiques. Ils croient en un créateur à puissance et volonté, sachant, qu'ils définissent par ses attributs même, à savoir le Puissant, le Volontaire, le Savant, le Sage et le Dispensateur.

Mais ils ignorent les autres noms et attributs divins, ceux par lesquels l'amour du Seigneur ainsi que sa crainte grandissent dans les cœurs. Ils ne cherchent pas à se rapprocher de Lui car ils ne croient pas en son Livre (le Coran) et Son Messager (Mouhammad, r qu'Allah le bénisse et le salue) qui accomplissent la vraie foi d'Allah Tout Puissant.

Cette foi peut être bénéfique à cette catégorie dans ce bas monde grâce à la glorification du Seigneur et leur amour pour Lui et dans l'au-delà en réduisant le châtiment qui leur sera imposé.

Deuxième rang: c'est la position des croyants traditionnels qui puisent leur foi par le sentiment instinctif et les récits exhaustifs qui confirment l'existence d'Allah. C'est la plus faible des positions en connaissance du Divin; les gens de cette catégorie sont les moins pieux: ils craignent moins le Seigneur et sont pareils au commun des croyants qui ont suivi les prophètes, qu'Allah le bénisse et le salue.

Premier rang: c'est la position des croyants qui ont bien compris les lois divines. Les gens de cette catégorie ont connu le Seigneur et cru en Lui grâce à Ses récits et à ceux des gens qui le connaissent et ont parlé de Lui. Ils l'ont également connu grâce à Ses signes et aux preuves qu'il a établis. Ils sont, parmi les croyants, ceux qui aiment le plus le Seigneur, lui obéissent et le craignent plus que tout. C'est eux qu'Allah a désignés dans le verset suivant (le sens)

…..! إِنَّمَا يَخْشَى اللَّهَ مِنْ عِبَادِهِ الْعُلَمَاء… !

: "……Parmi les serviteurs d'Allah, les savants sont seuls à le redouter….." [Coran XXXV, 28].

Quatrième rang: c'est la position de la connaissance du Seigneur par les Prophètes et les envoyés. Elle est supérieure à la précédente et est la plus parfaite et la plus complète parmi les rangs de la connaissance d'Allah, de la foi en Lui, Son amour. Sa crainte. Son obéissance, l'adoption de sa méthode. Ceux qui l'occupent sont les vrais esclaves qui respectent les droits de la divinité car ils sont dotés d'une nature humaine pure, saine de tous les péchés préalablement à la réception de leur prophétie et leur message et même après avoir été choisis pour porter le message.

Ils ont acquis également cette connaissance par l'observation et la déduction basée sur des arguments logiques ainsi qu'un savoir certain car Allah leur a révélé Ses dires et a montré par leur intermédiaire des miracles grandioses.

Etant donné qu'il sont devenus au courant de ses noms et de ses Attributs, ils ont eu la plus complète des fois, été les plus certains de la divinité du Seigneur, Lui ont porté le plus grand amour et été les plus pieux.

Le dernier des Prophètes, Mouhammad, qu'Allah le bénisse et le salue, déclara lorsqu'il s'adressa à ses compagnons, les gens les plus croyants après les prophètes et les envoyés:

«Je sais plus de choses sur le Seigneur et le crains plus que vous».

© 2008 . | Path2Islam